• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

funambule

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • funambule 16 novembre 2009 15:00

    @jlache

    Bonjour,

    Je ne vois pas trop où est la contradiction.

    Les développeurs de logiciel libre qui ont la chance d’être rémunéré le sont indirectement. Les sociétés qui les emploie génèrent des revenus sur des prestations connexes (support, formation, développement spécifique, etc).

    Je trouve, au contraire, plus simple de pouvoir généraliser un principe de rémunération à TOUS les développeurs, qu’ils travaillent dans une multinationale ou en free lance dans leur cuisine en relation directe avec la qualité de leur travail et pas en proportion de la campagne marketing de leur employeur.

    Ensuite, l’utilisation de logiciel libre n’a jamais été gratuite. Ce qui ne coûte pas, c’est le droit d’utilisation, la licence.

    Par contre, dès le moment où l’on utilise un logiciel (libre ou pas), il faut :

    - passer du temps à l’installation (ha zut ma base de donnéé n’est pas à la bonne version, il faut upgrader mon système, air connu smiley )

    - avoir le matériel correspondant (pour une entreprise, le matériel supportant le logiciel libre coûte le même prix que le logiciel soit utilisé un peu, beaucoup ou pas du tout).

    La facturation de logiciel à l’usage et à distance doit permettre de faire baisser les coûts de l’informatique et donc de la rendre accessible à plus d’entreprise.

    Le logiciel étant libre, il n’y a pas de verrouillage du client qui peut partir avec le logiciel sous le bras s’il le souhaite. Par contre, il devra assumer lui-même l’infrastructure nécessaire à son bon fonctionnement et gérer les mises à jour, la relation avec la communauté, etc.

    La liberté de choix et l’indépendance sont vraiment les piliers de la philosophie du libre, pas la rémunération du service.







Palmarès