• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gireg

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • gireg 29 octobre 2009 01:06

    bonjour à tous,

    Interressant comme débat !! J’adore.
    D’après ce que j’ai appris lors de mes études, le mouvement perpétuel est impossible, donc à fortiori, le dépasser et produire de l’énergie à partir de l’énergie gravitationnelle encore moins.
    Ceci dit, jusqu’ici beaucoup de spéculations et pas de démonstrations.
    Or, soit c’est possible, soit c’est impossible.
    Pour un vrai scientifique : une chance sur deux.
    Reste à démontrer, équations à l’appui que c’est impossible... ou possible.
    Personne pour relever le défi ? 
    Ce n’est pas évident à mettre en équations en tenant compte de l’énergie potentielle, de l’énergie cinétique, des frottements, etc.
    Pourtant : si une fois le mécanisme amorcé (c’est-à-dire les masselottes excentrées sur la demi circconférence droite, et pas sur la demi circonférence gauche) la roue se met à tourner toute seule, alors il n’y a aucune raison qu’elle ne continue pas, puisqu’elle démarre à energie cinétique nulle avec frottements maximaux (les forces de frottements sont plus importants à l’arret qu’en mouvement).
    J’aime bien penser que toute théorie qui marche n’est pas forcément la Vérité, mais la vérité du moment.
    Je me lancerai bien dans l’étude de ce mécanisme, il m’a l’air bien sympa. Juste pour le plaisir...
    Le plus difficile à vaincre à mon avis ce ne sont pas les forces de frottement, mais plutôt l’énergie qu’il faut fournir pour compresser le ressort et faire remonter une masselotte qui a un certain poids.
    Je commencerai par calculer le couple engendré par l’exentricité de la roue, et je le comparerai avec le couple de resistance à la rotation engendré par l’effort qu’il faut fournir pour compresser le ressort, remonter la masselotte, et les frottements.
    Ce sont des équations qu’un bon élève de terminale en filière scientifique pourrait écrire.

    Einstein aurait dit une fois une chose très juste à une femme très belle qui lui disait : « Imaginez que nous faisions un enfant, il pourrait avoir votre intelligence et ma beauté »
    « Imaginez que ce soit le contraire... »

    on m’a demandé une fois quelle était la différence entre un train électrique et une poitrine de femme... je ne sais pas, moi, c’est fait pour les enfants mais c’est toujours le papa qui joue avec.

    Je ne sais pas ce que je préfère, un concours d’équations ou une bonne blague...

    bah, tout ça n’est pas bien grave, tout ce qu’on sait c’est qu’on ne sait pas tout. non ?

    il parait qu’on a interdit le saut à l’elastique pour les non-voyants.
    Ca faisait trop peur aux chiens...







Palmarès