• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

grilmou

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • grilmou 31 août 2009 20:20

    M. VILLACH,

    Mille xcuses pour les fautes de frappe. Je ne maîtrise pas encore les subtilités d’AGORA VOX.

    Grilmou


  • grilmou 31 août 2009 20:17

    Bonjour M. VILLACH,

    J’apprécie énormément vos billets que j’ai découverts il y a peu. Continuez svp.

    Pour des raisons personnelles, j’ai suivi le parcours de celui qui n’était encore que le Cdt BEAU . ’avais noté dans votre chronique la fin de son épopée cloturée par la remise de sa légion d’honneur pa Nicolas Sarkozy, preuve que son combat était juste et qu’il l’avait gagné de façon indiscutable.

    Vous revenez sur cet évènement dont je retiens pour ma part deux enseignements que je n’ai pas trouvés dans d’autres médias qui se sont particulièrement étouffés ( cf Le Monde ) et la télévision.

    1 - Je regrette que ce soit M. Sarkozy seul qui ait pu récupérer l’honneur de ce combat sans coup férir , auquel je n’ai pas entendu qu’il l’ait soutenu s’il ne l’a pas combattu.

    2 - A ma connaissance, la durée de la procédure durant 26 ans n’a interpellé personne . ( même pas vous, cher M. Villach ) car, si ce n’est OUTREAU, on n’est pas si loin de DREYFUSC. C’est inadmissible que cette affaire n’ait pas déclenché un tollé et que l’ETAT ne soit pas mis en accusation sur la durée de la reconnaissance de sa lenteur fautive, qui ne sera combattue que lors d’affaires aussi symbolique que celle-ci.

    C’est d’ailleurs le point faible de la récupération par M. Sarkozy ,de cette réhabilitaion du Cdt BEAU, qui s’est abtenu de prise de mesures à l’encontre des juges et des militaires, tout comme la vacuité des suites d’ Outreau, preuve que, avec d’autres, il fait plus que s’en accomoder. La justice française, à la dernière place en Europe, va pouvoir conquérir au titre de miss Afrique.

    Il serait pourtant facile de dédréter la justice, cause nationale, car tant va la cruche à l’eau qu’elle se casse.

    « Ou vous aurez la justice ou vous aurez la colère » Nicolas Sarkozy


    GRILMOU


    PS : Je sais de quoi je parle : à titre personnel j’en suis à 14 ans de procédure d’une affaire que de nombreux hommes publics ont eu à connaître.



    .


  • grilmou 7 mars 2009 19:33


    Bonjour,

    Je découvre ce dialogue qui me laisse une sensation de vécu.

    Ma petite expérience d’une dizaine d’avocats consultés pour mon divore puis d’une dizaine d’autres pour mon licenciement ne fait que confirmer les propos les plus durs que j’ai pu lire. Si j’ajoute les expériences de mon entourage ce n’est guère mieux . Hormis les cas ultra simples qu’un néophyte peut traiter, il n’y a pas une grande rigueur dans le respect de la déontologie, dans la conduite procédurale et un apport intellectuel qui ne justifie pas le prix demandé.

    Pour mémoire, j’en suis à treize ans de procédure, toujours, en cours après mon licenciement !!! J’ai dû attaquer mon avocat...etc

    A ce jour je ne suis jamais passé en appel en aucune procédure.

    A quand une structure pour nous aider  ?







Palmarès