Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

francoyv

francoyv

Retraité, scientifique de formation, aujourd'hui grand lecteur et amateur de vieilles pierres. Aime la montagne, la voile, le vélo et le ski de fond. Travaillé 5 ans en Allemagne. Pas convaincu par la fusion (projet ITER).

Tableau de bord

  • Premier article le 03/12/2011
  • Modérateur depuis le 28/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 6 61 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 11 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0








Derniers commentaires

  • Par francoyv (---.---.---.242) 30 juin 2013 23:09
    francoyv

    Merci pour toutes ces précisions, je les avais déjà lues, ce qui avait donné lieu à mon article

    http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec...

  • Par francoyv (---.---.---.242) 21 avril 2013 23:01
    francoyv

    "Rappelons que le Cameroun est la toute première dépendance française à obtenir son indépendance en 1960 au prix d’une guerre qui fit au bas mot des dizaines de milliers de morts"

    Votre qualité d’enseignant ne vous autorise pas à écrire ou colporter ces inepties.
    J’étais alors au Cameroun. Il n’y a pas eu de guerre d’indépendance car de Gaulle l’a accordée à tous les autres pays d’AOF ou d’AEF plus le Cameroun (qui n’était qu’un protectorat) — en passant par la transition de la coopération (seule la Guinée n’en a pas voulu) — d’un seul coup ou presque.

    Le conflit larvé pour obtenir un multipartisme au Cameroun sous la coupe de Haidjo adoubé par les français a fait certainement un nombre important de victimes (région Sanaga), en aucun cas des dizaines de milliers de morts

  • Par francoyv (---.---.---.242) 21 avril 2013 19:10
    francoyv

    aux commentateurs censés bien connaître l’Afrique
    Pourquoi aucune évocation de l’échange de prisonniers ? A l’auteur, que des généraux soient encore en poste à 70 ans n’est pas le sujet même si je conçois son amertume
    On pourrait aussi évoquer les contreparties que la nonFranceafrique du Président Hollande a certainement négociées en secret et qui ne seront jamais débattues au parlement comme au temps de Foccart
    Quel peut être l’intérêt de saboter la réputation touristique de la réserve de Wasa ? A qui cela est-il censé rapporter ? Est-ce une question d’ethnies encore une fois ?
    Qu’aura-t-on gagné une fois que le Cameroun serait coupé en deux voire plus ?
    En tant que francophones on a aussi trop tendance à oublier que les acteurs sont également situés au Nigéria ; pourquoi aucune analyse les concernant ? 

  • Par francoyv (---.---.---.242) 28 mars 2013 17:00
    francoyv

    A tous
    Je ne suis pas le vieux copain mais la lettre me touche en plein coeur quand même ; pas encarté dans les partis de gauche mais 20 ans à la CFDT. Essais de mise en pratique des Lois Auroux sous Mitterrand Ier. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Fleurons de l’industrie partis en fumée pour le seul souci de faire moderne (Péchiney, maintenant c’est les restes de Safran, ex SNECMA-SAGEM) ou de faire de la trésorerie.
    Dilapider de généreuses primes de départs anticipés à la retraite et dans le même temps réclamer des réformes courageuses pour équilibrer les régimes, fonction de la démographie.

    Oui c’est dur d’être militant ou sympathisant et de voir de tels résultats. Qu’ils ne comptent pas sur moi pour les Européennes.
    Mais que proposons nous à part de pouvoir continuer à faire notre voyage au long court annuel à 5000€ ?
     Les idées d’Emmanuel Todd n’ont pas vraiment trouvé preneur (un frein au libre échange proportionné au différentiel des acquits sociaux) ? Encore moins celles de Thomas Piketty, tellement Mosco est le digne continuateur de ce qu’aurait-été son maître DSK, lui même porté en avant par Sarko

  • Par francoyv (---.---.---.242) 18 mars 2013 22:23
    francoyv

    Tout cela est bel et bon en effet et merci pour cet article documenté.
    Mais on eût aimé que l’A330 revampé solutionnât au moins une partie des difficultés de pilotage dans des conditions inextricables telles que celles survenues sur le Rio-Paris vol AF 447. Vous n’en dites pas un mot, ce n’est pourtant pas tabou et vous êtes ingénieur. L’avionneur a-t-il au moins fait des propositions au lieu de se reposer sur la responsabilité de ces trois très mauvais pilotes, vieux comme jeunes ?







Palmarès