• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

graindesable

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • graindesable 16 mars 2009 13:08

    C’est une réflexion intéressante d’examiner les tenants et aboutissants de ces deux modèles dépassés.
    Le neohumanisme est à construire dans une logique d’union qui me semble dépasser le cadre d’un parti.
    C’est en tout cas un mérite de l’inscrire dans un programme éléctoral en incitant ainsi un débat national plus large et même européen.



  • graindesable 5 octobre 2007 16:59

    Cet article nous amène à nous interroger sur la philosophie politique.

    Les parents politiques sont avant tout des êtres humains dont la vie est le résultat d’expériences et d’une éducation. Eux-mêmes imparfaits !

    Il serait intéréssant de connaître les motivations profondent qui poussnt ces-derniers à s’engager (une analyse chez le psy serait très enrichissante pour les juger)

    Si le père insiste pour présenter la richesse comme une vertue et comme la solution aux maux de la société, les bouddhistes diraient qu’il a une vision à court terme et qu’ils cherche en l’argant un moyen de combattre sa peur de la maort ! (C.f Le livre Tibétain de la vie et de la mort) Mais alors pourquoi le père ne propose t-il de l’aide face à la mort qu’a ceux qui sont le mieux armés contre elle ? Ah oui, le père est la figure de l’ordre et de la discipline et il est vrai qu’à l’échelle de l’histoire de l’homme les préocupations sociales sont très nouvelles. Le résultat de leur emérgence est même surprenant. En apparence, l’homme s’est illuminé et est devenu altruiste dès qu’il a commencé à penser à long terme pour lui et autrui.

    Pourquoi alors les valeurs de la mère si elles permettent de construire une vie à long terme au sens bouddhiste grâce à l’éducation et l’élévation de la pensée ne deviennent elles pas évidentes pour tout un chacun ?

    Est-ce leur mise en oeuvre ou la généralisation d’un assitanat étatique qui ne pousse plus à se dépasser ? Finalement en France la mère en france a finit par croire aussi bien que son mari, que l’argent suffiraut a rendre la société meilleure ?

    La mère si elle prétend répartir les richesses et organiser leur distribution est pleine de bonne intentions







Palmarès