Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1271 17
1 mois 0 13 0
5 jours 0 9 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.95) 24 mars 12:26
    gogoRat

    Quelqu’un a justement fait remarquer :
    « Il ne faudrait pas que le ’fort’ soit partout ’chez lui’ »
    « Là où il n’y a pas de frontières, il y a des murs »

    Voilà pour les frontières matérielles, visibles.

     Il se pourrait cependant qu’il existe d’autres frontières, plus floues, impalpables, mais bien réelles, au sein de chaque enclos national, et effectives de façon transnationale, par des droits différents appliqués selon les différents types de contrat de subordination officiellement régentés.
     Le travail du subordonné est-il comparable au ’travail’ de qui subordonne ?
     Le ’travail’ (voire la prise de risque) d’un capital est-il à mettre en concurrence avec le ’travail’ (voire la prise de risque) d’un humain ?

  • gogoRat (---.---.---.95) 24 mars 11:01
    gogoRat

    Est-ce qu’en France tous les salariés sont concernés de la même façon par ce ’dumping social’ ?
     
     ie : quels sont les salaires qui baissent, les précarisés ?
     
     Postures spéculatives et intéressées et politicardes de pousse-à-la-révolte contre réactions pragmatiques par instinct de survie !

  • gogoRat (---.---.---.95) 24 mars 00:19
    gogoRat

    @Fifi Brind_acier

     l’ambition industrielle, voulue en France semble-t-il ici autant à Gauche (vraie ou fausse ? ça revient au même) que ’à Droite (vraie ou fausse ? ça revient au même) peut-elle ’être réglée’ à l’échelle de la France seulement (s’il s’agit de Concorde, Aérospaciale, armements, ou nucléaire) ?
     
     Avec les machines-outils, l’Allemagne (quoi qu’on puisse en penser par ailleurs) a su trouver une ambition à sa mesure.
     On peut certes espérer que le tourisme soit une ambition à la mesure de la France ; mais serait-il pertinent pour le coup que cela devienne maintenant la seule ambition ?
     (après avoir eu les yeux plus gros que le ventre, nous passerions soudainement à la diète pour attirer les chalands ... et plus si affinités ? !)

  • gogoRat (---.---.---.95) 23 mars 13:30
    gogoRat

    @ Daniel Roux
     Je ne comprends pas non plus votre non compréhension . Drôle d’argument ! désolé 
     
     --- pour d’autre lecteurs susceptibles de comprendre et/ou contre-argumenter :

     Remarque pour étayer le second volet de mon arguentation (pertinence pour la France à vouloir développer des maîtrises de visées industrielles impériales ?) :
     
     supposons que le ratio de ’docteurs’ produits par une population soit de 0,0018 par rapport à la population nationale.
     Cela donnera en France : 0,0018 * 65000000 = 117000 ’docteurs’
     et en Chine : 0,0018 * 1357000000 = 2442600 ’docteurs’
     Si on filtre encore le 1000ème des ’meilleurs’ (cf étymologie de ’aristocratie’),
     les 117 prodiges français arriveront-ils à défendre la particularité française contre les préférences et intérêts de 2443 prodiges Chinois ?
     
     Au-delà de cette question d’une granulosité démocratique mondiale, se pose aussi la question écologique. Notre Terre pourra-t-elle longtemps supporter la concurrence spatiale ou nucléaire de tous les pays d’au moins 66 millions d’habitants ?

  • gogoRat (---.---.---.95) 23 mars 10:27
    gogoRat

    @Daniel Roux

    Vous déplorez :

    • a) "fini les grandes avancées technologiques de la grande époque gaullienne, celle du Concorde, de l’Aérospatial, du TGV, du nucléaire.

     il semblerait donc que vous souhaitiez que de telles « grandes avancées » perdurent et se renouvellent.
     Or, n’est-ce pas justement à cause de ce type d’industries que nos dits ’chefs d’entreprise’ (en fait : suiveurs d’une ’planification étatique’ d’objectifs dictés par l’Etat) sont devenus ce que vous en dites en b) : " pas adaptés, trop habitués à recevoir tout de l’état, les découvertes fondamentales, la technologie de pointe, des salariés formés, des contrats sur mesures, etc.. Ils ne savent rien faire tout seul«  »  ?

     ( Les pays qui centrent leur économie sur des compétences bien plus accessibles à de simples particuliers, tels que l’horlogerie, ou des machines-outils, ou des compétences informatiques de base ... ont beaucoup moins besoin de centralisation/dirigisme étatique, de tout attendre des découvertes fondamentales ou de la technologie de pointe pensées et payées par la République ou de contrats sur mesure . Le processus démocratique y est plus facilement accessible
    - Quel Français a jamais été consulté démocratiquement pour décider d’un engagement industriel du type - Concorde ? - en Aérospacial ? - pour le TGV ? - pour le nucléaire ? )

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès



Agoravox.tv