• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fort Stéphane

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 8 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Fort Stéphane 27 mai 2008 13:27

    Vous radotez mon cher. Et plus vous vous enfoncez et plus vous me faites pitié. Si je vous parle de mon père c’est parce que vous vous demandez si je ne déteste pas les profs et les retraités. Non. Ce que je déteste, ce sont les individus comme vous, qui assènent des vérités et des contre-vérités noyées dans un verbiage pseudo intello bien trop théorique pour être crédible. Et n’oubliez pas que c’est vous qui avez ouvert les hostilités en insultant ma manière de travailler et en me prenant lamentablement pour un abruti. Restez enfermé dans vos vérités. Moi je me contente de raconter ce que je vois et de faire confiance à l’intelligence des auditeurs. Mais c’est vrai que vous êtes tellement au dessus de tout cela que vous vivez sur une autre planète. D’ailleurs je m’interroge. Comment ce fait il que vous ne collectionnez pas les prix nobel ? Si je ne réponds pas à vos "arguments" c’est qu’ils sont virtuels, théoriques. Et je préfère encore couvrir un événement qu’en être absent. Moi au moins, je n’ai pas la prétention d’apprendre aux autres la manière d’exercer leur métier. je pense surtout que vous espériez me dénigrer en toute tranquilité sur la toile. Seulement voilà, je suis là. Vu le niveau des commentaires qui vous sont favorables, je serais vous, je m’inquiéterais.



  • Fort Stéphane 27 mai 2008 12:05

    @ l’auteur

    Quel merveilleux métier que celui de critique. Voilà bien souvent des comédiens ratés. Et bien vous, vous êtes plutôt du genre critique raté.

    Vous découvrez l’eau chaude, ou plutôt l’eau tiède en vous référant à des épisodes historiques. Quelle culture ! Je m’incline devant tant de savoir. Mon dieu les journalistes sont parfois l’objet de tentatives de manipulations. Incroyable. Je n’y avais pas pensé. Merci. Franchement merci professeur, perpétuel donneur de leçons. Merci de m’éduquer. Quoi que je puisse dire, je suis donc coupable à vos yeux d’être manipulé. Tiens. Vous ne parlez plus de cette horrible accréditation défense. Qu’elle existe ou pas, c’est pareil maintenant. Donc, vous nous dites qu’il ne faut plus couvrir d’évènements militaires quelle qu’en soit la nature. C’est comme ça que des massacres ont été allégrement passés sous silence et découverts par des historiens. Vous vous contredisez sans cesse et vous avez bien trop de noeuds au cerveau. Et si vous nous faisiez un bel article sur la liberté de la presse en Birmanie. Je suis curieux de lire ça. Vous avez dû couvrir beaucoup de conflits pour être aussi péremptoire. J’admire vos certitudes. Moi je n’ai que mes doutes et une humilité dont vous êtes semble t-il dépourvu.

    Et vous osez vous étonner monsieur le professeur, après m’avoir insulté sans me connaître que je le prenne mal. Vous me faites simplement pitié.

    Sachez pour terminer que mon père, que j’admire, est lui-même agrégé de géographie et d’histoire à la retraite. Mais force est de constater qu’il vieillit mieux que vous.

     



  • Fort Stéphane 27 mai 2008 11:29

    Subtil commentaire. Je m’incline devant tant de pertinence.



  • Fort Stéphane 27 mai 2008 09:34

    Grâce à vous, cet article démontre plutôt selon moi comment des internautes peuvent s’adonner à des réflexions de beni oui oui de comptoir sans intelligences. Toutes les images que vous avez vu à la télé sur le Mistral ont été soigneusement sélectionnées par les armées. Pas mes reportages ni mes commentaires. Les avez-vous seulement entendu ? Quant à mon indépendance, je ne vois pas ce qui vous permet d’en juger objectivement. Quand je pense que vous défendez l’auteur d’un article qui se préoccupe plus de dénoncer de manière fallacieuse la couverture médiatique d’une mission humanitaire de l’armée française que les crimes perpétrés par la junte militaire birmane. Edifiant.



  • Fort Stéphane 27 mai 2008 07:18

    Quel humour ! bravo. Vous avez sans doute en tête l’ensemble de mes oeuvres journalistiques pour vous prononcer de la sorte. L’inconnu dont vous parlez a déjà été menacé de mort pour avoir révélé certains faits gênants. Si il n’avait pas été là, vous auriez par exemple appris bien plus tard qu’un navire de croisière français était au main de pirates somaliens. Cet inconnu (et fier de l’être, en tout cas de vous), a aussi pris quelques risques tout au long de sa carrière pour se rendre dans des zones de guerre. Pour informer tout simplement. Et vous ?







Palmarès