• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

grosdada

A 20 ans, jeune ingénieur des Mines, contemplant la pente ascendante avec fierté et m’y engageant.
Puis, après l’industrie, l’environnement et l’enseignement, je me suis retrouvé dans l’informatique (Certifié JAVA). Deux enfants.
A 50 ans, cette fois sur la pente descendante, toujours avec fierté, et en serrant très fort les freins ... 


Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 42 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • grosdada 9 octobre 2009 12:22


    Bonjour,

    Le texte qui suit est dédié aux massacrés d’Outreau.

    Les arguments de défense de Mitterrand et de ses amis sont révélateurs, et c’est en cela que cette polémique est exemplaire, d’une application systématique des techniques de Schopenhauer (l’art d’avoir toujours raison).

    Il est pour moi strictement inutile de parler de morale ou d’éthique ou d’honneur avec un ministre quelconque des gouvernements du nain. La liste serait longue (Hortefeux, Kouchner entre autres).

    Qu’on écrive un livre (avec quelques copier-coller on peut avoir une idée exacte des paragraphes incriminés) tout fait moyen voir médiocre sur ses fantasmes, why not. En attendant bien sur le délai de prescription. Frédéric Mitterand, c’est donc certain maintenant, s’est fait un prénom. Mais sans doute pas dans le domaine qu’il souhaitait. Il est aussi très curieux de lire les louanges de la presse sur ce livre tout à fait moyen. Son oncle ne lui a pas légué le don de l’écriture.

    Là où ça craint c’est qu’on le nomme ministre. De Gaulle a eu un ministre qui avait fait la guerre d’Espagne. Sarkozy a un ministre qui a fait du tourisme sexuel. C’est ça le vrai luxe.

    Là où ça craint c’’est dans les dérives sémantiques. Le principe est simple : on met au même niveau tous les mots concernés par l’affaire, en oubliant leur champs de signification propre.
    Un peu comme dans un brain trust.

    Puis on oublie les mots relatifs au problème réel, pour d’autres mots ou expressions qui « pêtent à l’oreille » du bon peuple : Front national, honneur (on ne rie pas), autodafé (on ne rie pas), les bras m’en tombent (tant que se ne sont que les bras ...)etc...

    Va venir, vous verrez, la défense ultime ; traiter ses détracteurs d’homophobes. La boucle sera bouclée.

    Cette technique est systématique de la méthode Sarkozy. En excellents magiciens ils nous montrent la main qui ne fait rien. A nous de bien observer la main qui fait tout et qu’ils essaient de cacher.

    C’est en cela que ces arguments sont insoutenables. Ils nous prennent pour des cons, incapables d’aligner trois mots ni un raisonnement simple.

    La défense casi unanime de l’auteur des « Sodomies garçonnes orientales d’un fils d’Archevêque » par les médias et les intellectuels est hallucinante.

    Dans quel autre pays membre de l’ONU cet individu serait-il encore ministre ?

    Dans quel autre pays membre de l’ONU ce débat aurai-il duré plus de 48 heures ?

    Pour quel autre individu la morale judiciaire et politique aurait-elle montré une telle souplesse d’échine ?

    Dans quelle future réunion du fils d’archevêque en fusera pas le mot « pédophile » ? Et vous verrez que son auteur sera condamné.

    Il va devoir démissionner, forcément. Mis dans un de ces fromages de la République. Mais que de temps perdu ! que de bêtises proférées ! que de discrédit sur un « establishment » complètement vérolé !

    On a les dirigeants qu’on mérite. Et bien ce n’est pas brillant pour les électeurs français.

    Vivement 2012.

    On ne peut que retrouner à l’élève Mitterrand les mots de son maître : « casse toi pauv’con »

    grosdada



  • grosdada 27 juin 2009 10:25


    Bonjour,

    Savoureux article. Merci.

    Avec la citation « malheur aux vaincus » la moitié a été dite. L’autre moitié relève du mode présentation uniforme de certains sujets par les médias.

    Sans remonter jusqu’à Dreyfus : Guerre de Georgie, ou élections iraniennes récentes.

    UN principe : quand tous les messages vont dans le même sens : DANGER. Etre impartial c’est d’abord se méfier des évidences rapportées, et aller à tous les matériaux bruts sérieux. C’est à dire à la base, comme depuis 5000 ans,l’écrit. Une réelle belle femme a toujours, si on cherche bien, un petit défaut physique. Les faits aussi.

    Pour ma part, citoyen modèle, en vertu de la Loi Gayssot (Est-elle mentionnée dans les posts, que je n’ai pas tous lus), le massacre de Katin est l’oeuvre de l’armée allemande.

    Il est vrai que poser ce sujet à de jeunes gens français en 2009 relève de l’onanisme et de la tartuferie. Rêvons : le même sujet posé à des élèves de 15 ans d’un PVD pris au hasard. Là, oui, pertinent.

    Une historienne à citer sur ce thème, qu’on l’aime ou pas, est Madame LACROIX-RIZ.

    L’objectivité de l’histoire suppose-t-elle l’impartialité de l’historien ?

    Mais les lois elles-mêmes, objectives par nature (normalement ...) sont tordues par leurs utilisateurs. Par exemple, in mémoriam le grans professeur Gérard Lyon-Caen :« Le droit du travail est un droit partisant ».

    Objectivité de l’histoire. Cela n’a aucun sens si on ne pose pas que l’histoire est ... une histoire à raconter sur des faits choisis. Les faits historiques sont. Points.

    Impartialité de l’historien. Vous en connaissez beaucoup vous des historiens à la voix dissonante, sur quelque thème d’importance que se soit ?

    Comment oser proposer ce sujet quand la consigne sociale est « ferme ta gueule » ?

    Comment ?

    Quand on est fonctionnaire tout simplement, et que somme toute cela n’engage à rien. Car une fois répondu, dans la vie civile, il faut rendre cohérents actes et idées.

    Enfin, quoi de plus énervant que ce supposé : seuls les historiens ont le droit de parler d’histoire ....
     
    Un bien meilleur sujet, sur le même thème : : Qu’est-ce qu’un fait que l’on peut qualifier publiquement de preuve d’historique ?

    Désolé du délire, mais trop bon article. Merci.



  • grosdada 19 mai 2009 14:43

    Quand on rentre dans un bordel, on doit être capable de distinguer la pute infectée de la pute saine. Si ce n’est pas possible, il faut changer de bordel.

    Ou arrêter de fréquenter les bordels.



  • grosdada 19 mai 2009 00:46

    @yvesduc

    Bonsoir,

    Merci et bravo pour cette analyse, en particulier le dernier paragraphe, qui synthétise tout. Un peu un echo à Durban II : L’Europe quitte la salle, le reste du monde applaudi et reste.

    Copier, coller !! De suite. A conserver.

    Un débat n’a jamais fait changé d’avis qui que se soit. Mais la hauteur du texte écrase bien des commentaires.

    A un tout petit niveau, il y a ce sketche Elie-Dieudonné dans lequel deux parents (un juif et un noir) se fachent à propos de leurs enfants. Ecouter bien les phrases.Pourquoi par de procès alors ?

    Les différences d’attitude et de ton entre Dieudonné et Mme Lévy m’ont fait penser pour elle a un saule remuant de toutes ses feuilles, attachées à de multiples petites branche, remuant au moindre souffle. Lui faisait penser à une espèce d’ arbre en plein désert, avec trois ou quatre branches maitresses, et quelques feuilles.

    Je suis athée, et considère avec de la compassion, mais beaucoup d’amour, mes contemporains juifs, catholiques, musulmans et autres croyants profonds et intolérants. Ils oublient qu’un simple hasard de l’histoire aurait pu les faire naitre .... d’une religion contraire !!
    En fait, on nait chrétien ou autre de la même façon que l’on nait avec les cheveux blonds, bruns ou roux, quelque part. Dieudonné est profondément athée. La religion n’est pas un critère pour lui.

    NB : Malgré les promesses de ses fondateurs en 1948, Israel n’a jamais produit de consitution en tant que telle. C’est un assemblage à l’interprétation très élastique, de textes divers, disponibles sur le net, qui lui sert de constitution. Suffit de lire : C’est un régime politique d’apartheid, raciste. Point barre.
    Quel autre état membre des Nations Unis peut se vanter de ne pas avoir de constitution ?



  • grosdada 4 avril 2009 23:33

    Décès :
    On nous prie de confirmer le décès de Paul Eluard, et celui de la connaissance de ses textes, dont un fameux poème intitulé, comble de la vulgarité, "Liberté". Dans ce poème, l’auteur se pose en précurseur des voyoux actuels qui souillent de symboles abscons les lieux publics. Il écrit en effet à peu près partout le même mot, et incite indirectement ses lecteurs à faire de même. L’interdiction par la loi de ce poëme troublant l’ordre et la propreté publics est à l’étude.

    Naissance :
    On nous prie d’annoncer la naissance du 133 ème fils du roi des cons actuellement en exercice. On rappelle que ce dictateur sanguinaire est héritier d’une dynastie jamais contestée mais toujours courtisée, dont les origines, aux dires de certains spécialistes, remonteraient à l’ancien testament. Le royaume des cons ne possède aucune école, aucun hôpital, aucun monument religieux, aucun sujet. Il n’est peuplé que des héritiers directs et indirects du fondateur originel.





Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès