• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Gruvran

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Gruvran 5 décembre 2008 15:51

    Je voudrais ajouter à l’auteur que le Kosovo est un des nombreux états mafieux issus de l’ex-Yougoslavie, et non le seul comme laisse à penser le titre de votre article. En détruisant la Yougoslavie, l’Occident a établit une dizaine d’états mafieux là où il y avait autrefois un seul pays ! Savez-vous par exemple qu’en Croatie les journalistes sont assassinés comme en plein Chigaco des années 30 ? Savez-vous qu’en Serbie des mafieux ont abattu un premier ministre en pleine rue ? Savez-vous qu’au Monténégro la mafia russe se pavane comme si elle était chez elle  ? Donc je trouve votre article trop réducteur car il se limite à un seul pays mafieux, alorsq ue la disparition de la Yougoslavie provoquée par l’Occident a créé une dizaine de Kosovo.



  • Gruvran 5 décembre 2008 15:45

    Le drame du Kosovo est lié à la destruction de la Yougoslavie. Ce sont les peuples yougoslaves qui sont les grands perdants de la destruction de leur pays. L’occident a combattu un état mafieux serbe dirigé par Milosevic parce que celui-ci était pro-russe, et les mafieux serbes pro-russes en perdant les guerres de Croatie, Bosnie et Kosovo ont laissé place à des mafieux croates, bosniens et kosovars pro-occidentaux. Si la Serbie de Milosevic avait choisit l’Occident à la place de la Russie, jamais la Yougoslavie n’aurait été démembré. Au Kosovo, la population locale n’a rien gagné, ce sont leurs dirigeants mafieux qui empochent la mise de l’indépendance. Contrairement à la constitution yougoslave éloaborée par Tito, les kosovars actuels n’ont pas le droit au drapeau albanais, pas le droit de célébrer des fêtes albanaises, pas le droit de voter des lois sans ingérence étrangère. C’est une régression civique. Il aurait fallu une partition du Kosovo entre l’Albanie et la Serbie, une idée préconisée par la Russie, pour mettre un terme à ce conflit entre deux epupes qui revendiquent le même territoire. Mais l’Occident ne veut pas de cette partition, elle veut le contrôle total du Kosovo au nez et à la barbe de la population locale qui, comme en France, est apathique.







Palmarès