• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

gregallaeys

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 13/04/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 16
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • gregallaeys 19 avril 2006 17:59

    Ceci est ma dernière intervention sur Agoravox. J’ai demandé la suppression de mon compte. Je suis venu y écrire un article sur les conseils d’un ami, pensant trouver ici un espace d’expression sain et constructif. Or je m’aperçois que les commentaires n’ont rien à envier à ceux des blogs adolescents. Railleries, insultes et injures sont le lot quotidien que je reçois en commentaire. J’ai vraiment pensé que nous aurions ici un lieu de débat, d’échange d’idées constructives et pas le ramassis de bêtises et d’insultes qui s’entassent de manière anonyme au bas de cet article.

    Malgré moi je me sens obligé de répondre à ceux qui n’ont pas hésité à me traiter de « pauvre con ». Je trouve vraiment dommage que vous restiez murés dans un obscurantisme qui vous empêche de voir la réalité en face. Ce que j’indique dans l’article est pourtant vrai. Un jour quelqu’un a dit que l’amiante pouvait provoquer le cancer, que le plomb vous foutez le saturnisme, que la clope était dangereuse, que baiser sans capote pouvait représenter un danger de mort... Peut-être y a avait il déjà des gens comme vous pour rire, décrédibiliser, insulter. Je lâche peut-être un peu vite l’affaire, j’aurais aimé débattre, mais les insultes ne font jamais de discussion constructive. Alors je vous laisse, avec une grande amertume, à vos « commentaires » sur un média qui se dit « citoyen », je laisse Christophe et sa fierté d’aller « régulièrement dans le désert avec son 4X4 », je laisse « fj1200 » (!) mettre tout le monde dans une seule et même case, c’est tellement plus facile... Continuez avec vos certitudes à faire comme si de rien n’était, à rouler, à polluer, à consommer... Il paraît qu’il faut s’habituer à des printemps sans hirondelle.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Ecologie






Palmarès