• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Groé

Groé

J’ai 22 ans et je suis actuellement chômeur. Je n’ai qu’une petite licence professionnelle dans les énergies renouvelables. J’essaye toujours de réfléchir de façon calme et non sentimentale sur les sujets d’actualité. Je ne suis pas une bête en rédaction et en argumentation mais ça va venir j’espère. Merci à vous de me laisser partager mon humble avis.
Comme le temps ne me manque pas entre mes recherches je m’informe sur une quinzaine de journaux et blogs.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 29 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Groé Groé 23 février 2010 19:41

    Je confirme les développeurs évitent à tous prix que les éoliennes soit alignées dans l’axe des vents dominants. Si certaines contraintes liées à la géographie de la zone, la présence d’habitations... les y obligent, ils augmentent l’espace entre les éoliennes pour éviter la perte d’énergie en partie, mais surtout les turbulences qui peuvent déstabiliser les éoliennes suivantes.


  • Groé Groé 17 février 2010 00:32

    J’ai jamais lu ce type ni jamais vu à la télé je ne regarde plus. Et si j’en crois tous les articles que j’ai pu lire depuis ce matin je pense que j’aimerais sans doute pas ses idées. Mais quelques critiques me choquent.

    "Un philosophe étranger, discutant avec un Français au sujet des auteurs édités par BHL, remarque ironiquement : ‘vos gens mangent beaucoup à la table des médias. Encore une fois, prenez garde davantage aux postures et moins aux significations.« 
    L’auteur cherchant a se faire connaitre par les médias est il forcément mauvais ?

     »Les ‘nouveaux philosophes’ (...) Ils ne représentent pas une manière originale de philosopher« 
    Une manière originale, du genre ? qui donc le fait ?

     »(...) Ils écrivent des essais en dehors des normes universitaires.« 
    Faut il donc avoir étudié la philosophie pour avoir le droit de s’y intéresser et d’essayer d’y participer ? Si seul une infime minorité comprend ces règles, ne sont elles pas obsolètes ? Le philosophe ne dois il pas apporter sa lanterne justement à ceux qui sont les moins aptes à le comprendre ? La philosophie de comptoir est en effet plus passionnante.

     »Leur succès fut favorisé par les média et l’absence, dans le Paris d’aujourd’hui, d’une instance critique juste et reconnue.« 
    Qu’attendent nos cher lettrés pour mettre en place une telle chose ? Et sans ce limiter au seul Paris si possible.

     »Quant à leurs livres, nous n’avons pas eu besoin de débats théoriques pour conclure qu’ils ne valaient rien.« 
    C’est pas justement ça qu’on attend d’un »philosophe«  ? Ne dois il pas débattre et se questionner, agir et contredire ?

    Il semble que seul le temps pourra dire qui était réellement un philosophe au final. Mais en attendant il serait interressant de voir nos »penseurs" sortir de leur trou et essayer de se faire connaitre un peu plus. Aller précher leurs idées en somme, à quoi bon la sagesse pour soi même.


  • Groé Groé 16 février 2010 22:29

    Oh mon prof d’anglais utilisait cette insulte. C’est sur qu’après ça au moins on sait à quoi s’en tenir, au moins ça clarifie les situations...

    l’article est marrant. oui parfois il faut craquer et se le permettre quand la situation n’est plus tolérable.


  • Groé Groé 16 février 2010 21:29

    Ouai faut modérer...
    un seul verre de vin, un seul verre de bière, un seul Ricard, un seul whisky, une seule tequila... par jour et ça roule.
     smiley


  • Groé Groé 16 février 2010 20:22

    Je veut juste dire que votre échelle de valeur n’est bonne que pour vous. Si je vous ais demandé quel critères objectif vous permettait de différencier ces objets culturels, c’est justement parce que selon moi il n’y en a pas. En visitant des musées je me suis mis à plus apprécier la sculpture par rapport à la peinture, ce qui est abstrait par rapport au concret. Grâce au sacrosaint MP3 j’ai pu découvrir et apprécier aussi bien Bach que Björk, Ray Charles, Métallica, Brassens, Prodigy, ou IAM. En lisant je suis tombé amoureux de Beckett, Beaumarchais, Sartre, Diderot, Tolkien, Primo Levi, de mangas comme One Piece, ou Berserk, alors que je suis resté froid devant Kafka, Zola, Giono ou Stendhal...

    L’art c’est le plaisir, de toucher, de voir, de gouter... Bien sur que je classe selon mes goûts mais je ne dirait jamais qu’un « genre » est inférieur, comme vous le faites avec le rap et les manga. Je suis ouvert a tout et j’espère toujours l’être. Il n’y pas de mauvais genre, ni de mauvaise œuvre, seulement des choses qui ne correspondent pas à nos sens et nos sentiments.
    bonne soirée







Palmarès