• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hansi Kürsch

Citoyen français, bientôt 26 ans, enseignant, habitant dans la région de Montpellier. Passionné de politique depuis le "séisme" de 2002.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/04/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 18 98
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Hansi Kürsch 14 mai 2007 10:57

    La France ne regagnera jamais l’Eurovision. Tout simplement.

    Fepuis des années, les votes sont faits de petits arrangements qui priviligient ainsi les alliances scandinaves, baltes ou des pays de l’est voisins.

    Le concours de l’Eurovision n’a plus vraiment d’intérêt, sauf si on le regarde avec 2nd degré...



  • Hansi Kürsch 10 mai 2007 12:10

    Beaucoup d’entre vous l’ont dit, l’objectif (le seul objectif possible d’ailleurs) du MD pour les législatives sera d’obtenir 20 députés et donc de former son groupe parlementaire. Ne nous voilons pas la face, ce sera compliqué, MAIS tout de même possible.

    A vue d’oeil et au feeling actuel, je pense que le nombre de députés MD devrait osciller entre 10 et 30... avec un potentiel maximum de 50, mais ce serait déjà un exploit.

    Espérons donc que Bayrou et les siens obtiennent les 20 députés, ce serait déjà une bonne base pour démarrer un nouveau parti. Mais s’ils échouent, non seulement « l’hibernation quinquennalle » me semblera inévitable, mais il leur faudra être patients et motivés pour tenir le cap afin de préparer les joutes de 2012. En espérant bien évidemment que certains ne se désistent pas en cas « d’échec cuisant » aux législatives...



  • Hansi Kürsch 9 mai 2007 21:50

    Vous savez, j’ai personnellement été séduit par la campagne et le propositions de François Bayrou avant le 1er tour des élections présidentielles. J’ai donc voté pour lui et je resterai fidèle à l’homme ainsi qu’à son MD pour les législatives, car je crois profondément en son désir de changement.

    Cependant, mon article se veut réaliste, peut-être un peu pessimiste certes mais je vois mal comment un tout nouveau parti, démarrant de zéro car déjà renié par certains UDF et qui plus est bloqué au beau milieu d’un bipartisme renforcé, pourra véritablement peser d’ici les prochaines élections présidentielles. Mais bon, j’espère me tromper, et si c’est le cas j’en serai le premier ravi ! :)



  • Hansi Kürsch 7 mai 2007 11:45

    Dire qu’on a même eu Le Pen en direct pendant plusieurs minutes sur TF1...

    On croit rêver ! Mais il me semble clair que, pour les média, ne doivent subsister que droite et un peu gauche en vue des législatives de juin. Hier déjà sur TF1 ils ont sorti un sondage d’on ne sait où ils disant que l’UMP aurait 34% au 1er tour des législatives, je ne sais plus combien pour le PS (autour de 20-25) et seulement... 12 pour le MD/UDF de Bayrou !

    Voici donc Bayrou et son nouveau parti d’ores et déjà exclu de la vie politique française pour 5 ans, décision unanime des média...



  • Hansi Kürsch 23 avril 2007 17:23

    Je n’ai pas voulu accabler le PS ni les électeurs ayant choisi les deux principaux candidats dans cet article. J’ai juste voulu essayer de comprendre et d’expliquer d’où sont venus de tels écarts et une telle participation.

    Je pense que les chiffres parlent d’eux-même, mais que les propos tenus lors de la dernière semaine avant les élections, que ce soit par François Hollande que par certains journalistes par exemple, ont quelque peu aiguillé le choix des électeurs. Que François Hollande lance ces appels au vote utile, soit, il en a parfaitement le droit et c’était justement là son rôle, mais qu’il agite la peur de « Le Pen au 2nd tour » sachant très bien que Nicolas Sarkozy avait déjà largement marginalisé le leader frontiste, cela s’appelle pour moi de la désinformation voire même de l’arnaque. Idem pour les journalistes essayant de nous faire croire que François Bayrou n’avait pas de projet et qu’il mettrait (indirectement) en péril le débat du 2nd tour s’il y était.

    Bref, aujourd’hui nous en sommes là parce qu’avant tout, il est vrai, les français l’ont voulu. Mais l’ont-ils tous voulu par pure conviction ? Permettez-moi d’en douter...







Palmarès