• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hendrik

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hendrik 24 novembre 2011 13:45

    Une petite précision : en Belgique, le parti ECOLO a, lui aussi approuvé les traités de Maastricht et de Lisbonne.
    Par voie de conséquence, le citoyen belge qui veut « sanctionner » un parti parcequ’ il n’approuve pas ces traités ne peut voter que pour les partis d’extrême gauche ou d’extrême droite, ou voter blanc ou nul.



  • Hendrik 16 octobre 2011 14:23

    Après réflexion, ce qui me semble vous troubler, c’est l’apparition, à trois reprises, du terme « commun » ou du terme collectif. D’où votre référence au communisme et/ou au collectivisme.

     Cependant ces termes sont tout à fait adaptés au contexte.

    Il s’agit ici du mode d’organisation d’une société, c’est-à-dire d’un ensemble d’individus qui ont beaucoup de choses en commun.

    L’air que vous respirez à chaque instant est commun à vos voisins, la route que vous empruntez est commune avec les autres utilisateurs, l’eau de distribution que vous utilisez est partagée par tous les utilisateurs du même réseau.

    Les pollutions visuelles, sonores, olfactives, environnementales en somme, sont vécues par l’ensemble des individus d’un petit territoire donné. Elles sont communes.

    Des exemples peuvent être trouvés par milliers sans que cela doive faire référence au communisme ou au collectivisme qui sont des modes d’organisation sociale.

    Pour les auteurs, les biens communs doivent donc gérés collectivement.

    Le reste du texte exprime simplement que cette gestion doit être directe, sans « représentants ».




  • Hendrik 16 octobre 2011 13:27

    Je n’ai pas lu Marx, ni Engels. Je n’ai aucune formation idéologique et ne suis donc partisan d’aucune idéologie.

    Le communisme dont vous parlez, avec les exemples passés ou actuels de sa mise en application, est, par l’intermédiaire de « représentants » du peuple, un système oligarchique décidant "au nom du peuple", tout comme notre système actuel de démocratie représentative.

    Ces deux systèmes reposent sur chacun sur une Foi. Qui sont différentes.

     Pour les un, c’est la Foi est que seules une économie planifiée (aux mains de l’état) et une restriction drastique des libertés individuelles peuvent mener au bonheur de tous.

     Pour les autres, c’est la Foi en une main invisible qui apporte le bonheur à la population jouissant d’une très grande liberté (d’entreprendre).

     Dans les deux cas, le pouvoir se trouve aux mains d’une minorité d’individus qui s’en servent pour le conforter et l’accentuer.

    Ces systèmes ne peuvent qu’aboutir à des pouvoirs absolus, car aucun contre-pouvoir n’est autorisé dans le premier cas, et inexistant dans l’autre cas, puisque aux mains de l’oligarchie.

    Le texte proposé par les auteurs postule une autre Foi.

    Celle qui consiste à dire que les conditions du bonheur pour tous doivent être définies par tous, sans intermédiaires, que ces conditions peuvent varier dans le temps et dans l’espace, et que les mécanismes à mettre en place doivent pouvoir s’adapter, en toutes circonstances, aux décisions de tous.

    Ce qui est décrit dans le paragraphe en question n’est pas la description d’un mode de fonctionnement, mais un constat d’interdépendance de tout ce qui touche à la vie humaine, par exemple, l’économie n’est qu’un moyen qui participe à la construction du bonheur.

    Le point important est donc bien la suppression des « représentants » qui dans les deux principaux systèmes actuels (communisme et démocratie représentative), ne représentent qu’une ultra minorité de bénéficiaires.

     

    Pour ce qui concerne le droit de sécession, il ne sera pas différent de celui qui existe aujourd’hui, c’est-à-dire quitter le territoire, avec une différence importante :

    Actuellement, partout opère le système unique basé sur les représentants.

    Les Systèmes actuels sont planétaires parce que d’origine oligarchique qui veut (et a réussi) à s’imposer partout.

    Dans un système basé sur la démocratie directe, il y a de fortes chances pour que des organisations différentes existent un peu partout, et il suffira dans ce cas de trouver la bonne destination

    Bonne journée



  • Hendrik 15 octobre 2011 14:06

    Je ne vois aucune référence au communisme dans ce texte.
    D’autre part, qu’entendez-vous par droit de sécession ? Ne pas participer aux assemblées ?
    Pouvez-vous expliciter ?



  • Hendrik 30 mars 2009 18:11

    Très bon article.
    J’ai relu avec plaisir la BD "Jésus de Nazareth", de Jean-Pierre Petit (téléchargeable gratuitement et à mettre dans toutes les mains...)
    www.livrespourtous.com/e-books/detail/Jesus-de-Nazareth/onecat/Ebooks-gratuits+Religion-et-spiritualite/0/all_items.html

    J’ai expédié ce matin ma demande de débaptisation.

    Si on veut croire, on n’est pas obligé d’adhérer à une église.







Palmarès