• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

goukilly

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • 16 juin 2008 11:25

    Les énergies naturelles non polluantes sont un mythe. Quand on parle d’éoliennes, on doit aussi prendre en compte l’acier de haute qualité qui doit être produit, et qui nécessite beaucoup d’énergie (et libère aussi par là même beaucoup de CO2). L’énergie hydrolique est presque totalement exploitée, on ne peut pas aller beaucoup plus loin dans ce domaine.

    Les biocarburants étant également très polluants, il ne reste plus beaucoup de solutions alternatives (il y a les centrales utilisant les courants marins, difficilement reliables au réseau électrique classique).

    De plus, tchernobyle est un spectre que les anti-nucléaires aiment bien agiter, sans préciser que les mesures de sécuritées mises en place aujourd’hui sont sans commune mesure aujourd’hui avec celle appliquées dans un pays alors membre de l’URSS.


  • 16 juin 2008 11:13

    Marduk, tes informations sont incomplètes. L’uranium utilisé actuellement dans les centrales (U235)est en effet rare. Cependant, l’article vers lequel tu pointes précise également que La quasi totalité de la masse d’uranium sur terre est constitué par l’isotope U238 peu utilisable. La recherche progresse pour réussir à brûler une quantité plus importante de combustible, et l’EPR, malgré tout ce qu’en diront les détracteurs, est un pas de plus dans cette direction.

     

    Même si l’article d’agoravox est un peu à côté de la réalité sur certains points (iul ne semble par exemple pas au courant de certains progrès spectaculaires dans le domaine du photovoltaïque), il a raison en disant que le nucléaire est inévitable.

     

    Petit rappel pour l’énergie solaire : elle produit également quand le temps est couvert, et les cellules CGIS pourraient être capable de largement baisser les coûts.

     

    Quant aux bâtiments HQE, il ne faut pas sous estimer la capacité du chauffage solaire (sans celle photovoltaïque), capable d’assurer 100% du chauffage dans le sud, et 50% dans le nord de la france.







Palmarès