Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goc

goc

Informaticien cevenole, c'est dire le combat de tous les jours entre high-tech et ruralité
, combat garant d'une ouverture au monde et d'une curiosité jamais assouvie. Combat aussi pour une tolerance et une relativisation des choses, toutes ces valeurs que j'ai acquis au cours de mes nombreux voyages professionels de par le monde.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 2612 69
1 mois 0 9 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • goc goc 16 juillet 14:45

    @covadonga*722
    heu c’est une race musulman ?

    hélas, à force d’inclure dans le racisme, un certain communautarisme dont le seul point commun est une religion, on est bien obligé de faire de même avec la religion musulmane

    mais bon, il parait aussi que ce même communautarisme exige pour lui-même (et uniquement lui) une politique systématique de « 2 poids/2mesures » lui donnant le droit de traiter de raciste, tout individu qui ose faire une simple critique de la barbarie.


  • goc goc 16 juillet 14:08

    @covadonga*722
    yep c’est hallucinant le nombre d’assassins musulmans même un peu qui sont seulement dépréssifs

    Et puis qu’est-ce que c’est pratique pour faire oublier les vrais assassins de la France,
    - ceux qui ont crée 3 millions de chômeurs
    - ceux qui ont systématiquement détruit notre tissu industriel
    - ceux qui ont détruit notre agriculture aux seuls profits de la grande distribution
    -ceux qui ont organisé toute une série de sanctions contre un pays qui ne leur a rien fait, et grâce à cela ont encore plus ruiné nos paysans.
    - ceux qui ont mis à la rue des centaines de milliers de familles en pratiquant le fascisme bancaire (ex : chèques sans provisions refusés, mais frais de refus encaissés crédits revolving, etc..)
    - Ceux qui ne nous donnent comme seul avenir que de devenir vendeur le dimanche dans les hypers centres commerciaux afin de vendre encore plus de produits fabriqués hors de notre pays

    bref tous ces politiciens véreux et serviles, trop content que la foule détourne sa colère contre « l’autre » plutôt que de se soulever et envoyer ces pourris en prison !!

    Notre démocratie est en état de légitime défense, et vous vous passez votre temps à vomir votre racisme ordinaire. En touts cas, les pourris vous disent merci !!


  • goc goc 15 juillet 19:11

    @Massada

    vire d’ici !
    tu pue la haine
    tu pue l’arrogance de tes « amis » qui se croient tout permis, y compris de massacrer des enfants et d’assassiner des hommes à terre
    tu pue le terrorisme d’État
    tu pue le négationnisme
    tu pue le fantasme d’une guerre civile qui opposeraient les français entre eux
    bref, tu pue le bhl

    vous croyez quoi ? qu’il suffira d’aller bombarder 5 ou 6 cabanes à moutons pour arrêter le terrorisme, mais vous n’avez rien compris

    Daesh continuera et continuera aussi longtemps qu’on aura un gouvernement lâche et servile tout juste capable d’aller lécher les pieds de la barbarie sioniste, car le gouvernement français, par son « alignement inconditionnel » à la politique usionsite, sa politique du « 2 poids/2 mesures » et sa gouvernance désastreuse, rejetée par le peuple, est le maillon faible de ce montage
    Et vous verrez que quand hollande va baisser son froc face au terrorisme (élections obligent) alors c’est toute la coalition qui partira en couille, et les russes qui se tordront de rire !!


  • goc goc 15 juillet 18:07

    @Massada
    C’est totalement faux nous n’occupons aucun territoires au mépris du droit international.

    En fait c’est vrai, vous ne meprisez pas le droit international, dans votre arrogance congénitale, vous l’ignorez. vous êtes dans le déni de réalité voir même dans le négationnisme
    Alors pour vous rafraichir la mémoire voici un extrait d’un article du Mode Diplomatique

    voir l’article complet :
    https://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/A/16775

    ---------------------------------------------------------------------------

    Au mépris du droit. 1947-2009 : une impunité qui perdure

    Résolutions de l’ONU non respectées par Israël
     
    Assemblée générale
    (ayant alors fonction d’organe décisionnaire)

    Résolution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divisée en deux Etats indépendants, l’un arabe, l’autre juif, et Jérusalem est placée sous administration des Nations unies.

    Résolution 194 (11 décembre 1948). Les réfugiés qui le souhaitent doivent pouvoir «  rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et vivre en paix avec leurs voisins  »   ; les autres doivent être indemnisés de leurs biens «  à titre de compensation  ». Création de la commission de conciliation des Nations unies pour la Palestine.

    Résolution 302 (8 décembre 1949). Création de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

    Conseil de sécurité

    Résolution 236 (11 juin 1967). Au lendemain de la guerre de juin 1967, le Conseil de sécurité exige un cessez-le-feu et un arrêt immédiat de toutes les activités militaires dans le conflit opposant l’Egypte, la Jordanie et la Syrie à Israël.

    Résolution 237 (14 juin 1967). Le Conseil de sécurité demande à Israël d’assurer «  la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu  » et de faciliter le retour des réfugiés.

    Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’«  acquisition de territoire par la guerre  » et demande le «  retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés  ». Il affirme «  l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique  » de chaque Etat de la région.

    Résolution 250 (27 avril 1968). Israël est invité à ne pas organiser le défilé militaire prévu à Jérusalem le 2 mai 1968 considérant que cela aggraverait les «  tensions dans la région  ».

    Résolution 251 (2 mai 1968). Le Conseil de sécurité déplore la tenue du défilé militaire de Jérusalem «  au mépris  » de la résolution 250.

    Résolution 252 (21 mai 1968). Le Conseil de sécurité déclare «  non valides  » les mesures prises par Israël, y compris l’«  expropriation de terres et de biens immobiliers  », qui visent à «  modifier le statut de Jérusalem  », et demande à celui-ci de s’abstenir de prendre de telles mesures.

    Résolution 267 (3 juillet 1969). Le Conseil de sécurité censure «  toutes les mesures prises [par Israël] pour modifier le statut de Jérusalem  ».

    Résolution 340 (25 octobre 1973). A la suite de la guerre de Ramadan ou de Kippour, création de la deuxième Force d’urgence des Nations unies (FUNU-II) qui vise à «  superviser le cessez-le-feu entre les forces égyptiennes et israéliennes  » et à assurer le «  redéploiement  » de ces mêmes forces.

    Résolution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de sécurité exige l’arrêt des «  pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967  », déclare que ces pratiques «  n’ont aucune validité en droit  » et demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

    Résolution 468 (8 mai 1980). Le Conseil de sécurité déclare «  illégales  » les expulsions à l’étranger de notables palestiniens de Hébron et de Halhoul par les autorités militaires israéliennes et demande à Israël de les annuler.

    Résolution 592 (8 décembre 1986). Le Conseil de sécurité rappelle que la convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre «  est applicable aux territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés par Israël depuis 1967  ». Il condamne «  l’armée israélienne qui, ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants  » de l’université Bir Zeit.

    Résolution 605 (22 décembre 1987). Après le déclenchement de la première Intifada, le Conseil de sécurité condamne les pratiques d’Israël «  qui violent les droits de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens  ».

    Résolution 607 (5 janvier 1988). Israël doit «  s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés  » et respecter les obligations que lui impose la convention de Genève.

    Résolution 608 (14 janvier 1988). Le Conseil de sécurité demande à Israël «  d’annuler l’ordre d’expulsion des civils palestiniens et d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité  » de tous ceux déjà expulsés.

    Résolution 636 (6 juillet 1989). Le Conseil de sécurité demande à Israël, en conformité avec ses précédentes résolutions et avec la convention de Genève, de «  cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens  » et d’assurer le retour en toute sécurité de ceux déjà expulsés.

    Résolution 641 (30 août 1989). Le Conseil de sécurité «  déplore qu’Israël, puissance occupante, continue d’expulser des civils palestiniens  » et lui demande d’assurer le retour de tous les expulsés.


  • goc goc 15 juillet 12:21

    @Cadoudal
    Donc d’après vous il ne faut pas stopper l’invasion musulmane ?

    non d’après-moi il ne fallait pas aller les bombarder, il ne fallait pas armer des fous-de-dieu pour détruire un régime politique qui ne nous convenait pas (et dont le niveau de démocratie n’a rien a envier à notre pseudo-democratie)
    bref il ne fallait juste pas y aller, c’est tout !!

    aujourd’hui on est « envahi » par des gens dont on a systématiquement détruit les terres et les maisons, juste pour obéir à des fous-de-guerre americo-zionistes

    aujourd’hui on est « envahi » par des gens qui naguère étaient sous contrôle de Khadafi, Ce Khadafi qu’on a exécuté pour faire oublier ses cadeaux électoraux a notre nabot national, et pour avoir eu outrecuidance de vouloir créer une monnaie africaine indépendante du dollar







Palmarès



Agoravox.tv