• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

hawei

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • hawei 5 octobre 2008 11:11

    J’ai la même remarque : pas de coordonnées.
    D’autre part il serait normal que les visiteurs du site disposent des coordonnées officlelles de l’association, notamment son nro d’agrément et sa date de parution au Moniteur Belge. 



  • hawei 11 juin 2008 17:29

    Voici les faits bruts :
    1/ une femme, de religion musulmane, se marie avec un homme, de même confession, qu’elle sait être très croyant puisqu’ils avaient convenu de ce que l’on sait quant à ce mariage
    2/ la femme ment à l’homme
    3/ le mari se rend compte du mensonge lors de la nuit de noces, il demande donc l’annulation du mariage ce qu’accepte la femme.

    Essayons de réfléchir :
    1/ la femme ne peut être que très croyante elle-même pour accepter l’accord sur sa virginité
    2/ une femme très croyante ne peut pas mentir sans commettre un grave péché, situation paradoxale donc intenable 
    3/ la femme très croyante ne peut pas s’opposer à l’annulation car ce serait s’opposer aux conditions mêmes du mariage dans sa religion
    Il est clair que 2/ d’une part et 1/ et 3/ d’autre part sont incompatibles... donc quelque chose cloche !

    Regardons une autre hypothèse :
    1/ La femme subit la pression familiale et sociale qui la conditionne ou même l’oblige à accepter un mariage traditionnel 
    2/ elle ment car ses convictions religieuses ne sont pas aussi fortes que sa peur d’être rejetée par son entourage
    3/ elle ne peut pas faire autrement que d’accepter la décision d’annulation de mariage, car de nouveau son entourage est si pesant qu’une opposition signifierait pour elle un rejet encore plus fort ; en acceptant, en effet, elle reste dans la norme, même si elle a ’fauté’ auparavant.

    Quelle hypothèse tient le mieux la route ? Etait-ce si difficile à comprendre ?

     

     



  • hawei 3 juin 2008 05:03

    Deux réflexions :

    - si la jeune femme était une musulmane convaincue elle n’aurait pas pu mentir au sujet de sa virginité, car c’est un grave péché surtout dans le contexte du mariage pour cette religion ; il est très clair alors que ses convictions personnelles ne peuvent être mises en avant pour justifier de sa non opposition à la décision de son mari ; la jeune femme subit effectivement une pression familiale, sociale ou autre qui l’a conditionne dans cette attitude

    - la justice n’a pas bien fait son travail d’interprétation du contexte et donc de déduction quant à la décision à prendre ; et ceci quelquesoit les réglements, la jurisprudence,.... il fallait simplement du bon sens.

     

     







Palmarès