• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hal2001

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • hal2001 6 juin 2007 16:07

    « 1) si effectivement la langue d’origine ne fait partie de ce fichier, il y a en fait un champ indiquant si l’élève souhaite un enseignement dans sa langue d’origine ... subtile nuance ... »

    Comme je le disais c’est une information dans le cursus de l’élève DONC FACULTATIVE il n’y a rien qui oblige le directeur à saisir cette information (et je suis de bonne foi à defaut d’être précis peut être).

    « 2) Je cite »Ces informations ne sont nominatives qu’au niveau départemental et sont annonymées ensuite.« C’est une façon de présenter les choses : la base est nationale, les données nominatives y sont stockées. Seul leur exploitation actuelle au niveau national ne permet pas d’identifier les élèves. C’est assez différent. »

    Et alors ? Je vous rapelle que nous somme encore à ce jour en démocratie et que l’on est toujours dans ce cadre d’exploitation. Pour moi le fait qu’on puisse passer sous un régime dictatorial n’est pas un argument recevable ou alors appliquez le à tous les fichiers informatiques nationaux.

    Le choix de l’hébergement national est à mon avis un choix technique et financier et non politique. Il est plus facile et moins couteux de sécuriser un applicatif si il existe qu’un seul point d’entré via internet qu’autant de région ou de département.

    « Alors il est vrai qu’il y a de nombreuses spéculations sur le contenu de base élèves. Mais pourquoi ? Simplement parce que le ministère n’a jamais voulu communiquer clairement sur ce que contenait cette base. Sans quoi tout serait clair (trop clair ?) pour tous. »

    Là dessus je suis entièrement daccord, je ne comprend toujours pas à ce jour que l’ensemble des documents transmis à la CNIL par le ministère de l’éducation national ne soit pas public et facile d’accès.

    Mais il n’y a pas que cela !!!

    Je m’étonne aussi beaucoup du silence au niveau national des différentes associations que ce soit de parents d’élèves ou des syndicats d’enseignants sur ce sujet.

    Sont elles en possession de ces documents (je suis persuadé de l’affirmative) et si oui pourquoi elles ne les diffusent pas (à défaut du MEN).

    "De plus hal2001 s’étonne de la montée de la contestation actuelle et la minimise en l’attribuant aux syndicats d’enseignants. Si la contestation monte en ce moment c’est simplement parce qu’on sort de la phase d’expérimentation qui était là pour faire passer la pilule et qu’on passe maintenant au stade du déploiement national."

    Une phase d’expérimentation qui dure 2 ans laisse largement le temps à la contestation de naître et se développer.

    Je m’étonne effectivement que celle-ci apparaisse en période électorale (et je persiste à trouver cela suspect) et que les organisations syndicales si virulentes aujourd’hui soient restées silencieuses sur ce sujet jusqu’ici ?

    « Enfin réduire la contestation aux seuls syndicats d’enseignants est faux puisque la FCPE (principale fédération des parents d’élèves) monte au créneau. http://www.ldh-toulon.net/spip... http://cf.geocities.com/cle_ch... »

    Je n’ai jamais dit que seul les syndicats d’enseignants contestaient l’application base élève j’ai seulement dit qu’ils étaient les plus virulents (et encore pas tous). Cependant je doute que dans le débat citer la FCPE soit un bon exemple pour ôter mes doutes quand à l’aspect politique du débat.

    J’ai été sur leur site national, les seuls pétitions visibles sont pour la gratuité de l’enseignement pour les enfants francais dans les établissements francais à l’étranger et la régularisation des sans papiers dont les enfants sont scolarisés en france.

    La pétition contre Base élève c’est pour quand ?

    Aucune mention de la base élève en faisant une recherche sur leur site (ou alors je sais pas faire c’est possible).

    Le doute pour moi n’est pas sur ce qu’est Base élève, mais sur les motivations profondes des organisations contestant celle-ci.

    Et je le répète le fait que pendant deux ans (au moins) un silence d’or ai entouré celle-ci ne fait que renforcer cette opinion. Que faisaient les syndicats enseignants et de parents d’élèves ? Ils n’étaient pas au courant ? A quoi servent ils alors ?

    "Base élèves permet dès aujourd’hui aux employés des mairies (pour certains champs seulement), au personnel de l’Education Nationale, aux Emplois Vie Scolaire (même si la théorie voudrait le contraire) de connaître : l’adresse des parents si l’élève a des difficultés (problèmes nécessitant un suivi spécifique)si l’enfant rentre seul chez lui le soir s’il fréquente la garderie"

    Donc vous êtes en train de me dire que : la mairie a accès aux données concernant un élève si celui-ci à des problèmes de scolarité ?

    Qu’il est choquant qu’une mairie qui gère le transport scolaire, la cantine, la garderie n’est pas accès aux données concernant les élèves sur ce sujet ?

    La seule chose qui me dérange c’est l’accès à la données rentre chez lui seul ou accompagné.

    Quand aux emplois de vie scolaire ils n’ont aucunement besoin de base élève pour avoir accès à ces informations, seul les informations dont ils ont besoin pour travailler et le bouche à oreille suffisent.

    « Compte tenu du nombre de personnes y ayant accès, du fait aussi que cette base de données est accessible depuis Internet, il est complètement illusoire de penser que l’accès à ces données sera sécurisé. Et en disant cela je ne pense pas faire preuve de paranoïa, je pense seulement éviter naïveté et angélisme. »

    Ce n’est pas faire preuve de paranoïa de tenir un tel discours sur la sécurité, c’est diaboliser le sujet.

    Attention n’importe quel pirate sur internet aura accès aux données de vos enfants !!!!! Tremblez parents !!!

    « Les futurs Dutrou ont donc enfin un outil efficace »

    Et une dose de pédophile pour compléter le tableau.

    On veut parler sécurité parlons en, que pourrais faire Dutroux dans une école sans base élève ?

    Voler l’ordinateur ? Oh tient un réseau wifi bien pratique ca aussi (le nombre de réseau wifi non sécurisé dans les écoles pour éviter un câblage pas toujours facile est important il faut le savoir ).

    Tient je me fait embaucher comme femme de ménage pour récupérer les bases access de jocatop, le directeur etc ...

    Remarquons ici qu’aucune compétence informatique n’est nécessaire pour ces opérations.

    Que peux faire Dutrou dans une école avec base élève espionner le directeur pour le voir taper son mot de passe sur le clavier en espérant qu’il n’ai pas tout marqué sur un post-it collé sur l’écran.

    Quand au fait que tout se passe sur la toile, un accès crypté ssh n’est pas une garantie à 100% bien sur je suis persuadé que la NSA ou plus près de chez nous la DST on éventuellement la possibilité de casser les clefs, mais Dutrou ou vous même j’en doute.

    « et je pourrai enfin savoir si les enfants de mes voisins sont en situation d’échec scolaire. »

    Je vous rapelle ici qu’un enfant ayant un suivi personnalisé n’est pas forcément en échec scolaire, qu’être en échec scolaire n’est pas une honte, et enfin si ce genre d’information vous intéresse tant mieux pour vous (mais franchement j’ose espérer que vous avez d’autre centre d’intérêt dans la vie).

    Ceci dit puisque vous vous proposez apportez nous la preuve que le système est si mal sécurisé que vous le dite, une capture d’écran fera l’affaire.

    Ma position quand à se débat se résume à une seule chose, on s’oppose à cette application non pas pour ce qu’elle est mais pour ce qu’elle pourrait être SI on se retrouvais dans sous un régime totalitaire.

    Je propose dans ce cas que l’on supprime les fichiers de la sécurité sociale qui gèrent la CMU et qu’on en revienne à une gestion papier de celle-ci, idem pour les allocations familiales, le rmi, le chomage, les fichiers des banques, tous les fichiers des services hospitaliers, des services sociaux.

    Bref tout ce qui pourrait conduire à la séparation en deux de la population francaise les désirés et de l’autre les Kakine Pouloute avec une requête SQL.

    D’autre part le fait que ce débat intervienne en pleine campagne électorale me gêne aussi alors que ce projet à été initié depuis plusieurs années (sous le gouvernement Jospin je crois n’y voyez aucune provocation).

    J’aimerais savoir également ce que pense tous les opposants à la base élève des ENT fort à la mode qui se multiplient, des téléphones portables, des messageries instantanées, des jeux promotionnels sans obligations d’achat.

    J’aimerai autant de militantisme sur ces sujets là je commencerai à croire qu’effectivement ce débat est un débat civique et non dans la pure tradition politicienne francaise une simple opposition gauche-droite.



  • hal2001 5 juin 2007 14:07

    Encore un commentaire mais en forme de mea culpa pour ce qui est de la langue d’origine elle figure bien dans le dossier base élève d’un enfant, c’est une information pédagogique facultative - (au même titre d’ailleur que les autres informations pédagogiques).



  • hal2001 5 juin 2007 01:22

    Juste pour rajouter que le fantasme c’est de croire que base élève sert a fliquer des enfants afin de leur éviter de devenir des présidents de la république.



  • hal2001 5 juin 2007 01:17

    Typiquement le genre de propos qui me sidèrent là encore on est dans le domaine du fantasme.

    Ca fait avancer le débat c’est indiscutable.



  • hal2001 5 juin 2007 00:13

    Tout dabord je suis surpris que votre Inspection Académique soit incapable de vous répondre. De plus en ce qui concerne les informations de la base élèves, vous avez un droit de rectification en tant que parent d’élève, vous pouvez donc vous rendre directement dans votre école et demander l’édition complète du dossier de vos enfants. Vous aurez la totalité des informations contenues dans la base.

    Quand à la déclaration de la CNIL vous devriez y avoir accès. Je suis réellement surpris que les associations de parents d’élèves ou les syndicats enseignants n’y ai pas accès au moins au niveau national et cela m’étonne.

    Quand au débat gauche droite il m’intéresse fort peu aussi (et c’est rien de le dire) par contre je ne manie pas la langue de bois et j’appelle un chat un chat. Que le débat sur la base élève sorte aujourd’hui alors qu’elle est en expérimentation à ma connaissance depuis au moins + de deux ans (je parles pas donc du développement antérieur bien sur), que les syndicats notoirement de gauche tel le snuipp etc soit les plus virulents contre me laisse à penser effectivement que cette agitation n’est pas sans arrières pensées politiques.







Palmarès