Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

gogoRat

gogoRat

citoyen français

 participant à :  http://okidor.free.fr/reflects/
________________
marotte principale pour agir :
Objectif :
  • une reconnaissance officielle d'un égal poids d'expression publique attribué à chaque citoyen-français (ie : en âge d'assumer son expression publique autant que les lois officielles en vigueur).
     ( Chacun pouvant à tout instant réajuster cette expression publique qu'il a la responsablité morale d'assumer personnellement )

    Nota Bene :
     on distingera légitimité morale (d'appréciation individuelle) de légalité officielle (ce qui est procédurièrement licite) et de 'reconnaissance officielle' (qui n'est pas nécessairement caution implicite, mais plutôt prise en compte actée ) !
     
Le contre-pouvoir à mettre en place ? des cahiers de doléances permanents - à faire officialiser !
10000 points permanents de 'reconnaissance officielle' à chaque citoyen
(en fait peu importe le nombre pour peu que ce soit strictemement le même pour chaque électeur)  :
à répartir à tout moment entre des doléances existantes
(par initiatives individuelles antérieures) ou à rédiger de sa propre initiative ... 
 Les doléances ayant recueilli le plus de points devant être traitées en priorité par les détenteurs officiels du Pouvoir : élus ou dictateurs, ils ne pourront pas les ignorer devant le Monde et l'Histoire ...
 
 
 
 esquisse de brainstorming collectif, par ce "framapad"  :
 http://lite3.framapad.org/p/2OVC8AvGrv&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;
( apportez-y vos idées sans même vous inscrire : chaque modification y est archivée en permanence )

___
 présentation globale de KDO
___
un Kdo-fork bien outillé (wiki)
... dans ggouv.fr
+ mindmap
présentation interactive
 
 
 



Tableau de bord

  • Premier article le 30/07/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 835 19
1 mois 0 11 0
5 jours 0 5 0



Derniers commentaires

  • gogoRat (---.---.---.14) 16 février 11:57
    gogoRat

    voir la proposition de cahiers de doléances permanents , présentée dans mon ’profil Gogorat’

  • gogoRat (---.---.---.14) 14 février 18:11
    gogoRat

    Il est vrai qu’il ne suffit pas que l’Etat dispose de recettes et d’un effectif pour la ’fonction publique’ ; encore faudrait-il savoir utiliser ces ressources de façon pertinente ... ou, au moins, démocratique ! ... 
                     
    ( Concernant la Recherche, par exemple, très peu de Français semblent avoir la moindre conscience des problèmes ou dilemmes éthiques liés à certaine « valorisation » des travaux de Recherche : secret/ exclusivité d’exploitation des recherches financées par le public ... )
     
     
     Mais se contenter d’opposer un travail et un emploi ne permettra pas un indispensable changement de paradigme :
    il n’est pas humain de conditionner la survie des compatriotes les plus démunis à un quelconque type de subordination ! 
     ( Même des corvées publiques ne sauraient être acceptées que si elles étaient imposées et réparties entre tous les Français sans aucune exception )
     
     « Nul n’a droit au superflu tant que chacun n’a pas le nécessaire » !
     ( Imagine-t-on que Blaise Pascal ou Bertrand Russell auraient réfuté ce mot de Anne-Cécile Robert  ?
     B P :  "Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre)
     B. R. : ’in praise of idleness’
    )
     
     

  • gogoRat (---.---.---.14) 14 février 16:37
    gogoRat

    C’est l’histoire du proxénète qui dit à sa tapineuse :
     arrête d’être jalouse de mes rackets et frustrée des libertés que je sais prendre avec toi : tu n’as qu’à devenir maquerelle !
     ( Pour que le monde devienne un paradis pour tous il ne tient à chacun que « savoir être », tous et toutes, maquereaux et ma querelles !)

  • gogoRat (---.---.---.14) 14 février 13:42
    gogoRat

    des faits (selon OXFAM-France) :

    • * Les 80 personnes les plus riches possèdent aujourd’hui autant que 3,5 milliards de personnes – soit la moitié de la planète –, alors qu’en 2010 il fallait cumuler la fortune des 388 personnes les plus riches pour atteindre cette proportion ! 
       
    •  * Le patrimoine des 80 personnes les plus riches du monde a doublé entre 2009 et 2014 ! 
       
    • * La part du patrimoine mondial détenu par les 1 % les plus riches est passée de 44 % en 2009 à 48 % en 2014, et devrait dépasser les 50 % en 2016.            
       
    • * En France, les inégalités de revenus ne cessent de s’accroitre : entre 2004 et 2011, les 10% les plus riches ont vu leurs revenus augmenter de 16,4% (de 49 530 à 57 645€) alors que le revenu des 10% les plus pauvres n’a augmenté que de 0,9%. 
       
    • * La plus forte hausse des revenus d’un seul milliardaire du secteur pharmaceutique entre 2013 et 2014 (4 milliards en un an !) suffirait à payer 3 fois le financement de la crise Ebola, encore largement sous-financée aujourd’hui.     
  • gogoRat (---.---.---.43) 11 février 14:58
    gogoRat

     « Quant à la compétitivité elle n’est que la façon édulcorée de qualifier la violence. »
     
     Bien vu !
     
     Car en fait l’idéal démocratique prétendument visé n’est qu’une ruse, une tromperie.
     
     Seule une infime minorité en veut vraiment, et cette minorité est, au fond (plutôt secrètement, intimement), majoritairement considérée comme naïve ou/et idiote.
            
     Le raisonnement pervers semble bien être celui-ci :
     - je fais semblant d’y croire pour que d’autres acceptent des règles qui leur font lâcher le morceau (ou leur coopération) dont je profite avant qu’ils n’aient le temps ou les moyens de me retourner ma ruse en boomerang.
     - je suis Plus qu’autrui (fort, caritatif, intelligent, doué, roué ...) :
     * j’essaye d’abord l’hypocrisie : si ça marche, tant pis pour les naïfs
     * tant que je reste en situation de force, quand mon hypocrisie est démasquée, je l’assume cyniquement : j’ai été le plus rusé, ce mérite justifie mon statut de garant de la démocratie-des-naïfs
     
     L’argutie fallacieuse est en gros celle-ci :
     1) il faut un minimum de capacités intellectuelles (et de mémoire) pour savoir mentir et couillonner.
     2) plus je mens et plus je couillonne, plus je suis intelligent = méritant
     (en tous cas il suffit que j’arrive à m’en persuader moi-même, quitte à devoir pour cela-même, en persuader d’abord mon entourage !) 
     3) la raison du Plus (fort) est toujours la meilleure 
     4) après moi le déluge 
     
     
     Un tel programme peut effectivement tourner sans trop boguer pendant ... un certain temps.
     ( Il se trouve aussi que, selon que vous serez ’naïf ’ ou arriviste, cette durée n’est pas la même pour tous. )
    Tout l’art est de rester dans les limites de la bonne constante de temps ;
    parce qu’après, la désadaptation risque de devenir douloureuse.
     
     Certains clairvoyants croient (ou ont cru) régler le problème par le suicide ...
     
     
     Reste à savoir quelle durée de croissance exponentielle reste encore crédible pour l’exploitation des ressources limitées qui nous font croire à notre génie .
     ( soutenabilité du dilemme entropie/ économie   ? )

     Reste aussi à savoir pourquoi même les incroyants s’échinent tant à laisser une trace dans la (dans leur ?) postérité.
     A croire que leur idée présente de leur postérité influe sur la qualité de leur présent ? Mais alors, lorsqu’ils mentent aux autres pour mieux se mentir à eux-mêmes, comment réussisent-ils donc à se sentir si Plus ?

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Fiscalité Scandale






Palmarès