Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 837 19
1 mois 0 10 0
5 jours 0 7 0



Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.40) 28 février 19:23
    gogoRat

    @rocla+

     « nous l’avons inventé  » ?

     Ce ’nous’ présomptueux risque bien de nous rendre encore plus ridicules et méprisables aux yeux du « jeune » qui a les yeux en face des trous.
     Quel pourcentage de la population a inventé, invente, et maîtrise vraiment les technologies modernes ?
     
     En attendant une étude approfondie sur cette question, une seule certitude : cette affirmation !
     
     Si ce n’est pas de l’humour, ça risque bien d’aggraver encore notre cas : le jeune saura définitivement que nous ne pourrons en rien l’aider à inventer la philosophie de vie dont il a un besoin indispensable pour faire face à cette suffisance benoîte et stérile.

  • gogoRat (---.---.---.40) 28 février 11:17
    gogoRat

    à quels ’jeunes’ cette rengaine est-elle adressée ? 

    - dans le monde d’aujourd’hui, leur rêve le plus fou serait de ’réussir’ à coller laborieusement à la norme dépassée instituée par des donneurs de leçons auto-décrétés ’en avance’ !  

     Une ambition de suiveurs ! ... et de suiveurs de suiveurs (ceux qui ont bénéficié des trente glorieuses ne sont pas, statistiquement, la maigre minorité de ceux qui sont allés sur la lune !)  
              
                   
    Le défi d’aujourd’hui est-il vraiment d’arriver à l’objectif des arrivistes ? de ce fatal 1% ou 10% des mieux nantis, qui existera toujours quoiqu’il advienne ?
            

     Le défi serait-il davantage celui d’arriver, par comparaison et philosophie du ’paraître’, à se prendre pour Dieu dès qu’on ’arrive’ ... à éviter de déchoir d’une norme mesquine ?   
               

     
     Lors de la 1e guerre mondiale, des Français avaient fusillé d’autres Français sous prétexte qu’ils n’avançaient pas assez vite vers la boucherie. 
    Pire : des Français avaient fait fusiller d’autres Français ! 
    Et, plus incroyable encore : ceux-là ont pu se montrer fiers de ces exploits !  
              
       A peine concevable : l’incroyable a resurgi, lors de la 2e guerre mondiale, avec la collaboration ...             
            
            
    Maintenant, qui sont les plus pitoyables ? 
     - ceux qui cherchent d’autre paradigmes ? une philosophie de vie tenant davantage compte de la réalité observable et des perspectives plausibles ? 
    - ou ces faux optimistes qui, plutôt que d’assumer leurs fautes et inconséquences, prétendent se donner en exemple en revendiquant leur capacité à assumer un : « après moi, le déluge ! »  ?
  • gogoRat (---.---.---.40) 28 février 10:04
    gogoRat

     hypocrisie ou cynisme d’une hypocrisie démasquée mais faussement assumée ?
    la chute de la chanson vaut son pesant de cacahuètes :
     « à ton tour , vole et vas-y ! » 
     
     (dit par des pas drôles d’oiseaux, qui ne pouvant pas s’envoler dans les airs, signifient forcément brigander, barboter, arnaquer ! )

  • gogoRat (---.---.---.44) 26 février 12:07
    gogoRat

     Encore plus inquiétants que les chiffres artificiels du chômage, et bien plus préoccupante, c’est la dégradation du contrat de travail lui-même qui pose d’abord problème !
     
     
     Lorsqu’un maximum d’ex-salariés, plus leurs proches et amis, auront vécu le chantage à l’emploi, et auront subi et constaté la mascarade d’un système judiciaire qui ne sert qu’à dissuader quiconque de s’en servir pour défendre le droit affiché , 
     alors qui pourra encore confier sa naïveté productive à ce contrat de subordination à sens unique ?
     
     
     Pas de contrat de travail honnête sans un système judiciaire honnête et efficient !
     
     
    ( on a pu croire que l’épisode historique de ’collaboration’ aurait pu faire réfléchir la population ...
     si cela n’a pas suffi, sur quel effet compter pour une prise de conscience ? )

  • gogoRat (---.---.---.44) 26 février 11:43
    gogoRat

    s’occuper de l’offre d’emploi ?

     Quand ceux qui se revendiquent spécialistes du recrutement se plantent systématiquement à seulement 6 mois, comment voudriez-vous que les individus (non avertis), qui doivent acquérir des savoirs et compétences qui ne s’improvisent même pas une ou deux paires d’années,
    puissent cibler la bonne prospective qui permettra leur survie professionnelle ?

     voir cet article du MUNCI : http://munci.org/APEC-employeurs-l-art-difficile-de-la-prevision-des-recrutements-dans-l-informatique

     Il faut croire que la France ne compte pas sur ses autochtones pour assurer l’infrastructure à long terme de la valeur ajoutée sur laquelle tablent nos experts en économie .
     L’exception culturelle des intermitants du spectacle et des jobs alimentaires à 2 balles compensera-t-elle cette maldonne ?

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès



Agoravox.tv