• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

harg

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • harg 12 juillet 2009 11:26

    Marco, il ne faut surtout pas se rejouir de voire des voitures éléctriques rouler au Charbon !! Ce cycle de production d’éléctricité dominant dans le monde est de trés loin le plus emmeteur de CO² par KWh. Mieux vaut rouler en diesel, c’est moin polluant !



  • harg 10 juillet 2009 19:31

    Bonjour à tous

    Au gré de mes différentes lectures sur le sujet, j’ai acquis la conviction que la voiture tout électrique

    n’est pas pour demain ni pour après demain.

    D’un point de vue purement énergétique, l’électricité n’est pas une source d’énergie mais un

    vecteur, elle ne remplacera jamais le pétrole. Celui ci n’étant responsable que de 5% de la

    production mondiale électrique.

    Electriser le parc automobile mondiale ( passer à la grande série ) induit inexorablement d’augmenter la production électrique ( soit dit en passant, assurée à 65% par des combustibles fossiles et à 30% par du nucléaire et des barrages. Le reste, éolien, solaire, etc.  sont des queues de cerises et le resterons encore pour des décennies. ).

    Je vous passe les problèmes liés au climat que serais le recourt massif au charbon, de très loin la source d’énergie fossile la plus présente sur terre et aussi la plus émettrice de CO².

    Mieux vaut rouler en diesel, qu’en voiture électrique dont l’électricité est produite au Charbon !

    ( 40% de la production mondial en augmentation constante )

    Et oui la France est une exception qui confirme la règle du Charbon et du gaz.

    Est on prés à voir pousser une dizaine voire plus, de nouvelle centrale nucléaire pour satisfaire nos besoin de transport individuel ? Pas évident.

    Et je n’ai pas parlé des batteries, si chères et si éphémères, dont de plus en plus de voix s’élèvent et disent qu’il n’y aura pas assez de lithium sur terre pour satisfaire les besoins de la fabrication en grande série et à un coût toujours moindre.

    Sans une rupture technologique significative et un changement de société, proche de la révolution, qui permettrait de redistribuer la consommation électrique des ménages de manière à se dégager de quoi rouler électriquement, je pense que ce doux rêve restera un fantasme pour des décennies.

     



  • harg 10 juillet 2009 19:28

    Bonjour à tous


    Au gré de mes différentes lectures sur le sujet, j’ai acquis la conviction que la voiture tout électrique n’est pas pour demain ni pour après demain.


    D’un point de vue purement énergétique, l’électricité n’est pas une source d’énergie mais un vecteur, elle ne remplacera jamais le pétrole. Celui ci n’étant responsable que de 5% de la production mondiale électrique.


    Electriser le parc automobile mondiale ( passer à la grande série ) induit inexorablement d’augmenter la production électrique ( soit dit en passant, assurée à 65% par des combustibles fossiles et à 30% par du nucléaire et des barrages. Le reste, éolien, solaire, etc.  sont des queues de cerises et le resterons encore pour des décennies. ).


    Je vous passe les problèmes liés au climat que serais le recourt massif au charbon, de très loin la source d’énergie fossile la plus présente sur terre et aussi la plus émettrice de CO².

    Mieux vaut rouler en diesel, qu’en voiture électrique dont l’électricité est produite au Charbon ! ( 40% de la production mondial en augmentation constante )

    Et oui la France est une exception qui confirme la règle du Charbon et du gaz.

    Est on prés à voir pousser une dizaine voire plus, de nouvelle centrale nucléaire pour satisfaire nos besoin de transport individuel ? Pas évident.


    Et je n’ai pas parlé des batteries, si chères et si éphémères, dont de plus en plus de voix s’élèvent et disent qu’il n’y aura pas assez de lithium sur terre pour satisfaire les besoins de la fabrication en grande série et à un coût toujours moindre.


    Sans une rupture technologique significative et un changement de société, proche de la révolution, qui permettrait de redistribuer la consommation électrique des ménages de manière à se dégager de quoi rouler électriquement, je pense que ce doux rêve restera un fantasme pour des décennies.

     

     







Palmarès