• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

GRL

GRL

Citoyen en observation passionnée du comportement des masses sociales au travers de comportements individuels et de l’acte politique. Comment la masse s’approprie-t-elle une idée ? Peut on parler de physiologie de la societé lorsque la raison et le sens sont couverts par une poussée idéologique quasi "hormonale" qui occulte parfois le bon sens et bâtit ses murs et ses limites sur la désignation d’un " ennemi " ?

Activités : Musique / Afrique / Ecriture
 

Tableau de bord

  • Premier article le 10/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 336 9
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • GRL GRL 15 juillet 2009 22:06

    500 voitures qui brulent c’est au moins la moitié de voitures neuves qui sortent de chez le concessionnaires peu de temps apres non ?

    Rien n’est jamais totalement perdu pour tout le monde on dirait...


  • GRL GRL 15 juillet 2009 01:20

    Salut Bernard , puisque tu ne fetes pas le 14 juillet , tu devrais etre en ligne j’imagine ...

    Ce que j’en pense à mon tour, c’est que la sainte trinité républicaine dont tu parles n’a évidemment jamais été . Ni liberté , qui s’arrete où commence celle des autres , ni égalité , qui nierait dans tant de cas , une équité tant souhaitable , ni fraternité posée là pour que les plus en souffrance ne basculent pas le pays dans le chaos , aucune des trois n’a été un jour en position d’équilibre , tu le sais tres bien .

    Mais plus interessant j’imagine , ces trois notions sont un idéal , et comme tout idéal , il se dessine normalement au travers de nos institutions , comme un vecteur , une direction citoyenne , et au cours des époques , on peut dire que nos societés se sont tour à tour rapprochées de cet idéal , ou éloignées de celui ci, notament pendant les deux dernieres grandes guerres ... Aujourd’hui , ce sont effectivement certaines libertés qui reculent , certaines inégalités qui deviennent plus visibles , plus criantes , ce qui ne veut pas dire qu’elles n’ont pas toujours existé mais qu’elles sont peut etre plus à la portée de nos consciences , écaillant du même coup la fraternité comme un vieux vernis . La réalité , elle , nous apparaissant plus criante et plus vaste qu’on imaginait, et pour certains peut etre , la fin d’un rêve qui consistait à croire que la sainte trinité nous protégeait comme un bouclier de ce que l’on a coutume de regarder chez les autres et qui ne peut etre chez nous .

    Y a t il de la supercherie dans l’apposition d’un tel vecteur au peuple , certainement , oui .

    N’y a t il pas aussi une prise de conscience faites des coleres et de l’indignation de ceux qui y croient encore comme un possible et qui aujourd’hui , changent d’attitude , ne se contentant pas de se targuer d’etre dans le pays des droits de l’homme mais revendiquant à nouveau une continuité dans la construction de ces droits ? Le vecteur , fut il un écran de fumée , n’est il pas aujourd’hui la proprieté de ceux qui pensaient en etre les fruits depuis leur naissance ?

    Certainement , et c’est ce qui est positif . En voulant controler , apaiser , garantir le pouvoir et la richesse des puissants , la docilité des indigents , on fabrique aussi les valeurs qui conviendront à tout le monde et dont chaque citoyen pourra etre un jour fier sans remettre en cause le systeme . Mais lorsque il apparait que ces valeurs sont bafouées , c’est un esprit critique et contestataire éduqué à ces valeurs qui réagit comme il le peut , même si l’on fait tout pour qu’il reste tranquille , et qui invente le chemin par lequel , les valeurs seront tot ou tard reconquises , et ce par « amour » du vecteur , de l’idéal et du pays ... Le 14 juillet est une levee de drapeau , et les couleurs n’appartiennent pas à ceux qui les bafouent , aux chefs d’entreprises gavés de fric qui délocalisent à en faire péter les coffres , eux n’ont rien à foutre du pays , des travailleurs , et des valeurs . Mais eux , n’ont pas les couleurs. Elles sont notres dès lors que nous continuons à aimer le vecteur qui les porte , même si celui ci est bafoué. Si on les abandonne , toutes les valeurs et l’idéal qu’elles portent s’évanouissent dans le même temps.

    Penses y car aimer ces valeurs malgré le constat est le seul moyen de tenir nos esprits et notre conscience en éveil , ici , en France dont ce jour est la fête.

    GRL


  • GRL GRL 14 juillet 2009 21:08

    Tres difficile aujourd’hui de débattre à propos de l’avenir des gouvernements africains , et de leurs peuples respectifs.

    Se prendre en main ....

    Se prendre en main signifierait avoir les bras et les jambes libres , or les gouvernements africains n’ont pas les mains libres . Ce continent est un reservoir de richesses et si les mains qui tiennent l’Afrique changent au cours de l’histoire , celle ci n’est pas laissée un instant libre de ses mouvements. On lui a savament construit une situation d’ultra dépendance , on a humilié ses gens durant des générations , on y a déclenché des guerres , vendu des armes , encouragés tour à tour l’une et l’autre partie des conflits , on y a mis en place les fameux présidents voyous , qui n’auraient pu etre ces voyous là si ils ne furent aidés par de plus grands voyous encore. Quelles sont les forces des africains eux même pour pouvoir prétendre au respect de décisions qu’ils prendraient eux même au nom de l’autodetermination ?

    Non pas qu’ils n’y ait de gens sur le continent , qui ne tentent ou ne désirent le changement , qui n’aient eux aussi cette vue d’ensemble qu’on aurait tendance à se croire seuls détenteurs , non , mais enfin dès lors qu’un avis diverge , il est tout simplement écrasé.

    Quel esprit peut alors rêver d’une autodétermination d’une l’Afrique , pour qui on aménage plans de soutient d’un coté et dette de l’autre ? Cette dette double en malhonneteté le pillage des ressources du continent et l’on veille bien à se déculpabiliser de toute malversation en payant les mains noires pour .... anciennement capturer et vendre les esclaves , et actuellement creuser les mines , couper les arbres des forets primaires , ou pire faire la guerre à son frere de sang . Lors du processus de décolonisation , l’établissement de la françafrique a tout d’abord consisté à remplacer des gouvernant blancs au sevice de la France , par des gouvernants noirs au service de la même France ... Partant de là dès lors qu’on parle de Bongo , de Déby et de bien d’autres , on ne parle en aucun cas d’autodétermination , et ce qu’il reste des décolonisations successives , ce sont des matieres premieres à des prix qui ne sont pas le dixieme de celui d’un marché honnete . Ca oui , l’occident est parti . Doublez d’ailleurs ceci par la venu de la Chine et l’on tue dans l’oeuf tout espoir de changement pour les peuples africains . Triplez celà de la dette ( comme si on leur devait quoi que ce soit en plus ) et l’on voit bien que ces gens , tous ces gens sont tout simplement tenus .

    Mais les dégats sont en réalité encore plus grands dans les esprits , oui , dans les esprits . Car depuis tant de générations d’exploitations humaines et matérielles massives , comment imaginez vous que l’on puisse s’éduquer dans une dynamique d’espoir en plus de ne rien avoir à bouffer si je puis dire ? C’est tout bonnement impossible. Le chemin de l’esperence passe alors par les méandres d’une inferiorité vécue comme intrinseque à l’etre , voir atavique , vécue et ecrite comme transgénerationnelle , vécue comme quelque chose dont l’etre africain ne peut se dégager . La corruption en est d’autant plus facile .

    Pour finir je vous revoie à deux travaux , d’abord ceux de François Xiavier Vershave pour ce qui est du sens profond de la françafrique , et bien sur au film Bamako qu’on ne présente plus ,et qui décrit cet etat moral si profond et particulier , entourant toute tentative de reflexion et d’action constructives autour du devenir des peuples lorsque l’on parle d’Afrique .

    Merci à vous
    GRL


  • GRL GRL 9 juillet 2009 10:17

    Oui , c’est un renversement de situation qui fait du bien de connaitre .

    Et tres sincèrement , tout est dit dans la déclaration de ces jeunes gens : r « les rouages d’un discours médiatique qui a pour ingrédients la complaisance et le voyeurisme dans la représentation de la détresse  ».

    De la guerre à l’intimité de la famille , la douche émotionnelle court-circuite toute reflexion ou analyse , esprit critique , en définissant ce qu’il serait bon de penser et tres souvent de croire. Et lorsque la réalité ne donne pas l’opportunité de puiser l’exemple dans le réel , il se peut effectivement qu’elle soit modifiée pour la circonstance , le tout étant de balancer autant d’icones de transfert médiatique que possible afin d’établir un canal de transfert qui induit fortement la réaction du récepteur , du telespectateur . Le canal émotionnele ne sert qu’à préparer un état physiologique (sécrétions d’hormones de  : peur , désir , révolte, colère, violence ... etc ... ) dans l’espoir d’une réaction pulsionnelle d’une part , mais valorisant cette pulsion et l’explicitant par une partie du contenu du message . Ainsi le choc des photos sera le canal , et le poids des mots , ce qui est distillé dans le canal ... Et l’on touche alors la manipulation de masse et la politique ... 

    Maintenant , renversement , dites moi , Paul , par exemple jusqu’où peut on aller selon vous , dans une démarche médiatique , pour tenter par exemple tiens « d’appeler tout l’occident à la guerre contre le démon et son axe perfide ( inondé d’or noir ) » ? Se limite t on à profiter d’un drame pour choquer les masses ou peut on être assez ...( je n’ai pas de mot )... pour fabriquer réellement les circonstances de ce que l’on va filmer ?

    Oui , ces jeunes gens ont bien eu raison de couper l’herbe sous les pieds de paris match ainsi . En d’autres lieux , et un autre temps pas si éloigné de nous , c’est Fox News , CNN et consorts qui eurent besoin d’une telle piqure de rappel.

    GRL


  • GRL GRL 8 juillet 2009 14:22

    Voici un lien vers un autre angle de vue du problème , qui je l’espère , se verrait complémentaire à votre reflexion .

    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/nature-contre-nature-46995

    Merci à vous.

    GRL.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Environnement Economie Société Ecologie






Palmarès