Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1377 17
1 mois 0 47 0
5 jours 0 15 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.27) 12 juillet 10:57
    gogoRat

    Quand le système à réguler répond à des temps de réaction courts, il est indispensable d’adopter une durée d’échantillonnage la plus courte possible : d’où : ’à chaque seconde’ plutôt que tous les 5 ans !
     
     S’il faut empêcher le pilote de foncer dans le mur, le tollé public doit être permanent jusqu’à ce que la trajectoire soit rectifiée : à l’ère de la bombe atomique, il n’y pas le choix : cela ne peut pas attendre !
     

  • gogoRat (---.---.---.27) 12 juillet 10:56
    gogoRat

    @ZenZoe

    Me serais-je donc si mal fait comprendre ? Des cahiers de doléances permanents, et pondérés en permanence, (à chaque seconde qui passe, chaque Français pouvant réajuster les curseurs de ses cautions personnelles) ... ne pourraient matériellement pas donner lieu à ces ’commissions’ et ’rapports’ dont le synchronisme est piloté et exploité par celles et ceux qui se font passer pour des zélites indépassables !

    Un vrai contre-pouvoir n’a pas à remplacer le Pouvoir ; il se doit par contre d’être permanent. Si sa technique est pertinente, il pourra alors être efficace quel que soit le type de Pouvoir en vigueur.

  • gogoRat (---.---.---.27) 12 juillet 00:32
    gogoRat

     Pour que de bons côtés de notre Histoire puissent se ... renouveler (plutôt que se répéter/bégayer), et pour éviter que d’autres calamités ne le fassent, j’oserai ici contester la pertinence de l’expression suivante :
     « ... avec le droit de vote, en possession de tous les outils pouvant faire changer les choses ... »
     pour suggérer plutôt de revisiter et moderniser collectivement le bon principe des cahiers de doléances !
     ( vers des propositions citoyennes ouvertes à toutes et à tous en permanence, et pondérées par chaque citoyen disposant chacun strictement d’un même poids officiel de caution à répartir par chacun, de façon responsable, entre nos préférences personnelles les mieux maîtrisées )

     Sans quoi, outre les effets pervers de nos actuels scrutins, aujourd’hui très majoritairement mis en évidence par des taux d’abstention responsables de plus en plus indéniables, nous serions bientôt confrontés à un grave risque de pressions concurrentes insensibles aux subtilités de notre Culture, voire, risque de chantages procéduriers (instrumentalisant cyniquement nos propres précédés de légitimation) possiblement orchestrés de l’extérieur par des hyper-puissances peu soucieuses de contenir les quelques millions (ou bien plus) de leurs compatriotes candidats à une aventure (ne serait-ce que économique) parmi nous.
     ATTENTION à ne pas commettre la faute inexcusable de logique autant que d’entendement civique ( cf notion de procès d’intention) qui consisterait à prétendre déceler un quelconque ’racisme’ dans le précédent propos !)
     

  • gogoRat (---.---.---.231) 11 juillet 18:11
    gogoRat

    Tristesse !
     ( ça sert au moins à remettre les pendules à l’heure ... à nous mettre à nu devant notre vanité :
     et, qui sait ? parfois, pour peu qu’on prenne le temps d’y méditer un peu, le reste que l’on peut percevoir derrière les oublis de bien des détails (pas seulement par ’langage non verbal’ ...) par effet holographique se jouant des ’trous de mémoire’ ... vaut parfois malheureusement bien mieux que bien des communications fausses et quiproquos qui durent toute une vie !
     :
     « parfois, pour peu qu’on prenne le temps d’y méditer »

    • Alfred de MUSSET (1810-1857)

    Tristesse

    J’ai perdu ma force et ma vie,
    Et mes amis et ma gaieté ;
    J’ai perdu jusqu’à la fierté
    Qui faisait croire à mon génie.

    Quand j’ai connu la Vérité,
    J’ai cru que c’était une amie ;
    Quand je l’ai comprise et sentie,
    J’en étais déjà dégoûté.

    Et pourtant elle est éternelle,
    Et ceux qui se sont passés d’elle
    Ici-bas ont tout ignoré.

    Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
    Le seul bien qui me reste au monde
    Est d’avoir quelquefois pleuré.

  • gogoRat (---.---.---.231) 11 juillet 12:46
    gogoRat

    remarque (peut-être un peu décalée ? - exprès- allez savoir ?)

    dans un autre article j’ai relevé cette perle qu’il serait dommage de laisser se noyer dans les logorrhées quotidiennes habituelles :

    Jean Keim 11 juillet 07:24

    Imaginons que 10 % et même seulement 1% des tenants des spectacles ’sportifs’ se mettent à réfléchir sur ce que pourrait être le sport, et que par un cheminement sain et logique de leur démarche, ils s’intéressent à un sujet plus vaste comme la démocratie, la finance, la monnaie, l’économie, l’éducation, le travail, bref qu’ils se penchent sur le monde actuel, son fonctionnement, ses résultats et la légitimité et/ou les impérities de ses élites cooptées ...

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès