• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

herved

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 7 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • herved 26 octobre 2010 16:55

    Bonjour,
    L’article synthétise bien les résultat du test.

    Il faut savoir que la morphologie de la mère influence le résultat. Une mère mince à plus de chance d’être intégrée dans le groupe dit « à risque » qu’une femme plus ronde.

    Le problème de ce test n’est pas tant de savoir que devons nous faire si on nous annonce l’arrivée d’un bébé trisomique. En général, les futurs parents en ont parlé avant d’avoir les résultats. Mais quelle société voulons nous ?

    Acceptons nous d’accueillir et de vivre avec la différence qui gène et nous renvoie nos peurs. Ou souhaitons nous une société normalisée ?

    Il y a un autre « problème » qui se pose : c’est le cout économique du handicap.
    Si on n’élimine pas de la société ces éléments qui ne seront pas productifs lorsqu’ils seront adultes, ils vont coûter de l’argent (environ 2500 € par jour).

    Je pense que c’est aussi une des raisons pour lesquelles certains veulent que la trisomie soit éradiquer comme d’autres maladies le sont par les vaccins.

    Pour répondre à Omar33, je ne souhaite à personne d’avoir un enfant trisomique, car la société dans laquelle nous vivons n’est pas disposée à les accueillir.

    En tant que parent, c’est un combat au jour le jour pour réussir à les faire accepter et aucune loi ne changera cet état de fait car avoir un enfant trisomique de nos jours est mal vu par de nombreuses personnes qui ne connaissent pas le handicap.

    PS : j’ai un fils de 14 ans trisomique adorable et affectueux mais avec une sacré personnalité.
    « trisomique mais pas con » ai je l’habitude de dire.


  • herved 3 février 2009 14:17

    Elle a refusé de se convertir par respect pour sa culture d’origine. Meme si elle se sentait très proche du Christ, ce qui ne veut pas dire se sentir proche de l’Eglise.


  • herved 17 octobre 2008 11:37

    Bonjour,

    Je voudrai juste ajouter un détail sur le refrain. Le "sang impur" du refrain correspond au fait que dans les armées révolutionnaire nobles et roturiers mourraient ensemble pour la patrie : le principe d’égalité. Le sang versé était donc mélangé, il n’y avait plus d’un côté le sang des nobles et de l’autre, le sang du peuple.

    Le sang impur n’est pas le sang des ennemis mais bien le sang des soldats français qui combattaient côte a côte.





  • herved 18 juin 2008 16:09

    Je suis entierement d’accord avec vous, en ce qui concerne les célébration de mai et juin. Elles remettent de la vitalité dans nos églises. Nous nous préparons toutes l’année pour que ces célébrations soit belles et vivantes. Pour nous pratiquant, c’est agréables de voir les gens contents a l’issue d’une célébration qu’ils ont trouvé joyeuse et vivante. On peut esperer que quelques uns retrouvent ainsi le chemin de l’eglise pour nos messes dominicales, moins animés certes mais tout aussi priantes.

     

    Quand à avoir un eveque noir en France, attendons que les jeunes pretres issus de l’immigration ait pris de la bouteille et cela pourrait arriver bien plus tot que certain ne l’imagine.


  • herved 11 juin 2008 12:18

    Quelles heures supplementaires ?....

     

    Je travaille dans un laboratoire de recherche publique et pour nous, les heures supplementaires n’existent pas, de meme que les journées de récupération pour les fois ou nous revennons le week-end pour suivre nos expérimentations.

    Je n’etais meme pas au courant, ainsi que mes collègues que ce texte est applicable a la fonction publique. Il faut dire que que les directions de nos administrations, n’aimerait peut etre pas que nous reclamions ces heures supplementaires cas cela leur coutreraient cher.... Quand nous arrivons le matin, nous ignorons a quelle heure nous finirons le soir (ce qui agace parfois nos conjoints au début).

     

    Cela me fait penser aux rachats des jours de RTT, en décembre dernier, ou nos administrations nous on envoyer le formlaire a remplir la veille de la date limite de demande.

    Or de nombreux collègues ne prennent pas et loin de là, la totalité de leur jours de congés.

     

    Je ne me plains pas malgré tout car j’ai fait le chox de travailler dans la recherche publique en toute connaissance de cause. Et je pense que ce secteur est peut être (hors le milieu artistique) le dernier secteur du monde du travail ou l’imagination et le rêve sont au pouvoir.

     

    Malheureusement, cela risque bien de se terminer bientot car depuis de nombreuses années, les gouvernements successifs (quelque soit leur couleur politique) nous parlent de recherche économiquement rentable....

    A ce sujet qui sort du cadre de l’article pour ceux qui desirent plus d’informations, voir le lien suivant :

    www.sauvonslarecherche.fr/







Palmarès