Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Gérard Luçon

Gérard Luçon

Ancien Directeur au Ministère de la Justice
Ancien Directeur de Handicap International puis de Le Chèque Déjeuner en Roumanie
Officier de l'Ordre National "Steaua României"
Auteur de Aventures, Contes et Histoires Africaines (Ed. Harmattan)
J'ai vécu en France, au Sénégal, en Roumanie et en Chine, suffisamment à chaque fois pour y connaître plus ou moins les gens, leur histoire, leur identité et leur culture. 
La liberté d'expression est un bien trop précieux pour qu'on laisse quiconque y toucher, la pire des choses étant de laisser s'installer un "Ordre Moral" en lieu et place de la démocratie et des valeurs fondamentales de notre pays.
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/01/2010
  • Modérateur depuis le 07/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 84 2397 2422
1 mois 2 12 105
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 29 29 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Gérard Luçon (---.---.---.94) 11 mai 12:42
    Gérard Luçon

    @thomas abarnou
    aucune entreprise ne peut embaucher en période de récession ! Cela n’a rien à voir avec les charges mais avec l’activité économique : 

    -pas de commandes, pas de travail, 
    -pas d’augmentation d’activité, pas d’embauche

    maintenant dissocions un peu à l’intérieur des PME .. 
    -les petites sont totalement bloquées, effectivement ; et des pièges à cons comme l’auto-entreprise sont venus précariser encore plus les gens qui voulaient prendre le risque de devenir « patron »
    -les moyennes je les vois se délocaliser entre autres vers la Roumanie et la Chine (deux pays où j’ai travaillé et où je suis souvent présent) dans les domaines des roulements, de la couture, du travail du cuir, .. regardez qui a transféré ses usines de la vallée de l’Arve vers Sibiu et Orastie (Roumanie), sans parler bien entendu des « call center » ...
  • Gérard Luçon (---.---.---.94) 11 mai 12:31
    Gérard Luçon

    @thomas abarnou
    avant 1973 les PME allaient très bien .. puis est survenu le 1er choc pétrolier et les réformes bancaires de cet abruti de Pompidou, ensuite tout est parti en « biberine »

  • Gérard Luçon (---.---.---.186) 11 mai 06:39
    Gérard Luçon

    @thomas abarnou

    pour les retraites, ayant été (un temps) secrétaire général d’un fonds de pension privée en Roumanie j’ai pu mesurer les enjeux et en ai fait un petit article il y a quelques années

  • Gérard Luçon (---.---.---.186) 11 mai 06:27
    Gérard Luçon

    @thomas abarnou

    donc « vous savez de quoi vous parlez car votre père était patron » ... Traduction : vous ne savez rien car vous n’étiez pas patron et en plus c’était votre père .... donc vous êtes par nature de son côté, et c’est bien
    sur le même registre, moi je sais ce qu’est la guerre, mon père l’a faite .... 

    vous parlez du passé, je vous ai mis noir sur blanc les chiffres du présent que manifestement vous ne connaissez pas, je prétends connaitre le sujet car dans la 2ème partie de ma carrière professionnelle et jusqu’à ma retraite j’ai aussi été patron, même patron et actionnaire ...

    la suppression de la grande partie des charges patronales entraine à court terme les déficits des caisses de cotisation, de la sécu notamment ; ainsi on assiste à un transfert de charges du secteur économique (cotisations) vers l’état (chômage,...). Vous ajoutez à cela la stagnation économique voire la récession et les bénéfices partent en fumée ... vous ajoutez à cela les crédits investissement/équipement basés sur des plans prévisionnels optimistes et l’entreprise se casse la gueule ; c’est mécanique et cela n’a strictement rien à voir avec les charges, sans croissance effective (pour la France une croissance de 1,5% ne permettrait qu’une stagnation économique car la population augmente avec 300.000 nouveaux travailleurs potentiels de plus annuellement) la consommation stagne ou baisse, le marché se reserre ... c’est mécanique, je le répète !

    vous croyez que c’est en flinguant les droits des travailleurs qu’on aura des patrons vivant mieux, quelle erreur et quelle naïveté .. le système est malade

    quand à votre appel à Marx, laissez moi rire, lui et les bolchéviks sont une des deux mâchoires d’un système destiné à asservir l’homme et à l’amener à vivre comme un zombie sous le modèle du kibboutz, l’autre mâchoire est la haute finance .. 

    au fait, aurai-je fait référence à marx ou bien c’est vous qui pensez à ma place ?
  • Gérard Luçon (---.---.---.239) 10 mai 11:10
    Gérard Luçon

    @thomas abarnou

    mon propos est caricatural ? c’est l’hôpital qui se moque de la charité ....

    Tenez, un petit calcul « à la louche » fait il y a quelques mois :

    SMIC brut : 1457.55 € par mois à temps plein. 
    Réductions Fillon sur les cotisations patronales : 407.39€ par mois. 
    Réduction cotisations allocations familiales : 26,24€ par mois. 
    Réduction CICE : 87.12€ par mois. Soit un total de 520,75€ de réductions de cotisations patronales. 

    Coût total brut + cotisations patronales - réductions Fillion, allocations et familiales et CICE 1539.12 €au lieu de 2059,87€... Et ceci en l’espace de 20 ans à peine... 

    La se rajoutent les 2000€ par an pour toute nouvelle embauche annoncée par Hollande et pour l’aquitaine par exemple une aide de 5000€ sur 3 ans pour l’embauche d’un salarié. Soit 11000€ d’aide directe sur 3 ans. Soit 3667€ par an soit 305,56€ par mois à déduire en plus... 

    Ce qui donne pour un salaire net à environ à 1130€ par mois un total mensuel à régler de 1233,56€ (salaire + cotisations salariales et patronales) 

    Alors ne prétendez pas que les patrons, grands ou petits, sont surchargés de taxes

    Ce qui est vrai c’est que les petits patrons ne peuvent pas jouer avec les paradis fiscaux ... et sont eux aussi directement victimes de la politique imbécile de l’UE de stagnation économique