• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Foucras

Auteur du "Dossier Noir du Vaccin contre l’Hépatite B"[1], j’ai perdu mon mari en 1999. Il avait été vacciné en 1996 sans autre raison que sa récente situation de retraité. On vaccinait alors à tout va, et les retraités étaient ciblés comme population à risque : ils voyageaient. En fait de voyage, ce fut pour lui le dernier, et sans retour. Pire que la mort fut le calvaire de plus de deux ans et demi qui le conduisit progressivement et implacablement à une paralysie totale. Il était atteint de trois atteintes neuromusculaires simultanées dont la plus grave était une sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, maladie relativement rare à l’époque mais dont l’incidence a triplé depuis 1996. Les médecins eurent alors des diagnostics hésitants, des explications embarrassées et contradictoires. Ils parlèrent d’une "maladie neurologique complexe", n’osèrent parler du vaccin que confidentiellement, et mirent en avant "hasard" et "simple coïncidence".
 
[1] Le Dossier Noir du Vaccin contre l’Hépatite B, mensonge d’Etat ? aux éditions du Rocher.  Je montre comment nos organismes de santé publique et nos institutions médicales les plus prestigieuses ont camouflé pendant plus de dix ans un scandale, de l’avis de spécialiste, encore plus grand que celui du sang contaminé. 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 17/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 0 151
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




LES THEMES DE L'AUTEUR

Santé France Scandale Lobbies






Palmarès