Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Hétérodoxe

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 514 0
1 mois 0 11 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Hétérodoxe (---.---.---.201) 22 novembre 2015 20:28

    @tf1Groupie

    « mais je suis pas sûr que ça arrête une balle de kalachnikov. »

    N’est-ce pas la logique mortifère du capitalisme que de vendre des armes à tout va ??

    La France n’est-elle pas le 4e producteur d’armes au monde ?
    La Belgique n’est-elle pas le siège d’une des fabriques d’armes les plus prolifiques du monde ?
    La Russie n’est-elle pas celle qui tire le plus gros bénéfice de la circulation de Kalash dans ce même monde ?
    La Suisse n’est-elle pas le pays qui détient le plus gros stock mondial de mines antipersonnel ?

    Et oui ... C’est bien la logique mortifère du capitalisme qui fait le plus de victimes : pour s’entretuer, encore faut-il qu’il y ait quelques vautours prêts à tout vendre, des kalash, par exemple.
    Il me font bien rire ces français qui bossent pour Dassault, Lagardère, la SNECMA, Thalès, Matra, Giat ..etc et qui viennent se dresser en parangon de vertu avec leurs messages de Paix hypocrites.

    « Qui règnera par les armes périra par les armes ! »

  • Hétérodoxe (---.---.---.201) 18 novembre 2015 22:41

    @eric
    « a Saint Cyr, d’où sortent les officiers de l’armée et de la gendarmerie, les élèves sont, à 60% UMP, 30% FN. »

    Tout ce que ça prouve, c’est que ceux qui prônent l’action restent bien sagement au chaud derrière la ligne de front pendant que le troufion de base les protège.
    Les Généraux meurent plus souvent dans leur lit qu’à la Guerre.
    Et comme tu l’écris ensuite ... les bons fafs n’aiment pas trop les arabes, sauf quand ils servent de chair à canon.
    C’est beau le dévouement.

  • Hétérodoxe (---.---.---.201) 13 novembre 2015 19:26

    @Robert Lavigue
    Il y a un peu de ça. Il paraît que c’est très arrogant ...
    Mais j’assume.

  • Hétérodoxe (---.---.---.201) 13 novembre 2015 17:55

    A mon sens, le vrai problème engendré par le Capitalisme est la Démocratie.
    Quand la voix du pilier de bistrot vaut autant que celle de celui qui s’implique dans la société, la Démocratie devient l’alliée objective du Capitalisme.

    Mais chut ! La sacro-sainte Démocratie ne peut pas être remise en question.

    Faut-il rappeler que la plupart des progrès sociaux ont été obtenus par la violence d’un petit nombre ? Que même le CNR n’avait rien de démocratique ? Les congés payés n’ont pas été obtenus lors d’un vote démocratique, mais lors d’une insurrection d’une minorité - quand la majorité s’en tapait complètement (cette majorité fut bien contente d’en profiter, mais c’est tout).

    Bref, tant qu’on ne peut discuter objectivement des conséquences désastreuses d’une Démocratie qui s’appuie peut-être sur des principes idéalistes mais qui reste , dans la réalité, la première cause de la déchéance du Monde, il est vain de débattre. Le débat se bornant, in fine, à choisir la couleur des barreaux.

    Il faut se faire une raison, les lâches et les soumis sont majoritaires. Et pas un jour, pas une expérience ne me démontre le contraire.

    Toutes les expériences montrent à quel point il est confondant de facilité de manipuler une collectivité ... Le fou étant celui qui refuse d’électrocuter son voisin.

    Soyons fous !

  • Hétérodoxe (---.---.---.201) 9 novembre 2015 22:46

    A mon sens, ce ne sont pas les hommes politiques qui sont responsables de la faillite, mais le Peuple. Il faut, à un moment, se faire une raison : quelle proportion du Peuple s’instruit, s’occupe des affaires du pays (ou au moins s’y intéresse) ?? Quelle proportion s’en tamponne et passe son temps à courir après des vestes Balmain pour ressembler à la première bimbo sous développée de télé-réalité ??

    Le problème, c’est que par démagogie, personne ne met le Peuple devant sa responsabilité. En pointant les mauvais coupables, on ne pourra trouver que de mauvaises solutions.

    "Quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents [...], je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j’aurai fait." Georges Frêche.







Palmarès