• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

georges

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • georges 5 juillet 2007 17:02

    1- La suspension provisoire de l’OGM par l’Allemagne a été faite dans le cadre de la réévaluation du MON 810 qui doit être réalisée après les 10 premières années de culture. Cette décision n’a aucune implication sur la culture de cet OGM pour la saison 2007. Même l’association Les Amis de la Terre ne s’est pas trompée : il ne s’agit pas d’un moratoire, ni d’une décision qui met en cause la culture de ce maïs.(voir l’article http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/ article.php3 ?id_article=221). En conséquence, la décision de la France est conforme avec celle de l’Allemagne.

    2. La position de la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB) est parfaitement cohérente : l’étude de Greenpeace n’a rien apporté de nouveau pour l’évaluation de cet OGM. (voir l’article http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/article.php3?id_article=217). Il est parfaitement faux d’écrire qu’un « rapport de l’association de protection de l’environnement Greenpeace vient de montrer une possible contamination des sols ». Au contraire, le document de Greenpeace prétend que le maïs OGM ne secrète pas assez de toxine bt pour être efficace ! Ce qui est également faux, selon l’avis des experts qui ont étudié le cas (voir l’avis du Dr. Johannes A. Jehle - www.gmo-safety.eu/en/news/568.docu.html)

    3. Frédéric Jacquemart est effectivement membre de la CGB, mais en tant que « représentant d’une association de défense de l’environnement », et non en tant qu’expert scientifique. Parmi ces derniers, seul G E Séralini prétend que l’OGM MON 810 représente un danger. Tous les autres experts de la CGB, ainsi que ceux de l’Afssa et de l’Efsa ont estimé que cet OGM pouvait être utilisé en toute tranquilité. (voir www.gmo-safety.eu/en/news/576.docu.html) Les rapports de Greenpeace et de G E Seralini n’ont pas modifié leur position.

    Il n’y a donc bien un consensus général de la part de l’ensemble de la communauté scientifique. Seul G.E. Séralini n’est pas d’accord. Comme l’écrit Gérard Pascal, expert en toxicologie pour l’Efsa et membre de la CGB, dans le rapport d’activité 2006 de la CGB : « Séralini n’est pas en contact étroit avec la collectivité spécialisée, il ne semble pas connaître toute la littérature publiée, toutes les recherches réalisées et tous les travaux en cours. Je voudrais croire que c’est seulement cette méconnaissance qui lui permet d’affirmer que ceux qui appartiennent à cette collectivité pratiquent une science peu exigeante et peu transparente ».

    Pour plus d’info sur la manipulation autour de cet OGM voir l’article : http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/article.php3?id_article=225







Palmarès