• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Guillaume

Né en 1980, journaliste de formation, études de philosophie, passionné de musique, professionnellement et personnellement concerné par les questions de santé

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Guillaume 11 décembre 2008 12:57

    Je n’ai même pas envie de répondre, suis dégoûté par vos sarcasmes
    J’ai zéro action dans la pharma, zéro action tout court d’ailleurs
    Oui dans certains cas les médicaments ont des effets nocifs
    Non ce n’est pas une raison pour les rejeter en bloc
    Oui la terme "dépression" est galvaudé et des personnes sont diagnostiquées à tort
    L’une des raisons est sans doute le manque de psychiatres
    Il n’y a pas de pilules miracles, on est d’accord, mais se priver du progrès médical serait stupide



  • Guillaume 11 décembre 2008 12:38

    Encore une fois la théorie du complot, vous vivez dans le monde de Matrix ou quoi !!! Heureusement pour vous je suppose que vous n’avez jamais eu de dépression sévère et donc pas dû prendre de traitement
    Réfléchissez aux conséquences de ce que vous écrivez avant d’écrire
    Beaucoup de personnes se suicideraient s’il n’y avait pas d’antidépresseurs
    et le fait que les médicaments aient des effets secondaires n’est pas nouveau mais au contraire reconnu par tout le monde, et les labos en premier. Si un produit n’était pas efficace, il n’aurait pas d’effet secondaire.
    C’est bien pour ça qu’il y a des notices
    Alors oui tout n’est pas tout noir ou tout blanc, le médicament n’est qu’une réponse partielle, on est d’accord,
    certains l’utilisent mal, d’accord, 50 % des gens qui prennent des antidépresseurs n’en ont pas besoin, oui, mais 50 % de ceux qui ont des dépressions graves ne se soignent pas. Et ce n’est pas des articles comme le vôtre qui vont aider ces personnes...
    L’un des symptômes de ces maladies psychiques est en effet la négation de la maladie, et j’en sais quelque chose, croyez-moi. Le refus de se soigner a ravagé des personnes de ma famille, ainsi que leur entourage.
    On a l’impression de lire toujours la même rengaine, c’est lassant...







Palmarès