• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • gnuku 20 mars 2009 15:57

    Le catholicisme ne veux pas dire fixisme.

    le mouvement catholique est aussi au fait des évolutions scientifiques et sociétales. Les jésuites en sontpar exemple des intermédiaires efficaces et écouté entre le pape et les scientifiques. c’est grace à eux et d’autres que l’église a finalement reconnu le principe d’évolution de la vie face au fixisme (avec des nuances), que l’église a reconnu que la terre n’est pas le centre de l’univers, que les juifs et les noirs ne sont pas une autre race entre le singe et l’homme pour les uns et entre le diable et l’homme pour les autres.

    le catholicisme évolue, pas très vite, mais évolue.
    autant je suis d’accord pour condamner le mot "agravé" utilisé par le pape qui nuit aux politique de santé publique,
    autant je suis content d’entendre le catholicisme rappeler les dérives de notre société de luxure érigée comme symbole. ou au moins notre société ramenée à une politique de prévention des exces du libertinage. notre société n’a pas que pour seule vocation de nous protéger, elle a aussi pour vocation de nous montrer une voie qui semble démocratiquement la meilleur ... et pas au rabais. j’aime bien le cul (le sexe aussi smiley d’ailleur), et la prévention par la capotte, mais je trouve qu’on les met un peu trop en avant comme regle de fonctionnement de notre société, bien trop débridée. cela frene l’expension du SIDA mais pas son origine. et cela nuit au bon développement des individus comme de la société.
    pas de réel objectif autre que liberté, égalité, fraternité, ne conduit pas a grand chose d’autre que le néan. je ne suis pas croyant, mais faut avouer que ce triptique ne me suffit pas. Apprendre la fidélité, l’abstinence ... sont certes ringards, mais ils sont essenciels à la prise de conscience et la reconnaissance d’autruit.
    Je pense que l’on reviendra un jour sur l’équilibre entre l’Etre et l’Autre. la culture de l’avoir nous a conduit la ou nous somme actuellement. mais la culture de l’Etre nous conduira a la meme chose. L’autre n’est pas un objet et encore moins sexuel, dédié à l’asouvissement de ses propres pulsions. je déteste cette phrase qui conciste à justifier la sexualité comme un outil égocentrique pour son épanouissement personnel, son Etre : "nous sommes des humains avec des besoins à assouvire ... blablabla...". moi j’appele ce type d’humain un animal, pas un Humain. J’aime bien les animaux, j’en suis toujours un aussi, mais je n’en fait pas mon objectif et j’aime etre stimulé par des paroles saines pour me sortir de mon animalité. Mais il est vrai que si je craque, le préservatif est un impérative qui n’"agrave" pas les choses, bien au contraire.

    finalement tout cela ressemble à un débat typique et stérile gauche-droite. la gauche franchouillarde à la fois bien-pensente libertine et morali-blabla, et la droite catho élitiste qui demande à ce qu’on soit comme dans les contes de fée. les uns comme les autres oubliant volontairement une part de la solution au problème. Qui est pour le coup mortel.

    moi je dis fidélité pour la vie & capotte si je craque (mais je craquerai pas) 

    "met de l’huile petit homme dans la vie faut qu’ça glisse ..."









Palmarès