Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

fredleborgne

fredleborgne

Fredleborgne est né en 1999 comme adresse de messagerie. Mais c’est sur odebi.org qu’il se réveille, à l’occasion des débats sur la loi DADvSI.
Il en tirera un livre : "La guerre contre les majors"
Il écrit depuis des nouvelles de société-fiction, si possible délirantes, pour dénoncer les dérives potentielles des germes malfaisants plantés hier ou aujourd’hui sur www.inlibroveritas.net.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 927 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • fredleborgne (---.---.188.85) 28 mars 2015 20:15
    fredleborgne

    Le titre aurait été « La connerie meurtrière est toujours présente » qu’il aurait été plus réaliste. Quand je lis dans les commentaires les diverses connotations « nazistes » de certains régimes actuels (cela me semble justifié et même pas assez étendu), je constate juste une chose : « Le nazi, c’est l’autre et je vais le massacrer » avec la même bêtise que « Unglorious bastards » ou « fury ».
    Dans le même temps, c’est très politiquement correct de réduire les fonds de la couverture médicale et de laisser le SAMU ne plus intervenir pour sauver des « parasites » de plus de 90 ans, d’autoriser des frappes cibles par assassinat politique au moyen de drônes (autre article) et de créer une société clientéliste (chômeurs) opposée à de malheureux smicards surexploités tandis que l’oligarchie se goinfre aux frais de la production/consommation d’esprits lobotomisés.
    Quel enfoiré, ce copilote qui accapare depuis quelques jours toutes les chaines infos. Les gros « nazes » istes ont encore de beaux jours devant eux !

  • fredleborgne (---.---.188.85) 21 mars 2015 19:38
    fredleborgne

    @paoum
    Allez, pour compléter, je vais citer la spedidam
    http://www.spedidam.fr/
    qui défend le droit des petits interprètes.
    Voir avec eux, il parait qu’ils ont Phil, un super informaticien ;o) (private joke)

  • fredleborgne (---.---.188.85) 21 mars 2015 19:03
    fredleborgne

    Et je voudrais rajouter : « Et en ce moment, que la campagne pue ! ». C’est la saison des épandages et ça n’a rien de très naturel à cette échelle.

  • fredleborgne (---.---.188.85) 21 mars 2015 18:55
    fredleborgne

    Produire de la viande n’est tout simplement écologiquement pas rentable, même dans les fermes gigantesques où les pauvres bêtes sont semblables à des cultures de cellules.
    1 calorie de viande a nécessité 10 calories végétales.
    Préfère t-on nourrir des hommes avec du mais ou des poulets pour que seule une partie de la population puisse manger de la viande ? C’est le dilemme qui nous pend au nez, avec 7 milliards d’être humains aujourd’hui, mais 15 au siècle prochain.
    Personnellement, ce qui me chagrine le plus, c’est que surtout, aujourd’hui, c’est la nature qui a payé la facture, et que la biomasse des mammifères s’établit aujourd’hui à 10% pour la vie sauvage et 90% pour l’homme et ses mammifères domestiques. Je n’ai pas les chiffres pour la population aviaire, mais si les cigognes réapparaissent, les bouvreuils et autres granivores se raréfient, les prédateurs s’en prennent statistiquement plus aux mangeurs d’insectes qui eux aussi disparaissent progressivement (les vols d’étourneaux sont bien moins importants) et bientôt, nous serons envahis d’insectes...
    15 milliards d’hommes, nous ne les aurons jamais si nous continuons à gaspiller nos ressources, entre notre confort, la bagnole et nos assiettes pour alimenter une économie prédatrice. Mais nous aurons une famine bien avant, qu’elle soit causée par dérèglement climatique, chaos social ou poursuite d’un paradigme carnassier. Si l’homme a avantagé la viande à un moment, c’est parce qu’elle se conserve, peut se trouver fraiche en hiver quand l’animal est affaibli (plus facile à approcher, à viser) alors que rien ne pousse, et parce qu’elle a bon goût, à la cuisson, à la différence des lombrics ou des cadavres consommés par les premiers hominidés incapables de chasser et de cuire des bestioles.
    La santé ? Pourquoi manger végétarien quand on va crever à cause de l’amiante, des glutamates, des produits dans les solvants utilisés pour nos baraques,de la pollution due à l’automobile, l’industrie ou les feux de cheminée... ?
    Le problème est global. Nous ne savons pas réduire notre consommation, contrôler les naissances, résister à l’amassement de « richesses », vivre en bon équilibre avec notre voisin. Tout le monde espère que l’autre va se serrer la ceinture pendant que lui va pouvoir continuer à se goinfrer le plus longtemps possible, et c’est pour cela qu’il appuie tous les systèmes inégalitaires même quand ils se décrètent démocratiques et libéraux.
    Pourquoi débattre ? Le Vegan qui en plus respecte son épouse (mort de rire) est-il aussi pour la paix dans le monde ? S’indigne-t-il du tourisme aérien qui bousille la couche d’ozone et qui explose aujourd’hui ? Est-il décroissant ? A-t’il jeté son portable (Certainement oui, pour acheter un smartphone) ? Certains extrémistes voudraient-ils revenir à la tribu de cueilleurs bouffeurs d’insectes et vivre comme des chimpanzés, en espérant que nos poils repoussent parce que sinon, il faudra toujours tondre des moutons. ? Moi, je ne sais plus. J’ai 50 ans, et je ne suis pas sûr de survivre aux trente prochaines années quand je vois le nombre de dévastations de ces trente dernières. Nous sommes trop cons, notre civilisation va disparaitre, et quand je mange de la viande, je me dis que je rends service à la planète en amplifiant l’effet de notre chute.

  • fredleborgne (---.---.188.85) 21 mars 2015 18:11
    fredleborgne

    Ils vont faire la guerre à la Russie avec qui ?
    L’armée française, une des plus efficaces d’Europe n’a pu qu’affaiblir Kadhafi, mais n’aurait jamais pu mener une opération terrestre. Pas même au Mali, contre quelques milliers de combattants seulement., elle n’est capable seule de terminer le travail.
    Quant à mobiliser, ce serait faire comprendre que nous sommes en guerre. Avec moins de 20 % d’opinion favorables, on ne mobilise pas. C’est comme une bulle boursière : les baudruches vont se dégonfler car personne ne cautionnera l’usage de la bombe atomique tant que les russes ne franchiront pas les frontières, et ils ne les franchiront pas. Quant à se battre sur le glacis russe, y’en a qui ont essayé, peu en sont revenus, avec une queue gelée entre les jambes.







Palmarès