• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gilles

gilles

retraité, cadre supérieur j’ai ouvert plusieurs blogs dans la perspective de 2007 puis de 2012 sans faire la promotion d’aucun parti.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/07/2006
  • Modérateur depuis le 01/08/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 115 763
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 308 141 167
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • gilles gilles 24 avril 2012 16:06

    au passage merci au général De GAULLE d’avoir créer notre sécurité sociale (il n’était pas me semble t il de gauche ? )
    par ailleurs les trois budgets déficitaires actuels de notre protection sociale dépassent chaque année 550 milliards d’euros, avec près de 30 milliards de déficits qui ne peuvent que s’accroître à la lecture des rapports internes de cet organbisme.
    un seul exemple celui des retraites 10% des retraites sont actuellement payées à crédit mais le régime maladie devrait augmenter de 50ù d’ici 2020 selon sa présidente (CFDT) actuellement en charge.
    en conclusion pour maintenir cette protection sociale qui fait notre fièrté, l’essentiel résidera toujours dans l’équilibre des comptes qui malheureusement ne sont plus assurés de nos jours.



  • gilles gilles 15 avril 2012 20:05

    une gauche dure contre une gauche molle cherchez l’erreur ?



  • gilles gilles 15 avril 2012 20:00

    il risque sans aucun doute de créer la surprise dimanche prochain ; effectivement avec près de 40 % d’abstentions, le FG et le FN risquent d’atteindre des résltats hors norme ;
     nous pourrions nous demander à juste titre pourquoi nos éminents politologues ne s’expriment que rarement sur ce FAIT ?



  • gilles gilles 13 avril 2012 16:45

    melanchon est d’abord un agrégé de philosophie et il le démontre en étant un sophiste.
    le pire consiste dans l’ignorance de son auditoire.
    car qui peut payer ?
     iomaginons le smic à 1700€ ce srait une avancée sociale considérable mais pourquoi ne pas fixer 2500€ comme en suisse ou mieux 5000€ comme en norvège ?
     mais qui sait que 99% de nos entreprises comptent moins de 50 salariés ?
     96% moibs de 20 salariés ?
    93% moins de 9 salariés ? et 84% moins de 4 salariés ?
     imposer un smic à 1700€ se traduirait pour 1 million de PME française par la faillite immédiate qui peut en douter ?
     soit pour les 93% des petit’es entreprises de moins de 9 salariés qui emploient au passage 6,4 millions de personnes, sans doute 3 millions de chômeurs supplémentaires, car quand uhne entreprise pose le bilan que deviennent ses employés ?
    souvenons nous en 1981 l’effet de l’interdiction de licenciement ? 600 000 PME en liquidation de 1981 à 1984 soit selon le ministère du travail 1,8 millions de chômeurs en plus certes qui seront camouflés par la vacance des 3 millions de trvailleurs mis en retraite avec la retraite portée de 65 ans à 60 ans et surtout le recrutement massif de fonctionnaires plus de 800 000 avant 1986 et plus de 2,5 millions depuis quand l’état ne dispose pas depuis des moyens financiers pour assurer leurs petits salaires.
     6 milliopns de fonctionnaires plus 1,3 millions d’emplois associatifs payés par les impôts en 2012 soit 7,3 millions rémunérés sur l’impôt et 5 millions d’inscrits à l’ANPE dont 2 millions de RSA au total déjà près de 12,5 millions de personnes sur une population active de 27 millions sans prendre en compte les 15,5 millions de retraités.



  • gilles gilles 13 avril 2012 16:32

    soyons lucide, pour qui roule meluche ?
    que diront nos spécialistes des sondages le 22 avril au soir ? si par malheur tout se répète comme un certain soit d’un 21 avril 2002 ?
    est ce impossible ? il suffit pour cela de savoir que le total des voix de gauche dans notre pays n’a jamais dépassé 40% dans un scrutin national (même à peine 38% lors du premier tour de 2007)
     or avec plus de 50% pour la gauche dans les sondfages personne n’y voit une mystification,
    hollande 30% melanchon 15% lo 1% NPA 1% verts 2 ou 3% total 49 ou 50% ???

    où est l’arnaque ?
     pourquoi les électeurs de gauche ne se lâcheraient pas quand tout annonce le président auto proclamé par les médias depuis un an déjà ?
    pourquoi alors ne pas voter mùelanchon qui s’il arrive en troisième position devrait si logiquement contraindre Hollandréou (comme melanchon l’appelle) à accepter le smic à 1700€ nets (contre à peine 1050€ aujourd’hui et donc mieux qu’en 1968 après les accords de grenelle 30% et 1981 1% seulement)
    le risque existe, si la gauche ne parvient pas à dépasser 40% et si melanchon est à 15 ou 16% hollande sera arithmétiquement à moins de 20% et sans doute derrière le pen.
     bis repetita placent diront les latinistes distingués

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès