• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Franck Bulinge

 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 11/07/2005
  • Modérateur depuis le 16/10/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 14 154
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • Franck Bulinge 12 décembre 2007 18:09

    La tenue vestimentaire n’a rien à voir, c’est le mot PEACE dans le dos de Dasquié qui est intéressant... il est possible qu’il ait pris ce pull-over par hasard, mais « on ne peut pas ne pas communiquer », et les cadreurs l’ont bien compris ! Son « caractère » (je vous laisse la paternité du terme) l’a conduit à donner ses sources alors que le droit le préservait de poursuites judiciaires au titre de l’article 109.



  • Franck Bulinge 12 décembre 2007 17:06

    Une analyse non fondée sur des faits, c’est une spéculation. A mon avis, Eric Laurent est tout sauf un spéculateur et son boulot ressemble fort à de l’investigation... libre à vous de le juger autrement.



  • Franck Bulinge 12 décembre 2007 16:59

    Chomsky détiendrait-il à lui seul la vérité ? Dans le cas que vous citez, la généralisation n’est-elle pas abusive ? Le pouvoir politique serait-il monotypique ? Entre « ayez confiance » et « méfiez-vous de tout », n’y a-t-il pas possibilité d’un juste milieu ? De l’angélisme à la paranoïa, de la propagande à la théorie du complot, ne peut-on pas légitimement, je dirais même intelligemment, chercher un équilibre ?



  • Franck Bulinge 12 décembre 2007 15:31

    Je ne partage pas votre avis : prenez l’exemple d’Eric Laurent. Ses ouvrages livrent des analyses étayées, posent des questions fondamentales, affirment des choses qui ne lui valent ni démenti ni poursuites. Pour autant il ne divulgue pas de documents classifiés et ne compromet pas son réseau.



  • Franck Bulinge 12 décembre 2007 15:22

    Nous parlons d’un document de plus de 300 pages, édité et classifié par un service de renseignement, rassemblant vraisemblablement des données collectées par des moyens dont on doit préserver le secret... parmi ces moyens, des hommes et des femmes dont l’anonymat doit être préservé sous peine de mort. Si ces gens sont encore en place, tout document qui pourrait permettre leur identification doit être protégé par le secret. Nous ne sommes donc pas dans le cas d’un abus du secret, mais dans celui d’un usage qui n’est pas difficile à comprendre. Pourquoi faites-vous de tels amalgames ? Pourquoi ne faites-vous pas un minimum confiance à ceux qui bossent nuit et jour pour garantir votre sécurité ?







Palmarès