Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

GéraldCursoux

GéraldCursoux

Caucasien, Auvergnat de naissance, Gabonais d'adoption, Savoyard d'implantation, Québécois de coeur... avec quelques autres propriétés...

Tableau de bord

  • Premier article le 27/03/2007
  • Modérateur depuis le 02/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 140 442 2457
1 mois 3 0 10
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 21 21 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 22 décembre 2016 10:50

    Ceux qui ont lu le bouquin de Samuel Huntington « We » (qui sommes-nous, nous les américains) ne sont pas étonnés plus que ça de l’élection de Trump. C’était dans les tuyaux. Les américains n’avaient pas le choix, il était le seul à répondre aux attentes dites populistes (populiste ne veut rien dire, c’est la masse des électeurs, ou encore la doxa, rien d’autre) qu’Huntington a décelé dans WE. Un type moins dingue, connaissant le fonctionnement de l’Etat, le contexte géopolitique mondial, etc., eût certes été meilleur pour le monde. On va faire avec lui comme on fait avec Poutine qui ment comme un mafieux napolitain.


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 17 mars 2016 13:44

    L’idéologie de gauche c’est une connerie ! La preuve quand ils sont au pouvoir les bourgeois de gauche ne réalisent pas leurs programmes, non pas par calcul, ambition, etc., mais parce qu’on ne peut pas faire autrement ! Papy Marx s’est foutu le doigt dans le zeuil jusqu’au coude... il n’a rien compris au capitalisme qui est à l’économie ce que la respiration est aux mammifères. Amen !


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 17 mars 2016 13:39

    Evidemment que ces normes sont un handicap pour la construction de logements. On devrait construire comme s’il y avait 66 millions d’handicapés en France ! Absurde ! Il faut supprimer ces normes point barre.


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 15 janvier 2016 11:43

    @Hervé Hum
    J’ai écrit que l’intérêt général n’est pas la somme des intérêts particuliers. S’il était cette somme je n’aurais pas écrit ce papier.

    On peut désigner par un autre mot l’intérêt général, il n’en reste pas moins que l’on peut multiplier les exemples pour démontrer qu’il y a là un gap démocratique qui est incomblable. On se fait élire sur des intérêts particuliers, et force est d’exercer le pouvoir pour répondre à l’intérêt général - ou encore le nommer Bien Public. D’où l’accusation répétée ad nauseam que le politique n’est pas prêt des préoccupations des gens...

    Bien à vous


  • GéraldCursoux GéraldCursoux 23 août 2015 10:31

    Pour tenter d’être plus clair :


    Projet : Diminuer les charges patronales et salariales de 10% et augmenter le salaire net de 10%, voilà le projet.

    Bref calcul théorique :

    - Soit un salaire brut de 100 € ; il supporte 25% de charge ; salaire net : 75 €

    - Les charges patronales sont de 50 € sur le salaire brut ; masse salariale : 150 €.

    - La baisse de 10% ramène les charges patronales de 50% à 45% du salaire brut, et les charges salariales à 22.5% du salaire brut.

    - Le salaire net augmenté de 10% est donc à 82, 5 €.

    - Le salaire brut est alors de 106, 45 €.

    - La masse salariale de 154, 35 € (+2, 9%)

    - Les charges sont de 23, 95 € pour la part salariale (-1, 048 €) ; et de 47, 90 € pour la part patronale (-2, 097 €).

    - Total des charges perçues : 71, 85 € au lieu de 75 €, soit -4,2 %.

    Effet collatéral positif : Cette augmentation de pouvoir d’achat de 10%va entraîner une augmentation de la consommation, et donc des emplois. Et l’ensemble des cotisations retrouvera l’ancien niveau (en 6 mois, 1 an ?!).

    Conclusion : Ainsi donc avec une baisse des charges patronales et salariales de 10% et symétriquement une augmentation du salaire net de 10%, les cotisations perçues par l’Etat ne baissent que de 4, 2%, et la masse salariale n’augmentant que de 2, 9%, ce qui n’a pas d’incidence réel sur les prix à la consommation (ou très marginale).







Palmarès



Agoravox.tv