• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

futur chômeur

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • futur chômeur 3 novembre 2008 19:29

    Comme toujours, c’est ceux qui en savent le moins qui en parlent le plus !!!!
    Alors, pour information, SEUL l’Avoué est obligatoire devant la Cour d’Appel, de même que SEUL l’Avocat est obligatoire devant le TGI. Donc, si vous avez gardé votre Avocat devant la Cour d’Appel, c’est lui que vous avez payé en trop !!!
    Alors ne vous trompez pas de cible !!!!
    Les Avoués ne sont pas un intermédiaire supplémentaire mais le seul qui existe dans la Loi. Bien sûr, votre Avocat ne vous a pas dit qu’il était totalement facultatif car son but a toujours été de récupérer le monopole des Avoués pour augmenter son activité et donc son propre monopole. 
    Résultat : Avocat 1 - Avoué 0. Merci Sarko !
    Mais rira bien qui rira le dernier car si la rémunération des Avoués était strictement encadrée par l’Etat, celle des Avocats est totalement libre...La facture ne sera plus la même !!!!
    Mais ce n’est pas grave, le justiciable, en bon contribuable, a l’habitude d’être le dindon de la farce, et en plus, il applaudit des 2 mains !!!!! Alors... ? Trop facile de rendre des petits services à ses copains avocats en arnaquant la classe moyenne qui est toujours là pour payer !



  • futur chômeur 3 novembre 2008 17:02

    Pour répondre à Gilles, les Avoués ont une formation juridique minimum de 4 ans (ex-maîtrise de droit aujourd’hui Master 1) puis une formation professionnelle en alternance de 2 ans.

    En revanche, cet article parle du problème des salariés des Avoués qui, eux, ont pour la plupart "tout appris sur le tas" et n’ont pas de diplôme spécifique mais une très longue expérience professionnelle.
    Leur reclassement, en raison de cette grande spécialisation et de la moyenne d’âge est totalement illusoire et l’Etat refuse d’assumer les conséquences de ses actes.

    Je remercie donc l’auteur de cet article car, malgré nos efforts et les nombreuses demandes que nous formulons auprès de la presse, très peu de personnes s’intéressent à ces 1852 futurs chômeurs, dont je fais parti.
    Mais peut-être est-ce parce qu’il s’agit d’une décision qui émanent directement de notre Président (qui est Avocat, or ce sont les Avocats qui vont récupérer le travail qui est aujourd’hui effectué par les Avoués) et que la presse ne veut pas le contrarier...
    Pourtant, alors que d’un côté, il vole au secours des entreprises en difficultés et sermone celles qui licencient quand elles réalisent des bénéfices, de l’autre côté, plus discrètement, il licencie sans motif légitime 1852 employés d’entreprises qui n’ont pas la moindre difficulté.... Nous ne demandions pourtant qu’à travailler et payer nos impôts...







Palmarès