• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gourou99

Je suis cadre dans une banque. Je suis sympathisant UDF. J’ai une formation d’école de commerce et de sciences Po.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/05/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 36
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • gourou99 4 mai 2007 23:03

    Bayrou a dit qu’il ne voterait pas Sarkozy.

    Il a compris que cet homme ne croit pas en grand chose si ce n’est en lui. Il faut voir comment le soir du débat il a multiplié les nouvelles propositions en pillant littéralement le pacte présidentielle de Mme Royal :
    - sur les institutions en déclarant qu’il allait équilibrer les pouvoirs, réduire les nominations intuitu personae par le président en les soumettant au parlement... alors que l’on sait que la pratique du pouvoir s’il est élu sera sans partage et que les médias mêmes seront mis sous tutelle (en même temps, ça ne changera pas grand chose, ils le sont déjà)
    - sur l’écologie, en multipliant les exonérations pour les énergies renouvelables alors que même hulot a dit qu’il ne respecterait pas le pacte écologique,
    - en dissertant sans y croire sur la violence faite aux femmes.

    Il n’a pourtant pas assez franchi le rubicon. Il devrait appeler à voter pour Mme Royal qui garantira mieux les libertés publiques.

    J’ai lu avec intérêt les commentaires, dont je remercie les contributeurs. Toutefois, je voudrais revenir sur certaines contre-vérités. Du style Ségolène va embaucher en masse des fonctionnaires alors qu’elle a dit qu’elle redéploirait simplement les effectifs partant en retraite. Qu’elle va augmenter les impots alors qu’elle a soutenu le contraire. Qu’elle va accroître la dette alors que c’est M. Sarkozy qui nous raconte qu’il va accroître les dépenses et les investissements, tout en baissant les impots des plus riches, et en réduisant l’endettement. La quadrature du cercle en quelque sorte...



  • gourou99 3 mai 2007 14:38

    C’est votre avis et je le respecte. Vous dites que Mme ROyal ne se dévoile. Cet argument avait du point il y a 6 mois. Il en a moins aujourd’hui. Je suis d’accord avec vous, on lit dans Nicolas Sarkozy comme dans un livre ouvert... Mais ce que j’en ai lu ne rassure pas du tout. Vous dites que Sarkozy vous fait peur car il est avide de pouvoir. Réfléchissez bien à cela avant de mettre votre vote dans l’urne. Car la tentation autoritaire n’est jamais la bonne option.



  • gourou99 3 mai 2007 12:11

    Merci à tous ceux qui se sentent concernés par cet article que j’ai écrit. Pardon de réagir un peu tard. Je voudrai rappeler que mon propos n’était pas de brocarder tel ou tel candidat. Je crois être suffisamment neutre et loin des partis politiques pour ne pas me laisser manipuler par quelque dogme que ce soit. Je ne dénie pas à M. Sarkozy un talent, voire une incontestable stature. Je ne conteste pas que le programme de l’UMP, que j’ai lu avec attention, présente des cohérences, et des propositions parfois équilibrées. Mme Royal nous a été pendant longtemps présenté comme une oie incompétente. Souffrez que je dise ici qu’elle a ses derniers jours opposé un démenti formel à ces critiques acerbes. Je ne dis pas encore une fois que Mme Royal répond à toutes mes attentes. Mais ce que je crois, c’est que cette élection présidentielle est inédite à plusieurs égards. Outre l’âge des candidats, leur style résolument moderne, je crois que l’élection présidentielle ne se joue pas aujourd’hui sur les thèmes traditionnels (économie, social, sécurité)et même si le débat d’hier a illustré le contraire. Ce qui est en jeu profondément, c’est la question des libertés publiques. Encore une fois, M. Sarkozy n’est pas un dictateur, mais j’ai la conviction profonde, en l’ayant observé au ministère de l’Intérieur notamment, qu’il est porteur d’une certaine forme d’autoritarisme. Il faut se souvenir la façon dont il a pendant 4 ans géré la police : la brutalité des forces de l’ordre s’est accrue, la course aux statistiques a d’une certaine manière dévoyé ce service public en poussant la police à « créer » du délit. Le résultat est catastrophique dans la mesure où le fossé s’est creusé entre le citoyen et la force publique. Je respecte trop la police pour accepter qu’elle ne peut être que repressive. C’est ce qui fait de moi un vrai libéral au sens politique du terme. Je n’ai pas accepté non plus ce que M. Sarkozy a fait sur la prostitution ou sur Sangatte. Il n’a pas réglé le problème en profondeur, il a simplement tenté de le faire disparaître : en poussant les prostituées à se cacher, il n’a pas fait baisser la prostitution, mais il a insécurisé les femmes ; en fermant Sangatte, il n’a pas réduit les flux migratoires vers le Royaume Uni, mais il a précarisé encore la situation sanitaire de ces personnes : on les voit trainer dans des conditions alarmantes dans les rues de Calais ou des communes avoisinantes. Je n’ai pas non plus apprécié la façon dont M. Sarkozy a tenté, en limogeant le rédacteur en chef de Paris Match, en menaçant la direction de France 3, de faire pression sur les médias. Le pluralisme des médias est une garantie de démocratie et de liberté. C’est donc bien plus cette pratique du pouvoir que je conteste, que telle ou telle option économique. Pour moi, je le redis, l’enjeu de la présidentielle se pose là : au niveau des libertés publiques. Bien sûr j’aurais préféré voter pour M. Bayrou, mais je crois que Mme Royal est à la hauteur de cette espérance.







Palmarès