• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Guyome

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 04/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 3 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Guyome 5 mai 2009 09:16

    Bonjour,

    Dans de nombreux cas, Internet est centralisé, même dans le cas de p2p (https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Peer-to-peer#Architecture_centralis.C3.A9e). Théoriquement, il est donc possible de faire payer les payer « les centres », mais cela reste problématique puisque le contenu, soumis ou non a la propriété intellectuelle, est mis par l’utilisateur.
    Mon point de vu n’est pas de faire payer, au travers de l’état, le téléchargement, mais de financer un nouveau droit. : les français ont le droit de distribuer, pour un usage personnel et non commercial, des produits culturels. Ceci à un coût et doit être financé par la collectivité au travers d’un impôt. C’est exactement ce que l’on fait pour l’école, etc...
    L’autre parti du problème, c’est de faire comme pour le cinéma. La télé est intéressé par la création cinématographique, puisque diffuser un bon film fait grimper son audience. Aussi la télé doit participer à la création. Dans notre cas, les FAI et les entreprises de streaming ont intérêt à une création numérique, ils doivent donc participer à celle-ci. C’est aussi ce qui ce fait pour le foot (une partie des revenu de la télévisuel vont au club amateurs)

    Pour l’imprimante 3D, ont a déjà assez de problèmes avec l’HADOPI sans en rajouter, non ? smiley



  • Guyome 5 janvier 2009 14:53

    "L’insoutenable mépris émis par ceux-là même qui soutiennent aujourd’hui le Hamas consiste en effet à lui refuser son objectif en propre, la destruction d’Israël, et y projeter seulement à la place la figure de la victime incapable par définition de vouloir le mal et sa puissance."

    Le problême est donc la non reconnaissance d’israël. Ok. En décembre 1988, l’OLP reconnait Israël, donc tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes :
    http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton16745.gif
    Ah, bah, non...

    "c’est le Hamas qui affame les palestiniens en empêchant qu’ils se développent économiquement"
    http://www.rfi.fr/actufr/images/055/mur_israel_palestine220.jpg
    Donc ceci n’est pas un mur...

    L’envoie de rockettes n’est pas admissible, et tuer des civils n’a aucun sens. Aussi permetter de proposer un plan "machavélique" pour lutter contre l’envoie de Quassam : comme elles sont fait de canalisation si vous les remplissier d’eau usées de gaz, le hamas aurait plus de mal à les envoyer sur israël et les gazaouis viverais mieux. Génial,non ?

    "Pourtant, répétons-le, les défenseurs intransigeants de l’égalité totale viennent de cracher à la face des descendants d’Auschwitz et de Dachau en défendant la haine et la rage de partisans de l’inégalité absolue pour les non musulmans, voilà la réalité, la triste et désolante réalité."

    GODWIN POINT !!! Quel final !

    "En le refusant, les sionistes ne se sont-ils pas rendu complices de la Shoah ? "

    Juste pour rappeller à art13 que la négation de crime contre l’humanité est un crime. Et qu’avancver que le slogan : "l’anti-s’mitisme est une invention juive" est tout à fait nazie et donc toute a fait d’égueulasse...



  • Guyome 30 juin 2008 11:38

    Votre argumentation statistique ne tient absolument pas la route. Toute estimation statistique repose sur le concept de variance, c’est à dire que tout résultat a une qualité qui dépend de l’échantillon. Simplement, en tirant plusieurs échantillons dans une même population et en appliquant les mêmes méthodes statistiques vous avez des résultats différents.

    La loi des grand nombre que vous citée, n’est là que pour assurer, par exemple, la convergeance de la moyenne empirique (celle que l’on utilise pour la moyenne de vos enfants) vers la moyenne théorique (celle supposée de toute la population). Et on montre qu’elle s’applique à partir d’un échantillon de 30 données, alors vos 1000 individus... D’autre part, la méthode des cotas a pour but de réduire cette erreur à taille d’échantillon constante. Rien de bien choquant donc.

    Ce qu’il faut rappeller sur les sondages, c’est que c’est un instrument de communication ( cf. www.electronlibre.info/Sondage-IPSOS-de-la-SCPP-un,097) qui est sensé cristaliser l’opinon publique (chose fort mystérieuse à laquelle on croit comme on croit à Dieu). Dans les sondages que vous avez cités, il suffirait de dire, qu’avec l’erreur, on est sûr à 95% que les français sont "pour" entre 47% et 56%. Pour comprendre que ces sondages n’apportent rien et que, comme vous le concluer, rien ne vaut un bon référendum.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre High-tech Politique Hadopi






Palmarès