• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



 
voir , par ailleurs :
démocratie liquide (video : https://www.youtube.com/watch?v=SIbc_xa4ilE ;
 book : démocratie électronique ..
 ou encore cet open source : http://liquidfeedback.org/ )

Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1789 17
1 mois 0 16 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • gogoRat gogoRat 13 mars 19:23

    ˵**Étonnant qu’une personne instruite comme lui puisse émettre ce genre d’ineptie.˶

     Bravo, pour cette illustration de la remarque qui s’impose depuis ... bien trop longtemps déjà, en France
     CQFD !!

     bis repetita : 
    ˵Alors, donc voilà bien le pot aux roses ! 
     Le seul ’argument’ en faveur de ce statut ce serait ça ? !!!˶

    à (re-)voir dans son contexte


  • gogoRat gogoRat 27 février 00:08

    @fred

     « C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d’apprendre » 
    Claude Bernard


     S’il n’y avait que les chiffres dans la vie !
     Une minorité avait commencé à comprendre que le pouvoir de l’information surclasse celui des chiffres ( Penser, pour faire court, au délit d’initié ...)
     D’autres continuent de miser sur une propagande susceptible de canaliser et drainer l’information, les émotions, les bonnes volontés, les gogos et les complicités ...
     La 2e guerre mondiale, (tout de suite après la ’Der des Der’ !) aurait-elle laissé place à une planète de bizounours ?!

  • gogoRat gogoRat 26 février 23:37

    @gogoRat
    « Enfin, le recours à la stratégie défensive individuelle du rétrécissement de la conscience intersubjective ( ’œillères volontaires’) est utilisable par tous ceux qui ne savent l’injustice que par le truchement des médias ou de la parole d’autrui : ceux qui ne travaillent pas 
    [ n.p : ou qui ’travaillent’ dans un univers autre ! (peuplé de lois et de statuts exotiques) ] ,
     les retraités qui n’ont pas connu les conditions de travail actuelles,
     les jeunes qui n’ont pas encore été confrontés au travail in situ,
     les femmes au foyer, etc .’

    .....
     Notre enquête montre que tous, des opérateurs aux cadres, se défendent de la même manière :
     par le déni de la souffrance des autres et le silence sur la sienne propre.

     Le quatrième effet de la menace [chantage !!] au licenciement et à la précarisation, c’est l’individualisme, le chacun pour soi

     [ Un levier de chantage et de diviser pour régner décuplé par les procès d’intention systématisés par des guérillas de propagandes idéologiques politicailleuses, appuyées sur de la ’psychologie’ de comptoir à deux balles ... cherchant à isoler des mal-pensants et brebis galeuses ]

    _____
     Ainsi que l’écrit Sossky (1993, p 358), à partir d’un certain niveau de souffrance, ’la misère ne rassemble pas : elle détruit la réciprocité’

    ... ’ ... les travailleurs soumis à ... la menace à la précarisation vivent constamment dans la peur.
     Cette peur est permanente et génère des conduites d’obéissance, voire de soumission.
     Elle casse la réciprocité entre les travailleurs,
     elle coupe le sujet de la souffrance de l’autre qui souffre aussi, pourtant,
    de la même situation’ [ N. B ; à moins d’entrer dans la complicité de »chez nous" différents ? ]


  • gogoRat gogoRat 26 février 23:08

    @gogoRat
    « L’effacement des traces a une importance capitale.
    [...]
     Peu importe finalement que le mensonge soit reconnaissable par des témoins directs. De toutes façon, compte tenu du climat psychologique et social actuel, ces témoins auront probablement la prudence de garder ce qu’ils savent pour eux
     [ Note perso : ... et puis aussi, si jamais ils parlaient, personne ne voudrait les croire ]
     La vérité reste privée. ... Ce que redoutent les entreprises, ce sont les procès en justice qui pourraient déboucher sur des débats publics.
     mais si les traces ont été effacées, les preuves nécessaires à l’instruction du dossier et à l’inculpation manquent, et l’affaire se termine par un non-lieu ... »


  • gogoRat gogoRat 26 février 22:56

    @gogoRat
    « Le courage, à l’état pur, sans adjonction de virilité, est une conquête foncièrement individuelle .
     Il est rare.
     Et il n’est jamais définitivement acquis.
     [...] Le courage sans virilité peut se déployer dans le silence et la discrétion et s’évaluer dans le for intérieur.
     Il peut se passer de la reconnaissance par autrui.
     La virilité, en revanche, est une conduite dont la valeur est fondamentalement captive de la validation par autrui. Le courage relève essentiellement de l’autonomie morale-subjective, cependant que la virilité témoigne de la dépendance vis-à-vis du regard de l’autre.
    [...]
     ... dans les stratégies collectives de défense marquées du sceau de la virilité, le réel et son corollaire - l’expérience de l’échec - font l’objet d’un déni collectif et d’une rationalisation »

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès