Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 886 19
1 mois 0 6 0
5 jours 0 0 0



Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.139) 10 avril 20:21
    gogoRat

     On ment (on se ment mutuellement et à soi-même) chaque fois qu’on raisonne en termes de moyennes.
     Le lapsus que constitue la phrase suivante révèle une telle confusion (bien confortable pour la bien-pensance ) :
    « seul les hauts revenus pourront se payer une retraite, pour les autres se sera le travail jusqu’à leur mort ! »
     
     
     Cette approche du problème des retraites n’évoque nulle part le sort des sans emploi (ces incapables et fainéants, donc ne méritant pas de survivre ? ... qui, plus souvent de force que de leur plein gré, ont cessé de travailler bien avant leur mort et même bien avant l’âge de la retraite)
     
     
     Celles et ceux qui exigent un RME(= Revenu Minimal - donc sans obligations particulières en contrepartie- d’Existence) ont certainement en tête ce bon sens énoncé par Anne-Cécile Robert :
    « Nul n’a droit au superflu tant que chacun n’a pas le nécessaire »
     
     
     Si un retraité vous paie un café, peut-il penser vous faire un cadeau sur un revenu qu’il aurait particulièrement « mérité » ? ( Par rapport à ses collègues retraités qui ne touchent plus leur retraite parce qu’ils sont déjà morts, son seul mérite n’est-il pas d’être resté vivant  ? ... grâce à une rente dénommée « retraite » et non pas à la rétribution d’un « travail » ! )

     Les « jaloux » et « qui n’ont pas été foutus de réussir les »concours« de la »Fonction Publique«  n’ont-ils jamais ni en aucune façon contribué à l’économie globale du Pays ? ni aux avancées matérielles qui permettent les gains de productivité qui font dire que le transfert des richesses  »ne dépend pas le moins du monde du nombre d’actifs«  ?
     Ce qu’ils peuvent penser de l’argument d’un allongement théorique (en moyenne ?) de l’espérance de vie, argument avancé pour mieux réduire leur propre espérance de vie,
    ce n’est donc pas recevable chez les »garants de La Démocrassouille" ?

  • gogoRat (---.---.---.79) 9 avril 11:47
    gogoRat

     Au-delà des suicides, thème de cet article, dont une des raisons « multifactorielles » est liée au chômage ( y compris chez des jeunes terrorisés par le qu’en dira-t-on d’un échec craint au moment de l’entrée dans la vie active ...) osons insister sur cette remarque (cf lien donné par l’auteur )
     
     

    « L’étude met en évidence une »surmortalité très importante« chez les chômeurs, presque trois fois supérieure à celle des non-chômeurs. Le chômage a notamment »des effets majeurs sur la survenue d’accidents cardiovasculaires et de pathologies chroniques".
     
     
     Alors si jamais vous vous inquiétez d’une paresthésie au bras gauche, selon que vous serez méritant ou chômeur, votre médecin vous dirigera soit vers les urgences en suspectant une alerte concernant une probabilité d’AVC ; soit vers un psy censé vous soigner d’une dérive hypocondriaque, ou d’une prise d’alcool excessive ...

  • gogoRat (---.---.---.79) 9 avril 11:18
    gogoRat

    très bien vu :
    " caste élue sous la protection d’une constitution à caractère divin et sacré, caste au-dessus de tout, caste d’exception donc pour une justice que l’on voudrait du même nom - une justice qui absout, complaisante et compassionnelle a priori -, justice aveugle aussi, dans le sens de... « qui regarderait ailleurs ! »... ou plus simplement, caste choyée, pourrie gâtée, une caste hautaine qui a fini par prendre ses tares les plus criantes pour des qualités premières qui ne souffriront aucune remise en cause "

     Mais il faudrait rappeler que la cause profonde de cette incohérence/mensonge/tromperie sur la ’marchandise’ qui nous est fourguée sous l’appellation ’démocratie représentative’ est l’acceptation de l’exact inverse de l’égalité en droit et en dignité promise par notre devise nationale (et notre constitution) , à savoir :
     les statuts d’exception ( pour lesquels notre Justice applique des règles particulières) réservés à nos prétendus serviteurs de la fonction publique (dont magistrats mais y compris certains élus , et tous ces plus égaux que les autres qui conseillent les chômeurs alors qu’ils se sont fait immuniser à vie contre le chômage )

  • gogoRat (---.---.---.79) 7 avril 11:49
    gogoRat

    Bravo, en particulier pour cette bonne nouvelle :
      "Finis les frondes interpartis, les phrases assassines de couloir pour préserver son pré-carré corporatiste et fini la rétention d’information.« 
     
     
     Par contre mon avis serait plutôt nuancé quant à cette ambition de »réussir« .
    ( Au passage, rectifions cette idée que notre Président veuille  »faire baisser le chômage«  : pour ne pas être hypocrite et pour assumer son cynisme, il s’est contenté d’affirmer vouloir n’inverser que la courbe des chiffres (pas encore assez outrageusement trafiqués) du chômage ! )
     
     Pour qu’un ’souffle nouveau’ émerge dans ce pays, doit-on vraiment fustiger le  »pessimisme destructeur«  et les »angoisses« de nos semblables (dans une libre fraternité nationale basée sur l’égalité en dignité et en droit) ?
     
     
     M’est avis que vouloir »un pays de réussite et de talents" serait une ambition de nature plutôt aristocratique (pouvoir des meilleurs, croyance en la compétition forcenée et l’excellence) ;
    alors que l’ambition démocratique (puisque c’est celle-là qui est officiellement affichée) me parait beaucoup plus pertinente et équilibrée et juste.

     
     Pour comprendre le paradoxe par lequel savoir s’accommoder des défauts, imperfections et limitations peut être plus pérenne et pertinent que de vouloir rejeter tout ce qui n’est pas parfait,
    pensons à cette répartie de Valère à Harpagon :
      ’Voilà une belle merveille que de faire bonne chère avec bien de l’argent ! C’est une chose la plus aisée du monde, et il n’y a si pauvre esprit qui n’en fît bien autant ’

     Osons ce pastiche : ’ Voilà une belle merveille que de gouverner un peuple d’excellents irréprochables et vertueux en tout ! C’est une chose la plus aisée du monde, et il n’y a si pauvre esprit qui n’en fît bien autant
     
     
     La force et l’intelligence démocratique résidant avant tout dans le génie d’avoir compris les raisons profondes de l’intérêt d’une humble collaboration collective laissant à quiconque autant de dignité qu’à soi-même, qui saurait avoir la prétention de
    redonner à la jeunesse le gout de l’audace et aux entreprises la confiance.
     ?
     
     a-t-on seulement fait l’effort d’adapter et de moderniser nos évaluation de la « volonté générale ».
     ( Comment a été établi l’a priori actuellement dominant d’un souhait premier de performances économicistes ? )

  • gogoRat (---.---.---.79) 6 avril 14:31
    gogoRat

    @Croa

     eh oui, remplacer l’égalité en dignité et en droit par une fumeuse « égalité des chances » fait partie du triste dévoiement de vocabulaire perpétré par celles et ceux qui n’utilisent le concept démocratique que parce qu’ils en connaissent l’attrait consensuel pour l’immense majorité des électeurs ... mais qui en fait se rêvent les meilleurs du système de pouvoir aristocratique qu’ils veulent en fait imposer sous l’appellation ubuesque de « démocratie représentative » !

    Quoi de plus « égal » que la chance ? !!
     Donnons un ticket de loto à chaque Français, et que le « meilleur » gagne !
     En contre-partie, il ne restera plus qu’à faire l’économie de tous les salaires, services ou redistributions publiques puisque chacun aura eu son égale part de chance !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès