Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1297 17
1 mois 0 40 0
5 jours 0 8 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.16) 2 mai 13:26
    gogoRat
    12 sous-marins qui embarquent des engagements stratégiques de long terme ... sans, bien sûr, que les Français n’en soient seulement avertis

    cf  http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/sous-marins-les-cinq-cles-du-succes-de-dcns-en-australie-566901.html
    Dixit :
    ...
    “ Tout comme la France, l’Australie a identifié trois grandes menaces :
    •  un pays qui menace la souveraineté (Chine),

    •  la menace du terrorisme transnational (combattants australiens au sein de Daech)

    • et, enfin, le risque de déstabilisation d’une région par des Etats faillis comme les Fidji après le putsch de décembre 2006 .
    Par ailleurs, la non-livraison des Mistral à la Russie en 2014 a permis à la France de présenter une offre, assure-t-on dans l’entourage du ministre.” ...

     ----------
     
     vente ou transfert de technologie (de mort) ?
     source d’emploi ? pour qui ?

     
      ( et le supposé processus démocratique ? dans cette histoire qui nous passe par dessus la tête - ou par-dessous les pieds, jusqu’aux anti-podes  !)

     cf : https://www.contrepoints.org/2016/04/28/249681-sous-marins-australiens-le-contrat-a-34-milliards-nen-valait-que-12

  • gogoRat (---.---.---.16) 30 avril 19:02
    gogoRat

     Si l’école française se met à confondre éducation et apprentissage ! ...

     elle ne saura jamais répondre à Diogène de Synope et son :  « Je cherche un homme »

     Les valeurs d’une démocratie peuvent-elles être bornées dans un pack d’apprentissage ? normé par qui ?

     

    • « J’interdis aux marchands de vanter trop leurs marchandises.
      Car ils se font vite pédagogues et t’enseignent comme but ce qui n’est par essence qu’un moyen,
      et te trompant ainsi sur la route à suivre les voilà bientôt qui te dégradent,
      Or, s’il est bon que les objets soient fondés pour servir les hommes,
      il serait monstrueux que les hommes fussent fondés pour servir de poubelles aux objets. »

        Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle
  • gogoRat (---.---.---.16) 30 avril 16:22
    gogoRat

     Ne sommes-nous pas à même de constater en France que toute une frange de la population ne cherche jamais à exprimer publiquement une volonté de lutter contre l’inacceptable qui affecte leurs compatriotes  ?
     

     Arguer dans ce cas d’une suspicion de parano chez ceux qui veulent montrer leur colère est alors, du fait des taiseux, tout le contraire d’une preuve de tact ; cela les fait passer d’une complicité passive à une complicité active aggravée d’un diagnostic farfelu.
     En creux, ce sont les silences qui révèlent cette complicité !

     dans ce cas de complicité, le fait que nous soyons encore en temps de paix, est tout le contraire d’une circonstance atténuante - et, les temps changent semble-t-il (s’il n’est pas trop ’parano’ de considérer l’actualité internationale, nationale, les confits en cours, en France, officiellement, et les ventes d’armes réelles ... pas seulement des joujoux pour le plaisir de la Haute Finace )
     
     ___
     ( l’allusion à une époque historique récente étant bien celle-ci  :
      "Je ne suis pas une héroïne, disait-elle, mais je revendique le terme de résistante. Au fond, entre la Résistance et ATD, il y a un cheminement commun : le refus de l’inacceptable." - Geneviève de Gaulle-Anthonioz )
     
     

     

  • gogoRat (---.---.---.16) 30 avril 15:21
    gogoRat

    « Ce n’est pas dans le tiers monde mais bien en France que ça se passe. »

     Pourquoi, en France, en vient-on à de la colère ?
     Une piste à creuser est de bien considérer que tout Français est à même de tirer des conclusions de cet adage populaire  :
     « Qui ne dit rien consent »

  • gogoRat (---.---.---.16) 30 avril 14:51
    gogoRat

    Raisons de la colère ?
     Wikipédia nous présente l’avis des psy :
    "En psychologie, la colère est considérée comme une émotion secondaire à une blessure physique ou psychique, un manque, une frustration.
    Elle est l’affirmation de sa personne et sert au maintien de son intégrité physique et psychique, ou alors elle est l’affirmation d’une volonté personnelle plus ou moins altruiste.
    Une colère saine est sans jugement sur autrui.
     Parce qu’elle peut faire souffrir celui qui l’exprime, elle peut être considérée comme une passion. « 

     
     
     Puisque cet article part de considérations sur le chômage, s’ensuivent ces quelques remarques :
    - l’intégrité physique du chômeur est menacée et/ou affectée : difficultés, quand le chômage se prolonge, à assurer ses besoins vitaux ( Faut-il le rappeler ? )
    - l’intégrité psychique du chômeur est menacée et/ou affectée : constat factuel de perte d’autonomie et de non intégration sociale (marginalisation de fait, par le manque de revenus, aggravée par les indéniables allusions ou sous-entendus de remise en cause de soit-disant abus d’ »assistanat« , quand la bonne grosse et abjecte insulte n’est pas assénée a priori par des inconnus, à l’abri réel, fantasmé, ou pathétiquement espéré du chômage, et n’ayant aucune chance d’avoir pu être renseignés)
     
     
     - le ’ou alors’ de la précédente définition est contestable : pourquoi ne pas accepter un »ou« inclusif ? - cf : »affirmation d’une volonté personnelle plus ou moins altruiste« 
     

    - comment une colère peut-elle être sans jugement sur autrui  ?
     Peut-être en exigeant de chacun autant que de soi-même un effort de correction, accessible par tous, pour être bénéfique à tous.
     Vouloir la correction d’un bug n’est pas juger le logiciel !

    _____
      »La conscience viendra« ... ?
     Si le titre fait allusion aux »Raisins de la colère" (roman de John Steinbeck), c’est alors que cette survenue de conscience risquerait de prendre la forme de cette autre allusion sous-entendue :

    « Et l’ange jeta sa faucille sur la terre, et vendangea la vigne sur la terre, et il en jeta les grappes dans la grande cuve de la colère de Dieu.

    La cuve fut foulée hors de la ville, et il en sortit du sang jusqu’à la hauteur du mors des chevaux, sur un espace de mille six cents stades. »

     

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès