• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goc

goc

Informaticien cevenole, c'est dire le combat de tous les jours entre high-tech et ruralité
, combat garant d'une ouverture au monde et d'une curiosité jamais assouvie. Combat aussi pour une tolerance et une relativisation des choses, toutes ces valeurs que j'ai acquis au cours de mes nombreux voyages professionels de par le monde.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 2753 69
1 mois 0 40 0
5 jours 0 4 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • goc goc 10 mars 21:07

    @pemile
    Mais vous ne citez pas l’ARM Cortex dans votre liste d’assembleur maitrisés ?

    la culture (informatique) c’est comme la confiture, moins on en a, plus on l’étale (cf Coluche)

    les STM32 sont équipés d’ARM Cortex, mais visiblement vos compétences s’arrêtent très rapidement


  • goc goc 10 mars 20:59

    @pemile
    Les interruptions du BIOS sous Linux en mode protégé !!!
    la culture (informatique) c’est comme le parachute, quand on n’en a pas, on s’écrase !! (cf coluche)

    sur les cartes mères compatibles PC, c’est le bios qui charge l’OS, alors un bios ..sous l’OS qu’il vient de charger ???..  smiley smiley smiley

    Et en plus voila maintenant un mode qui empêche un programmeur de le supprimer, un peu comme un interrupteur qui s’enclenche et ensuite empêcherait l’utilisateur de le couper.. trop forts les mecs de chez minux !!.. t1 si les hacker apprennent ça ils vont arrêter de faire des virus. Et même Linux, il va arrêter de faire des outils système.

    on n’est même plus dans l’incompétence, mais carrément dans l’ignorance complète de l’informatique.

    allez petit rends la game boy à ton papa et retourne dans ta chambre, on voudrait continuer à discuter entre grandes personnes.


  • goc goc 10 mars 20:41

    @pemile
    Vous n’avez toujours pas compris que ce n’est pas une interdiction, mais un »conseil« venant des développeurs du navigateur

    ah bon, donc le fait qu’il soit impossible d’aller sur un site, ça s’appelle un conseil ???..et ben ça doit être quoi alors une interdiction ?? , un peloton d’exécution ??
    bref vous critiquez mais visiblement vous ne savez pas vraiment de quoi vous parlez.

    Il est où votre navigateur écrit en assembleur
    et en plus vous ne savez pas lire ?? je n’ai jamais parlé de navigateur en assembleur ?? arrêtez de ramer vous êtes sur la plage.

    Votre discours est délirant
    ce qui est délirant c’est que vous soyez totalement incapable de comprendre le problème
    allez ... retournez dormir... je vous l’ordonne.....


  • goc goc 10 mars 16:19

    @foufouille
    pour comparer avec windows qui autorise n’importe quoi avec aucune source vérifié, ubuntu utilise des sources vérifiés donc sans viris ni malware pour éviter de planter le système.

    Tu n’as pas compris quelque chose. Je ne me place pas au niveau de l’utilisateur, qui est fragilisé sous windows (je te l’accorde volontiers) ou qui est obligé d’avoir Bac+5 en informatique pour installer un logiciel (voir tes explications), mais au niveau du programmeur.

    Je n’ai pas à vérifier si un programme est fiable, ou pas, le programme c’est moi que le fait, donc je sais forcement s’il a un virus ou pas (surtout si je programme en assembleur donc sans framework/passoire).

    Voila aussi pourquoi je n’admets pas qu’un simple navigateur m’empêche de faire mon travail au seul motif que j’ai tous les droits (ce qui est obligatoire pour un programmeur). Et j’admets encore moins qu’un prétendu informaticien trouve « normal » qu’un programme décide que je n’ai pas le droit de l’utiliser au motif que j’ai « trop de pouvoir ».

    Je te rappelle qu’Internet ,au travers par exemple de ses forums, n’est qu’un outil d’aide à la programmation au même titre que les didacticiels et des exemples fournis dans l’IDE
     
    Donc si un programmeur ne peut pas utiliser un outil d’aide au motif qu’il est programmeur, c’est que quelque chose ne va plus dans le monde de l’informatique.
    Et si un autre programmeur trouve cela normal, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va plus dans sa tête.

    Le problème c’est que le discours anxiogène de prétendus gourous fait mouche auprès des geek analphabètes (bonjours les sms) et auprès des programmeurs_talibans adeptes de la secte « Linux-priez-pour-moi », ce qui permet au système d’imposer une philosophie fascisante destiné à décérébrer le maximum d’informaticiens qui deviendront à leur tour, des décerebreurs d’utilisateurs (voir le nombre d’applications débiles et débilisantes sur smartphone, tel la chasse au pokemonks)


  • goc goc 10 mars 15:44

    @moussars

     bonjour l’ancien, je n’ai que 40 ans d’informatique et j’ai commencé sur T2000 et Solar de chez Telemecanique (devenu Bull eux aussi) mais c’était à peu près les mêmes types de machine.

    Alors quand on a connu l’époque ou on dépannait au composant et ou on pouvait débuguer les programmes des micro-procs avec des analyseurs logiques, on est en droit de se marrer quand on voit un informaticien « moderne » se bloquer, incapable de résoudre le problème quand une librairies « standard’ ou un framework ne donne pas le résultat attendu. Et tout ça parce qu’il n’a pas la compétence nécessaire pour savoir utiliser le déboguer fournis avec son IDE.

    Aujourd’hui on assiste à un nivellement par le bas des informaticiens en leur »offrant« des milliers de mega-octets de librairies plus ou moins performantes (plutôt moins que plus) et en leur »mâchant« le travail a coups d’exemples mono-utilisation. Après cela on s’étonne qu’un simple »Hello Word« qui nécessite moins de 100 octets en assembleur, demande plus de 10 Méga-octets (plus le framework) en C# pour faire la même chose.

    Et que dire de ces langages qui exigent que ce soit l’informaticien qui s’adapte à eux et non eux qui s’adaptent au programmeur.
    exemple :python avec ses variables dont il définie de lui-même, le type, qui vous oblige à redéclarer vos variables globales alors que vous avez pris soin de les définir avant le code pour justement qu’elles soient globales, qui est incapable de fournir le bon numéro de ligne en cas d’erreur de programmation, qui arrive même à stopper le programme si vous mettez un »é" dans .. un commentaire : dans un commentaire, pas dans une ligne de code  smiley
    et j’en passe..

    Après on s’étonne que ces mêmes informaticiens trouvent normal que ce soit le système qui décide à la place de l’utilisateur

    Bienvenu chez Orwell







Palmarès