Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 927 19
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0



Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.159) 18 juin 19:36
    gogoRat

    @elpepe

     très bonne idée !
     Le contrat de travail est directement lié à la branche prud’homale de la Justice : il en est indissociable. Si, à force de grignoter les droits des employés, l’on doit rendre les prud’hommes inutiles c’est que le contrat de travail n’a plus d’utilité.
     
     
     L’égalité en droit et en dignité c’est un même salaire inconditionnel pour chacun de tous les Français (eh oui ! corollaire : « là où il n’y a pas de frontières il y a des murs ! » ... ) ...
     Plus besoin de statut privilégié à vie pour les uns et de chantage à l’emploi pour les autres , de monopole du coeur d’un côté et d’affreux racistes, incompétents, fainéants, idiots , assistés et fraudeurs en puissance aux aides sociales de l’autre côté :
     les Français deviendront enfin égaux en dignité et en droit !
     
     Ceux qui préféreront ne rien foutre rempliront honorablement leur indispensable rôle de consommateurs en bénéficiant tout autant que les Chercheurs actuels de l’indispensable quiétude propice à l’inspiration artistique ou inventive qui pourra enfin fuser de toutes les couches sociales : ce serait bien le diable si, par fatalité statistique, au moins 1% ne se révélait pas utilement inspiré ! et ce 1% s’appliquerait bien plus sûrement à des besoins réels du peuple !
     
     Ce serait bien le diable aussi si une foule innombrable ne se mettait pas à craindre que les corvées indispensables à tous ne soient plus exécutées. Mais dès lors que ces corvées seront reconnues comme des corvées et non plus comme cette chimère multiforme, trompeuse et à géométrie variable de ’travail’ ... alors on comprendrait la nécessité de partager équitablement et également entre tous les corvées obligatoires autant que les fruits émergeant de la force de coopération commune : les impératifs de recherche commune de techniques réellement démocratiques se clarifieraient soudainement de façon efficace et bien comprise de chacun et de tous !

     Enfin, ce seraient ceux qui n’ont pas foi en la capacité de conscience responsable citoyenne et active de leurs compatriotes qui seraient réputés pessimistes et non plus ceux qui veulent un troupeau bêlant ou meuglant aligné comme un seul homme derrière une simple manipule de pantins vociférateurs soit-disant éclairés par on ne sait quelles visions hallucinogènes.

  • gogoRat (---.---.---.171) 17 juin 14:39
    gogoRat

    ’Amor Fati’ / ’Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort’ / ’Vam caminar’ ...

     la caravane est passée ? finis les aboiements !
     ouf ! on peut se recentrer sur sa propre boussole, et tracer sa propre route !

  • gogoRat (---.---.---.171) 17 juin 12:57
    gogoRat

    remarque en Post Scriptum :
     SVP, ne pas considérer le lien précédent (pour C. Dejours) comme une approbation de la conclusion de scripto blog : son concept de ’refondation d’une virilité authentique’ me paraît encore plus fumeux que le jargon ’freudien’ dont il use pour le présenter ! Le jeu de miroirs du ’plus viril que moi tu meurs’ n’a pas de fin. Moi Président serait alors le plus viril parce qu’il aurait osé duper un troupeau de veaux féminisés ? C’est un peu vache comme acte ’révolutionnaire’, non ?

  • gogoRat (---.---.---.171) 17 juin 12:22
    gogoRat

    Il serait faux de croire que cette ’réforme’ ne va toucher que ceux qui paient l’impôt.
    Car il s’agit en fait d’une atteinte grave à la souveraineté nationale  : la collecte de l’impôt ne saurait être déléguée ! Qui plus est à des tiers non désignés par le peuple !!
     
     Lorsque l’on sait la puissance de l’information bien plus efficiente encore que la puissance du fric, on comprend instantanément que ceci n’est pas une argutie intello :
     les mêmes qui ont enfin réussi à comprendre que confier sa vie à Facebook, ses passions à Google ou ses préférences de consommation à e-Bay, revient à donner les clés de son libre-arbitre à la puissance froide des exploiteurs d’une froide science statisticienne très efficace ...
    ... n’ont encore pas vu, semble-t-il, qu’il en va de même pour les confidences transférées à leur employeur ! Outre la prétention d’évaluer au centime près la hauteur de leur salaire (ie , en fait, quasiment de leur honorabilité) c’est pourtant un pouvoir supplémentaire qui leur est abandonné : - nouvel accès à des informations jusqu’ici privées, - droit à en juger pour ajuster le lissage de vos retenues fiscales .
     
     
     Certes, dans un premier temps, les employeurs vont râler : de bonne foi, cela s’entend, à cause de la surcharge administrative qui va d’abord les entraver.
     Mais, (on ne prête qu’aux riches !), les plus solides seront les gagnants, (tout en faisant semblant de s’en plaindre avec les vraie victimes) : il y gagnent un pouvoir supplémentaire de contrôle, de sélection (à long terme) et de formatage de leurs esclaves volontaires !
     
     ( loi du marché ? main invisible ? Il est significatif de constater que ce transfert de pouvoir régalien est commandité par un gouvernement ’de Gauche’ !
     ... mais l’incohérence n’est pas si difficile à comprendre lorsqu’on a noté que ce Gouvernement a proclamé que la (Très Sainte) Reprise (autant que ses confortables émoluments ne pouvait venir que du secteur privé ! )
    )

  • gogoRat (---.---.---.171) 17 juin 11:38
    gogoRat

    @jean-marc
     
     C’est ce que je m’apprêtais à faire remarquer :
     ’ il donne un beau cadeau empoisonné à son successeur s’il perd les élections, ce qu’il souhaite peut-être au fond ce qui ne serait pas idiot si on y réfléchit bien ’
     
     Mais, perso, je suis bien davantage sinistrosé-pessimiste-décliniste  smiley  : mon hypothèse est que ce gouvernement agit, déjà depuis son investiture, exactement comme s’il savait qu’il est grillé pour (au moins) le futur mandat. Tout ce qu’il impose à la popu-lasse n’a d’autre but que de ’savonner la planche’ à son ou ses successeurs !
     Ceux qu’ils stigmatise comme ’pessimistes’ sont ceux qui, constatant une horrible tâche, ont la prétention d’imaginer des solutions pour la résorber. L’optimisme de nos donneurs de leçons (’en avance’) consiste à masquer la tâche de façon paradoxale : en l’élargissant jusqu’à obscurcir tout le reste jusqu’à ce que tout devienne aussi sombre que la tâche initiale. Bingo : quand tout sera aussi noir que la tâche, qui aura le ridicule de vouloir la faire remarquer ou, pire, de la dénoncer ?
     Inversion des valeurs ! Leur optimisme consiste à être les premiers à savoir se convertir à la perversion ! 
               
     Inversion morale ? disait Chistophe Dejours :
    ’Je suis libre parce que je suis esclave, je suis dominant parce que je suis soumis : inversion complète, dépolarisation du système de valeur. 

     Mais cette philosophie du paraître ne profite qu’aux petits malins (diable, diable !) qui sont en position de donner le ’la’ de la mode : lorsque la mode devient à la portée du populos, c’est qu’elle est déjà dépassée. 
     
     Ce qui donne confiance au génie pervers, c’est sa foi en l’insondable profondeur de l’abîme dans lequel il nous pousse : le temps de leur petite vie se suffira pas pour en atteindre le fond (si jamais il existait) ... et après eux, le déluge !
     
    ( Julos BEAUCARNE : ’ les modes sont des maladies mentales entretenues par le commerce’ )

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès



Agoravox.tv