• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hal Eurode

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Hal Eurode 6 novembre 2006 21:47

    Quelle condescendance, quel mépris pour l’auteur !

    Hal


  • Hal Eurode 6 novembre 2006 21:29

    Maçon au OITAR - fin decennie 70

    Je passe sur les baratins classiques sur ce qui m’a fait rentré dans la Franc-maçonnerie, mais c’est surtout le livre de Fred Zeller, ex Grand Maître du GO à cette époque.

    Transfuges du GO pour les fondateurs, ils se disaient meilleurs, car celui-ci était décadent. On fumait en loge paraît-il !

    J’ai eu tort d’accorder ma confiance, car le fait qu’ils soient peu aurait dû me mettre en garde (Qu’est-ce que j’ai été con).

    Un jour je m’ouvrait de mes déboires à une rencontre à la librairie du GO et la réponse fut immédiate : C’était bien fait pour moi, je n’avais qu’a pas y aller !

    Aujourd’hui, le GO a reconnu le OITAR.

    Humaniste, je suis effectivement tombé à l’extrême droite, mélange d’ésotèrisme et d’OAS (J’ai mis du temps à le découvrir - Amis personnels de Le Pen pour certain).

    Il s’agissait bien sûr d’un noyau, dont la domination des apprentis était l’activité principal (Véritables servitudes, cotisations et décor à prix très elevé - Le grand Maître vendait les décors, agapes constantes).

    En effet, l’essentiel du travail maçonnique se ramenait à des initiations. Que ça !

    Hal - Vive la liberté


  • Hal Eurode 6 novembre 2006 20:23

    Entré en 1976, dans une entité nommé OITAR, qui à donné une scission, l’ORM et qui à redonné une autre scission qui est rentrée dans une obédience régulière : Le Droit humain Mixte et International.

    J’ai quitté ma loge juste avant de passer maître (Plus de quatre ans) car celle-ci, ne respectait même pas les règles maçonniques, au vu et au su des observateurs de l’obédience, dont l’un(e) est devenu grand maître par la suite (Maçonnerie bleue - noire - hauts grades au DHMI).

    Depuis le OITAR (Ordre traditionnel et initiatique de l’art royal), a été reconnu. Il s’agit donc d’une obédience régulière. C’est ainsi que les maçons de la loge P2 étaient des vrais maçons réguliers, car appartenant à une obédience régulière. La régularité maçonnique s’obtient par reconnaissance des obédiences entre elles.

    Le conseil que je puisse donner pour découvrir l’aspect historique et les mentalités maçonniques, est qu’il faut lire :

    Histoire de la Franc-maçonnerie Française (3 volumes)

    de Pierre Chevalier (Libairie GO - Rue Cadet).

    C’est le livre le plus significatif sur ce que peut-être la Franc-maçonnerie sur le plan sociologique et il montre bien l’ensemble des ses diffèrentiations.

    Je n’ai rencontré aucun maçon qui l’avait lu autour de moi. La curiosité intellectuelle fait souvent place à un conformisme en son sein. Je n’ai qu’une trajectoire à ce propos, peut-être n’était-ce pas la bonne !

    Bonne lecture et courage !

    Hal


  • Hal Eurode 6 novembre 2006 10:58

    @DW

    Vous avez les méthodes des gardes rouges.

    Exprimer une opinion peut participer à une perception plus objective de celui qui la reçoit, car la réalité doit être éclairée de points de vue, évidemment pas d’ignares, mais de spécialistes ou de personnes ayant une expérience significative sur le sujet.

    C’est le point de vue que j’ai adopté sur l’objectivité, qui peut-être la considération de nombreux points de vue pour faire le sien.

    Cett définition de l’objectivité, je me la suis faite avec A. Glucksmann, lorqu’il s’occupait des travaux pratiques de sociologie à la sorbonne et de la cadre de l’étude de Max Weber(66-67).

    Je trouve que l’émission C dans l’air réunit assez bien les conditions d’une information objective, puisqu’elle respecte le principe ci-dessus énoncé.

    Je trouve que mon commentaire apporte au moins quelque chose d’intéressant, une opinion cohérente, ce qui se distingue de l’invective, voir l’insulte (La critique assimilée au racisme).

    Vous êtes comme José Bové. Vous ne respecté pas les règles de la discussion argumentée et vous vous plaignez.

    C’est vrai que vous polluez beaucoup !

    Hal


  • Hal Eurode 5 novembre 2006 10:56

    On est toujours le violent de quelqu’un smiley

    Hal







Palmarès



Agoravox.tv