• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Guillaume AGNELET

Guillaume AGNELET

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/06/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 165 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Guillaume AGNELET Guillaume AGNELET 12 juillet 2006 15:20

    Marrant, j’avais eu la même idée d’un renouveau démocratique qui porterais un numéro de version mais moi je voyais plutôt

    Démocratie 1.0... Les grecs !
    Démocratie 2.0... Danton, robespierre,... et Jean marc Thibaud smiley
    Démocratie 3.0... Participative grace à Internet !

    Je vais de ce pas sur votre site



  • Guillaume AGNELET Guillaume AGNELET 11 juillet 2006 10:27

    Damned !

    Adolphos à posté un commentaire comique avant le top départ officiel !



  • Guillaume AGNELET Guillaume AGNELET 11 juillet 2006 10:26

    Pour developper...

    Le choix de mon avatar n’est pas anodin...

    Il s’agir d’une « main en négatif » En archéologie, une trace de main en positif, ne signifie pas un acte volontaire... il peut s’agir d’un appui simple pour progresser sur le rocher.

    tandis que la « main en négatif » implique forcement une volonté graphique... et purement graphique.

    Cette volonté est une projection de l’Artiste lui même...
    projection dans le temps... témoignage... qu’il fût par le passé quelque chose d’immatériel qui se nomme « volonté », « conscience »... et qui parviens à influencer la réalité qui nous entoure... quand je laisse une marque volontaire.... c’est de l’immatériel, qui agit sur le matériel.

    Mon avatar est exactement cela, je signifie à mes lecteurs que l’Esprit existe en moi... comme il a existé dans mes ancêtres... qu’ils furent jaune, vert, noirs, blancs, ou rouge... qu’ils furent de gauche, de droite, Nazi, ou bolcheviques...

    J’ai en moi... l’essentiel du patrimoine de l’humanité...
    Voila ce que signifie mon avatar.

    Et ce dont je suis certain... c’est que cet Esprit existe chez mon lecteur... il nous faut nous retrouver sur une humanité loin de tous les dogmes...

    Alors j’espère que vous me croirez si je vous dis que je ne suis partisan d’aucun dogme... je suis de cette terre... c’est TOUT !
    ==============
    Pour les commentaires comiques... c’est maintenant !!
    Pouvez y aller je suis prêt !  smiley



  • Guillaume AGNELET Guillaume AGNELET 11 juillet 2006 10:10

    @ Machinchose... et aux autres...

    Mon titre n’est qu’humoristique, je ne défends pas une vue plutôt qu’une autre.

    Je défends la difficulté de se parler, et finalement de savoir qui va faire avancer le schimillibilick.

    Ce que je crois :

    • Le déficit démocratique est patent et gravissime : Le gouvernement, va bientôt se balader en limousine blindé tant il agit depuis sa tour d’ivoire sans liaison avec la population. Et ça na rien à voir avec sa couleur politique. En cela je rejoins CHOUARD qui mets tout le monde dans le même sac. mais je le fait avec des termes NON-VIOLENTS. Je pourrais developper si besoin...
    • L’Union des peuples, européens, et mondiaux, (j’ose le dire) deviens urgent ne serait ce que pour enrayer un processus de destructions de nos ressources naturelles. Il y a déja des voix pour crier que nos réserves de pétroles mondiales sont volontairement -ou en tout cas sciemment- SUR-estimés.

    Je crois sincerement que le problème n’est pas de savoir qui a raison et qui a tort, je crois que le problème est d’apprendre à nous parler, d’apprendre à se concevoir un avenir en commun.

    C’est cela que nous ne savons pas faire, mais il n’y a rien sur cette terre qui ne s’apprenne. Alors nos efforts doivent être de réflexion pure pour éviter les GROSSES conneries, mais pour le reste, nos efforts doivent porter sur la perte de temps que constitue nos querelles de clochers.

    En fait, on pourrait faire tout un site (style AgoraVox), qui ne règle ni ne traite d’aucun problème en particulier, mais qui soit juste une ecole de la pensée et de l’opinion partagée. Le terme important étant « partagée ».
    Une telle école ne serait certainement pas du luxe !

    ça ne règlerait rien en particulier... mais, selon moi, « savoir se parler » au sens le plus noble du terme est la condition sine qua none de la survie de l’espèce.

    Je pourrais le dire en termes moins brutaux, mais c’est ma conviction profonde.

    • Soit on apprends à se parler... et l’humanité survivra dans des conditions pas trop mauvaises.
    • Soit on continue à se chamailler comme des trolls sur AgoraVox, à un autre niveau, mais le résultat est le même... et l’humanité, connaitra la pire période de récession de tous les temps, et tout le toutim millénariste que nous fourbissent les prédicateurs.

    Je ne suis pas un prédicateur, et je ne défends aucun dogme. Je constate ! Avec un brin de pessimisme, mais il n’en faut pas beaucoup de pessimisme, pour croire sincerement qu’on court TOUS à la caca... à la cata... à la catastrophe.

    Allez... merci de ton message Machinchose, j’espère que l’on s’est compris...

    « keep smiling »
    =============
    « Tant que les hommes se feront face, la droite de l’un equivaudra à la gauche de l’autre... ça n’est qu’en regardant dans la même direction, que droite et gauche parviennent à se différencier... l’essentiel pour bien accepter nos différences, c’est d’être bien sûr... de regarder dans la même direction »



  • Guillaume AGNELET Guillaume AGNELET 11 juillet 2006 07:02

    @ Nicolas Cadène

    Je vous découvre et ne connais rien de vos messages passé.

    Vous dites : "Après, oui, il faut débattre : que devons nous faire de cette Europe ? Comment l’améliorer au jour le jour ? La rendre plus démocratique ? Plus sociale ? Etc.

    Mais,d’abord, il faut enfin admettre qu’un « oui » nous aurait déjà bien aidé dans la construction d’une union plus proche des peuples européens "

    Admettre qu’un « oui » nous aurais bien aidé ? Dans un de mes message éparpillé sur le net, à la question « TCE... OUI ou NON ? », j’avais fait le dévelloppement suivant :

    • OUI, pour la continuation logique de l’Euro
    • NON, car la « loi du marché » ne doivent pas être ainsi « gravé dans le marbre »
    • OUI, parce que la paix et l’amitié entre les peuples est plus importante que les problèmes économiques"
    • NON, car les problèmes économiques sont ceux qui créer aujourd’hui le plus de tension entre les peuples"
    • OUI, car pour resister économiquement à la mondialisation il faut que l’Europe soit unie
    • NON, parce que jouer la course à l’économique au niveau planétaire, utilise désomais trop de ressouces et la planète ne le supportera pas
    • OUI, parce que l’equilibre européen entre humanisme et « loi du marché » est, culturellement parlant, unique sur la terre et que c’est cet équilibre qui est la meilleure chance de réguler cette « course à l’économique »
    • NON, car il est trop tard pour tenter de « jouer le jeu économique pour le modifier », les calottes glaciaires fondent, les océans se vident de leurs poissons, le pétrole se rarefie chaque jour et so prix augmente... il faut une rupture
    • ...

    Voila je me rappelle plus bien comment j’avais rédigé mais ça ressemblait à cela... Un crescendo d’arguments qui plus ils se veulent globaux, plus ils sont à la fois « invérifiables » et « incontournables »...

    C’est deux qualificatifs sont manifestement paradoxaux, je vous l’accorde ou plutôt je vous le confirme, et c’est bien là le problème... nous avons un GROS problème quand à savoir quel est le meilleur choix car selon le niveau de ma reflexion... les économistes diraient « selon le terme auquel je m’interesse (court ou long) »... la réponse peut être soit « OUI » soit « NON » et plus la discussion gagne en importance... plus le terme auquel je m’interesse gagne en « longueur »... moins les esprit sont enclins à revoir leurs positions car les arguments qu’ils avancent alors sont à la fois « inverifiables » et « incontournables ».

    C’est un paradoxe auquel il faut faire face car la chose qui est sûre et certaine c’est que nous n’en sortirons pas !

    L’Europe oui, mais quelle Europe ?

    Comprenez bien que l’on peut mettre derrière cette intérrogation, les meilleurs arguments du monde, que vous ne pourrez pas démonter point par point... ni vous ni Etienne CHouard... Vous ne le pourrez pas, car il arrive un moment ou la question « quelle Europe ? » deviens tellement globale, qu’elle ne forme plus qu’un bloc compact duquel on finit par dire « A prendre ou à laisser ! »

    Je vous ferais remarquer que Nicolas CADENE (vous) comme Etienne CHOUARD, appellent à la fin de leur message à une réconciliation des point de vues...

    Preuve que chacun est sincère et pense que l’autre va... enfin... se ranger à ses arguments qui sont clairs et parfaitement valables...
    Preuve que chacun est sincère... Mais surtout... confirmation que nous ne sortirons pas du paradoxe que j’ai cité plus haut...

    La seule manière de sortir de ce paradoxe, c’est en quittant nos oripeaux... pour comprendre que

    "[...] au-delà de nos oripeaux
    Noir et blanc sont ressemblants comme deux gouttes d’eau"

    Claude NOUGARO

    Personne ne convaincra personne, mais oeuvrerez vous ensemble pour que ce paradoxe se fondent en une unique réalité dans la tête de nos enfants ?

    Nos enfants sont prêt à accepter toutes les réalités de ce monde de dingues, mais a continution de ne pas opposer une vérité à une erreur...
    La problématique du XXIème siècle, n’est pas une problématique « droite ou gauche », ni « social ou libéral », ni... ni... ni RIEN QUI S’OPPOSE L’UN A L’AUTRE !!

    La problématique du XXIème siècle c’est « Ensemble ou l’un contre l’autre ? »

    NC : « Ben Ensemble, c’est pour ça que je vote »OUI"
    EC : « Ben Ensemble, c’est pour ça que je vote »NON"
    NC : « Mais enfin EC c’est idiot ! »
    EC : « Mais enfin NC t’a rien compris ... attends je vais t’expliquer.. »
    ...
    ...
    Etc,...
    Etc,...
    Etc,...

    Quand vous aurez compris la différence entre « ENSEMBLE » et « L’UN CONTRE L’AUTRE »... Rappellez moi...

    Moi, mon choix est fait ! c’est ENSEMBLE... que je veux tenter l’aventure !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès