Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir : Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de pouvoir à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 


 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8Av... ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr


Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 576 19
1 mois 0 8 0
5 jours 0 1 0



Derniers commentaires

  • Par gogoRat (---.---.---.228) 16 juin 11:50
    gogoRat

    @ l’auteur de cet article :
     Dommage que vous ayez zappé une autre remise en question bien plus fondamentale encore que la forme d’exercice du pouvoir ( notre actuelle oligarchie s’ingénie à nous faire prendre des vessies pour des lanternes - drôles de Lumières, en effet )

     Je veux parler du fond : de l’opposition ontologique entre démocratie et « aristocratie » - au sens étymologique = « pouvoir des meilleurs »

     La prétention, autant qu’un calcul intéressé de manipulation des foules ont conduit notre califat arriviste à nous faire gober une légitimation par le « mérite » des pouvoirs dits ’démocratiques’. (Partant, on en est arrivés généraliser ce principe fallacieux dans le domaine professionnel ... )
     Nous sommes une foule d’individus ayant abdiqué notre responsabilité de décision civique individuelle permanente sous le prétexte de la déléguer, par modestie fausse, à « meilleur » que nous.
     Or, ce qui fait potentiellement la force - à long terme - d’un principe démocratique qui respecterait l’égalité en droit, c’est justement l’humilité de reconnaître un égal poids politique à chacun indépendamment de tout « mérite » supposé.
     Le théorème du jury de Condorcet donne sur ce point une belle confirmation mathématique à l’intuition de JJ Rousseau :
     "dans la mesure où le citoyen moyen à moins d’une chance sur deux de se tromper, la somme de tous les votes des citoyens a très peu de chance d’être erronée." cf http://www.sciencepresse.qc.ca/blog...

  • Par gogoRat (---.---.---.228) 16 juin 11:09
    gogoRat

    Merci d’essayer de lancer ce débat primordial !

    ... qui laisse malheureusement nos concitoyens sans voix :
     préférer s’enferrer dans les subtilités des guerres de partis ( que JJ Rousseau appelait « brigues ») c’est en effet mettre la charrue avant les boeufs.

    cf du contrat social :
    "Si, quand le peuple suffisamment informé délibère, les citoyens n’avaient aucune communication entre eux, du grand nombre de petites différences résulterait toujours la volonté générale, et la délibération serait toujours bonne.
     Mais quand il se fait des brigues, des associations partielles aux dépens de la grande, la volonté de chacune de ces associations devient générale par rapport à ses membres, et particulière par rapport à l’Etat : on peut dire alors qu’il n’y a plus autant de votants que d’hommes, mais seulement autant que d’associations. Les différences deviennent moins nombreuses et donnent un résultat moins général"

    ...

  • Par gogoRat (---.---.---.228) 14 juin 10:10
    gogoRat

    "les personnes anales sont animées par l’intime conviction qu’elles savent toujours mieux faire que les autres « ...
    cf : http://www.psychanalyse.lu/articles...
     »Le modèle [anal] en serait le « type du fonctionnaire névrotique[4] » qui n’arrive à exister que dans des conditions et situations fixées une fois pour toutes. Sa seule condition d’existence, il la trouve dans l’assurance que ses revenus lui seront garantis jusqu’à la fin de sa vie. Et il est prêt à tout abandonner en échange de l’assurance de cette « source de revenu coulant régulièrement »."

  • Par gogoRat (---.---.---.73) 30 mai 22:27
    gogoRat

    personne ne peut s’approprier les non-voix des abstentionnistes
    ... et personne n’est, moralement pas plus que logiquement, en droit de les interpréter !!

  • Par gogoRat (---.---.---.73) 30 mai 13:34
    gogoRat

    @pens4sy :
     « le résultat aurait été sensiblement le même »   ??
     Il me semble bien que voilà une erreur (voire une faute) de raisonnement :
     « Si tout la monde avait été obligé de voter » ?
    ... eh bien ce ne pourrait être que dans un régime ouvertement dictatorial !

    Or, on ne peut comparer que ce qui est comparable !
    ( En tout cas notre actuel système n’est heureusement pas (encore) officiellement dans ce cas de dictature )

     Et même si on se permet d’imaginer ce genre de projections,
    l’idée affirmée ici en oublie (et c’est inadmissible) le pourcentage des Français qui ne cautionnent définitivement aucune des candidatures, voire qui rejettent l’actuel système de scrutin lui-même.
     Est-il bien honnête de vouloir traduire par la présente projection cette part de la « volonté générale » quand rien, dans les dites consultations officielles du peuple, ne permet à ceux qui sont concernés de préciser officiellement leur volonté citoyenne personnelle ?

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès



Agoravox.tv