• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gaétan B.

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Gaétan B. 26 janvier 2009 16:31
    Intéressant, mais discutable. Je ne vois pas la sécu être désolvabilisée de sitôt : le pouvoir politique en est bien incapable, c’est lui qui sauterait le premier. Donc l’explosion de la bulle n’est pas pour demain.
     
    Par ailleurs je pense que la santé est l’un des rares secteurs où la régulation par le marché est défaillante : les patients sont par définition en état de faiblesse, et capables d’acheter n’importe quoi à n’importe quel charlatan même quand c’est à leur charge (les Etats-Unis dépensent plus que nous avec une sécu bien moins généreuse. Voir également la prospérité des psychothérapeutes et rebouteux).
     
    La plupart des gens sont incapables de comprendre qu’il est impossible d’attribuer une vertu thérapeutique à un médicament à partir d’un unique cas de guérison. Voilà pourquoi il y a tant de gens qui soutiennent mordicus que l’homéopathie, ça marche parce que quand ils en prennent, leur rhume disparait. Alors que dans ce cas précis la science démontre parfaitement qu’ils n’ont bu que de l’eau !
     
    Bref, pas de solution à mon avis en dehors d’une approche scientifique d’évaluation de l’intérêt des traitements et d’un contrôle plus strict des procédures. Comment l’aéronautique arrive-t-elle à fabriquer des avions fiables ? En demandant leur avis aux passagers ? Ou bien par l’étude technique et des protocoles d’exécution contrôlés ?

    Le problème, ce n’est pas le gosplan, c’est qu’on ne l’a jamais appliqué réellement. Les intérêts corporatistes l’emportent sur la conviction politique. Les médecins n’ont pas de chef et ont pris la mauvaise habitude de se verser de gros honoraires avec le chéquier de la collectivité. De même que seule la droite peut réformer l’éducation, seule la gauche peut réformer la médecine, car le politicien capable d’agir contre sa clientèle n’a aucune chance d’être réélu.
     






Palmarès