• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gdevie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • gdevie 25 mars 2013 21:23

    Assimiler les rouges aux fascistes, c’est l’épouvantail (point Godwin) agité par les partisans du statu quo libéral pour disqualifier par avance toute possibilité d’alternative.
    Le procès en antisémitisme de tous ceux qui dénoncent le
    diktat de la finance internationale fait partie de cette rhétorique selon le syllogisme suivant :

    1) la finance internationale est dirigée majoritairement par les juifs.(Lehman Brothers, Goldman Sachs, responsable du krakhs de 2008, c’est indéniable mais cela ne veut pas dire que tous les juifs aiment la finance et l’argent bien au contraire, voir la démonstration plus bas)
    2) les anti libéraux dénoncent les méfaits de la finance internationale sur les peuples
    3) donc tous les antilibéraux sont antisémite.

    Fin de la discussion toute critique du capitalisme est donc soupçonnée d’antisémitisme latent

    Sauf que c’est faux
     : Marx, Lénine, Trotski en leur temps dénonçaient eux aussi les méfaits de la finance internationale pourtant ils étaient bien juifs eux aussi donc il ne pouvaient pas être antisémite, d’où raisonnons par l’absurde avec ce nouveau syllogisme

    1) Les plus grands grands révolutionnaires de l’histoire sont juifs.
    2) Les partisans du libéralisme haïssent les marxistes.
    3) Les libéraux et les partisans du capitalisme sont donc tous des antisémites forcenés..

    Une autre manière de discréditer toute alternative est d’assimiler le socialisme à la seule expérience de l’URSS, son goulag et ses Kolkhoses, en fait une caricature de l’expérience stalinienne du siècle passé certes déplorable qui a fait des millions de morts.

    Le socialisme ne s’imposera pas au peuple de manière autoritaire mais comme une évidence qui le titrera vers le haut par la satisfaction de ses besoins sous son contrôle démocratique. Le pouvoir et les richesses qui en découlent ne sera plus alors aux mains d’une petite minorité de nantis.
    De cela à aucun prix les partisans du statu quo libéral ne veulent entendre parler, Alors tous les moyens sont bons.


  • gdevie 17 décembre 2012 14:49
    Un peu facile de taper sur Depardieu.
    Bernard Arnaud et Mital, tous deux patrons et exilés fiscaux notoires sont-ils traités de minable par notre premier ministre ? Non les patrons voyous ont le droit eux à des courbettes.
    Quant au bling-bling Ministre du Budget Cahuzac, qui demande aux français de se serrer la ceinture qu’attend-t-il pour répondre aux accusations étayées de Mediapart ou bien de démissionner.
    Il y a quelque chose de pourri au royaume de France qui n’est pas sans rappeler l’avant 1789.

  • gdevie 20 mai 2010 23:04

    Les psychanalystes alliés des labos pharmaceutiques ! ?
    N’importe quoi, ils ne délivrent aucun médicaments !
    Et comme le dit un intervenant le prix des consultations est variable selon le revenu des patients ; centaines consultations peuvent même être remboursées par la sécurité sociale.
    Alors renseignez-vous un peu monsieur avant de traiter toute une profession pour la tès grande majorité honorable de charlatans.


  • gdevie 20 mai 2010 22:37

    Le problème, c’est que du haut de son ego démesuré, en crachant sur Freud, M. Onfray crache aussi sur la multitude de patients sauvés par la psychanalyse de l’asile et des camisoles chimiques.

    Qui vous donne le droit d’insulter des patients qui pensent que l’analyse est le meilleur remède à leur mal-être.

    Que signifie cette injonction simpliste d’une jouissance solaire sans limites.
    la vie ne serait donc que jouissance et ceux qui souffrent et qui doutent n’ont qu’à s’en prendre qu’à eux même ; voilà l’essence même de l’idéologie libérale ( pas étonnant que M ; Onfray semble fasciné par Sarkozy qui l’a d’ailleurs sur sa demande interviewé dans le journal philosophie magazine, il finira sans doute dans son gouvernement dont il partage sans vergogne la même islamophobie que la plupart de ses ministres.

    Alors que tous les populistes parce qu’ils ne font pas l’effort de comprendre une pratique qui les dépasse la dénigre sans arguments sérieux et suivent en meute un pseudo philosophe porté par tous les médias dominants..

    A tous les contempteurs, ne trouvez pas étrange que la Grande Bretagne interdise la psychanalyse.


  • gdevie 30 avril 2010 21:28

    D’ordinaire BHL m’insupporte, mais il faut bien le dire, il a trouvé son maître en la personne d’Onfray.

    Ce pseudo philosophe adoré des médias se permet dans un brulot à charge d’exécuter 100 ans d’histoire de la psychanalyse, ses praticiens sérieux et honnêtes, de faire douter des patients t sauvé de l’asile ou du suicide par la psycanalyse. Le seul remède du sieur Onfray étant un érotisme solaire. Un programme du plus grand sérieux, donc ! Et les médias (FOG, Durand... ) à genoux devant çà.







Palmarès