Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

henry_jacques

henry_jacques

Photojournaliste
Descendu dans la vie comme l’on descend dans la rue. Ai capté rapidement qu’il y avait inadéquation. Rêvais d’un autre monde. Poussé par les études à l’école de la vie, ai multiplié les expériences. Ai voulu voir le monde, l’ai vu…
De déchirure en déchirure, ai couché sur pellicule l’ignominie humaine durant 20 ans. Situation paradoxale entre la violence extrême et l’homme qui ôte son masque. Il est à sa limite. Il redécouvre son essence première : l’humanité…
Aujourd’hui, installé sur le perchoir des expériences vécues, observe l’agitation effrénée et dénuée de sens d’un monde qui perd son temps à le gagner.






Tableau de bord

  • Premier article le 21/01/2012
  • Modérateur depuis le 30/03/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 196 311
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 12 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par henry_jacques (---.---.---.175) 23 juillet 2013 13:46
    henry_jacques

    France de ton malheur tu es cause en partie

    Je t’en ai, par mes vers, mille fois avertie

    Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers

    Qui se moquent de toi quand tu es en danger

    Car la plus grande part des étrangers obtiennent

    Les biens, qui à tes fils, justement appartiennent

     

    Pierre de Ronsard (1524-1585), vers datant du XVI ème siècle



  • Par henry_jacques (---.---.---.175) 19 juillet 2013 19:40
    henry_jacques

    @ Olivier

    Je ne saurai vous confirmer cette tirade que vous citez, car n‘étant pas un spécialiste de cet homme au parcours atypique. Il fût un écrivain d’envergure paraît-il , en plus d’être homme d’Etat.

    De Churchill, je ne connais que deux citations :

    « Après la guerre, deux choses s’offraient à moi, finir comme député ou la finir comme alcoolique. Je remercie Dieu d’avoir si bien guidé mon choix. Je ne suis plus député ! »

     

    philosophie de l’échec, le credo de l’ignorance et le prêche de l’envie. Sa vertu inhérente consiste en une égale répartition de la misère. ".

    Winston Churchill extrait de ses mémoires

  • Par henry_jacques (---.---.---.175) 19 juillet 2013 14:28
    henry_jacques

    @ Olivier

    Ne vous méprenez guère ! Je suis ni de droite, ni du centre, ni de gauche.

    Je n’ai jamais eu de carte d’électeur, et bien entendu n’ai jamais voté, ayant senti l’entourloupe du scrutin.

    Je n’ai eu besoin d’un ‘’guide’’ pour mener ma vie.

    A ce jour, je ne possède ni maison, ni chien, ni voiture, mais ai parcouru le monde durant 24 ans en des situations plus que rocambolesques.

    Ne suis pas tenu par les C……s, stéréotype du ‘’bonheur artificiel’.

    Je puis tout abandonner dans les cinq minutes.

    Puisque vous évoquez le ‘’ Grand libérateur’’ Charles, je vous recommande de lire le livre des Cluny « Fallait-il laisser mourir Jean Moulin », vous y découvrirez la vérité sur le grand résistant qu’il ne fût pas, et sa clique de collabos.

    Saviez-vous qu’il a interdit durant 90 ans, l’accès au archives nationales concernant Jean Moulin ?

    Egalement, le livre de sa sœur, Laure Moulin, très intéressant.

    Comme quoi, voyez-vous, toutes les idéologies passent et les escrocs sont toujours là…

    Ne jamais oublier :

     

    Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. Benjamin Franklin

  • Par henry_jacques (---.---.---.175) 19 juillet 2013 13:01
    henry_jacques

    Les socialistes s’acoquinèrent avec le Medef.

    En résumé, de vulgaires assassins, mafieux et crapuleux, dont la mentalité est analogue avec un certain Adolf et sa bande.

    Cerise socialiste sur le gâteau depuis mai 2012 : l’apothéose !

    Un gouvernement de repris de justice, qui pratique la raideur, le copinage, l’arrogance et le sectarisme, et dont le pilier d’action est l’incompétence brillamment représentée par sa majesté, le Troisième en pire… La virtuose du déni.

     

    Rarement, un individu à la tête de l’Etat a présenté de tels traits : incolore, inodore, insipide, inconsistance, fadeur et néant.

    La médiocrité de l’imposteur et l’indifférence profonde à ‘’son’’ extérieur ( absence d’empathie), laissent entrevoir une pathologie : la perversion de caractère associée à un trouble de la personnalité narcissique.

    Le symptôme principal de la perversion de caractère est de dénier chez l’autre la possibilité de ressentir des intérêts propres afin de nourrir les siens.

    A l’inverse du pervers narcissique qui joue sur tous les tableaux : séduction, emprise, domination et manipulation mentale ( aucun de ces traits ne concernent le ‘’Mou’’).

    Lui-même étant manipulé par son ‘’Rodweiller’’.

    Quelques symptômes du trouble de la personnalité narcissique chez le ‘’Mou’’, extrait du DSM IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders)

    - Le sujet a un sens grandiose de sa propre importance ( surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport)

    - Est absorbé par des fantaisies de succès illimité, de pouvoir et de splendeur.

    - Pense être spécial et unique. Pense que tout lui est dû.

    - Absence d’empathie, n’est pas disposé à reconnaître ou à partager les sentiments et les besoins d’autrui.

    - Fait preuve d’attitudes et de comportements arrogants et hautains.

    L’on peut alors comprendre pourquoi il rigole de se voir rejeté par 80% des Français.

    Les socialistes méritent bien l’appellation contrôlée de ‘’socialauds’’…

     

  • Par henry_jacques (---.---.---.175) 19 juillet 2013 12:58
    henry_jacques

    La Philosophie de l’échec : le socialisme

     

     Force est de constater que cette idéologie perverse, ne peut que mener au chaos. Nous assistons à ce jour à un divorce consommé et consumé d’avec le Parti du Sabordage.

    Depuis bientôt un siècle que cette gauche-bobo trahit les siens, les laissant crever la gueule ouverte, tels des poissons venant s’échouer sur la grève. Les ‘’Cocus du socialisme’’…

    Les socialistes votèrent les crédits de guerre en 1914 à 1918.

    Les socialistes approuvèrent l’occupation de la Rhur.

    Les socialistes appelèrent avec le fameux Blum à une pause sociale en 1936.

    Les socialistes abandonnèrent les républicains espagnols aux bons soins de Franco.

    Les socialistes applaudirent aux accords de Munich.

    Les socialistes votèrent le décret de dissolution du PCF en 1939.

    Les socialistes accordèrent en 1940 les pleins pouvoirs à Pétain.

    Les socialistes firent tirer sur les mineurs grévistes malgaches en 1947.

    Les socialistes organisèrent les guerres d’Indochine et d’Algérie.

    Les socialistes approuvèrent la torture en Algérie.

    Les socialistes imposèrent la rigueur en 1983.

    Les socialistes supprimèrent des dizaines de milliers d’emplois dans la sidérurgie

    Les socialistes privatisèrent plus que la droite.

    Les socialistes réhabilitèrent les champions du CAC 40.

    Les socialistes organisèrent la casse du service public.

    Les socialistes organisèrent la dérégulation des marchés.

    Les socialistes créèrent l’angélisme de la délinquance en 1980.

    Les socialistes approuvèrent Maastricht.

    Les socialistes approuvèrent les traités de Lisbonne et Barcelone.

    Les socialistes approuvèrent la guerre du Golfe.

    Les socialistes applaudirent avec force le Pacte de stabilité.


     



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Le Président de l’échec




Palmarès



Agoravox.tv