Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Harfang

Harfang

Un simple citoyen qui cultive le doute sous toutes ses formes.
Mon blog est visible sur : http://d.syne.over-blog.com/

Tableau de bord

  • Premier article le 28/09/2010
  • Modérateur depuis le 29/09/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 20 453 70
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 184 171 13
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique











Comme un parfum de mai 68 ?

  Comme un parfum de mai 68 ?

565 visites 22 oct. 2010 | 0 réaction | Harfang  



Derniers commentaires


  • Harfang Harfang 22 mai 2012 11:52

    Comme l’ont dit : il faut de tout pour faire un monde !
    Rondes, minces... quelle importance ? Le bon gabarit c’est celui dans lequel vous êtes vous-même.
    Corps fin ou rondeurs pleines de charmes, je crois que ce qui rend une femme belle c’est surtout le bonheur qu’elle irradie ! Regardez Miss Monde faire la gueule et vous la trouverez certainement moins jolie que Marianne James en train de sourire  ;)


  • Harfang Harfang 21 mai 2012 13:38

    Je vous ai même plussé. Diantre !


  • Harfang Harfang 21 mai 2012 13:37

    C’est amusant que vous citiez cela, j’avais lu il y a quelques années un roman (impossible de retrouver l’auteur et le titre) qui se voulait la suite du roman de H.G. Wells, reprenant le héros exactement là ou Wells l’avait laissé, et qui finissait par se lier d’amitié avec un Morlock évolué (les Elois étant un véritable cul de sac évolutif : allez parier sur les chances des vaches de développer une vraie civilisation un jour vous...). C’était du reste fort bien écrit. bref, je m’égare, mais au final, il s’avérait que la naissance de l’univers, la singularité initiale était directement due aux voyages dans le temps de notre héros, l’absence de paradoxe s’expliquant par le fait que notre univers était déjà la résultante de tous les voyages dans le temps qui avait eu, auraient ou était en train d’avoir lieu. Une sorte de réduction quantique terminale quoi.
    C’était un simple roman, mais l’idée était séduisante ^^


  • Harfang Harfang 21 mai 2012 13:29

    Auriez-vous des sources à citer pour l’expérience proposée par Spencer, Jo ?

    En attendant Jo, une fois n’est pas coutume, je me vois contraint d’agréer totalement votre prose (n’en prenez pas l’habitude petit fripon !) : un article très intéressant.

    Les approximations ou les confusions dans les termes employés par l’auteur ne doivent surtout pas être l’arbre qui cache la forêt : c’est de la bonne vulgarisation, et en matière de physique quantique, çà donne le vertige quand aux implications potentielles. Etre, ne pas être, ne plus être, avoir été potentiellement mais pas tout à fait... Bref, si la théorie quantique est exacte (et pour l’heure, elle n’a guère été prise en défaut) elle pourrait bien se révéler n’être que l’aspect visible d’une « réalité » bien différente de ce que nous en percevons avec nos limitations humaines et/ou matérielles. Un peu comme la grotte de Platon quoi...


  • Harfang Harfang 18 mai 2012 10:14

    L’arrogance,la négligence et la cupidité ont provoqué Tchernobyl et Fukushima.
    Les mêmes causes produisant les mêmes effets,la question est moins de savoir si ça se produira en France un jour, que de savoir QUAND ça se produira. Reste seulement à souhaiter que la catastrophe sera modérée...







Palmarès



Agoravox.tv