Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hieronymus

Hieronymus

Je suis passionné de géopolitique, d'histoire, surtout époque ancienne et religions, d'ésotérie et de tous les sujets iconoclastes, peu connus ou particulièrement mystérieux qui permettent de s'interroger de façon nouvelle ..
http://www.agoravox.tv/auteur/hieronymus
.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/01/2009
  • Modérateur depuis le 24/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 58 2073 4494
1 mois 0 2 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 916 507 409
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires

  • Hieronymus (---.---.112.196) 27 février 2015 14:13
    Hieronymus

    oui, c’est absolument une honte, suite à cette initiative courageuse et positive, voici la réaction de nos principaux responsables politiques, responsables ou irresponsables ?

    https://www.youtube.com/watch?v=B3CQ2cEeuQI

    « c’est une faute morale » estime le 1er sinistre, celui qui expliquait candidement que « les Américains sont nos amis »

    https://www.youtube.com/watch?v=fH6SMruaRCU

    là le concierge de l’Elysée va encore plus loin et nous ressort le coup des armes chimiques !

     ???

    soit ils sont vraiment très cons, soit ils sont franchement fourbes, l’un n’étant pas exclusif de l’autre

    je suis effondré par le degré de nullité de notre classe (crasse) politique !

     smiley

  • Hieronymus (---.---.112.196) 9 février 2015 17:24
    Hieronymus

    Rappel
    la catastrophe en cours dans l’est de l’Ukraine est de l’entière responsabilité des Américains qui sont à l’origine du coup d’état du Maidan et de la politique belliciste du régime de Kiev envers les séparatistes du Donbass, ce pseudo-régime étant une pure émanation du département d’état américain, traduisez : entièrement aux ordres de Washington
    la volonté américaine de nuire par tout moyen à la Russie reprise en main par Poutine s’est renforcée depuis l’échec de renversement du président Bachar en Syrie
    pris en sus à la gorge par un risque d’effondrement du Dollar, les Américains sont pressés d’en finir avec Poutine qui est leur plus grosse épine dans le pied par rapport à leur volonté d’hégémonie mondiale, ils semblent qu’actuellement ils soient prêts à tout comme de déclencher un conflit majeur par le biais de l’Ukraine, pour « mettre enfin au pas » la Russie rebelle
    résumé : Washington pratique la politique du pire en Ukraine
    .
    certains dirigeants politiques sont plus responsables que d’autres, bien qu’asservie aux intérêts américains, la chancelière allemande est consciente de leur jeu extrêmement dangereux et s’est rendue précipitamment à Kiev puis à Moscou pour tâcher d’enrayer cette course à l’abime, c’est mon point de vue
    là dedans notre président fait plutôt de la figuration, sa présence a surtout pour but de donner un « caractère européen » à la rencontre, de toutes façons il n’a pas le niveau suffisant de compréhension de ces enjeux géostratégiques et puis le partenaire clé de la Russie en Europe c’est l’Allemagne point barre, qui économiquement doit peser à peu près le double de la France
    .
    on l’a vu, les Américains c’est la guerre toute, cela l’Allemagne n’en veut pas (elle n’est tout de même pas folle) il y a un espoir de paix si une césure apparait entre le camp américain et le camp allemand (la France c’est peanuts), en clair que les Américains se retrouvent isolés dans leur volonté de guerre totale à la Russie parce que les Allemands auront décidé d’user de tout leur poids afin de faire pression sur le régime de Kiev pour que ce dernier consente à l’agenda de paix proposé et ce indépendamment de la volonté américaine
    je pense que l’Allemagne est un partenaire suffisamment important économiquement pour l’Ukraine et donc le régime de Kiev en dépit des pressions américaines, sera obligé de tendre l’oreille à Merkel
    si Poutine et Merkel qui sont 2 personnes intelligentes et 2 chefs d’état responsables, parviennent à un accord solide sur le dossier ukrainien, ils peuvent être de taille à placer Washington devant le fait accompli et mettre fin de facto à l’escalade militaire actuellement en cours
    c’est le seul espoir : une Allemagne forte prenant ses distances vis à vis des USA et parvenant à imposer sa volonté de paix à la junte du Maidan (ce à quoi Moscou serait bien sur d’accord)

  • Hieronymus (---.---.112.196) 8 février 2015 21:47
    Hieronymus

    même si je tiens en piètre estime notre président, je pense qu’il faut laisser le bénéfice du doute à cette initiative prise dans l’urgence
    rappel
    la catastrophe en cours dans l’est de l’Ukraine est de l’entière responsabilité des Américains à l’origine du coup d’état du Maidan et de la politique belliciste du régime de Kiev envers les séparatistes du Donbass, ce pseudo-régime étant une pure émanation du département d’état américain, traduisez : zéro autonomie, entièrement aux ordres
    la volonté américaine de nuire par tout moyen à la Russie reprise en main par Poutine s’est renforcée depuis l’échec de renversement du président Bachar en Syrie
    pris en sus à la gorge par un risque d’effondrement du Dollar, les Américains sont pressés d’en finir avec Poutine qui est leur plus grosse épine dans le pied par rapport à leur volonté d’hégémonie mondiale, ils semblent qu’actuellement ils soient prêts à tout comme de déclencher un conflit majeur par le biais de l’Ukraine, pour « mettre enfin au pas » la Russie rebelle
    résumé : Washington pratique la politique du pire à tout va en Ukraine
    .
    certains dirigeants politiques sont plus responsables que d’autres, bien qu’asservie aux intérêts américains, la chancelière allemande est consciente de leur jeu extrêmement dangereux et s’est rendue précipitamment à Kiev puis à Moscou pour tâcher d’enrayer cette course à l’abime, c’est mon point de vue
    là dedans notre président fait plutôt de la figuration, sa présence a surtout pour but de donner un « caractère européen » à la rencontre, de toutes façons il n’a pas le niveau intellectuel de compréhension de ces enjeux géostratégiques et puis le partenaire clé de la Russie en Europe c’est l’Allemagne point barre, qui économiquement doit peser à peu près le double de la France
    .
    on l’a vu, les Américains c’est la guerre toute, cela l’Allemagne n’en veut pas (ils ne sont tout de même pas fous) il y a un léger espoir de paix si sur le dossier ukrainien, une césure apparait entre le camp américain et le camp allemand (la France c’est peanuts), en clair que les Américains se retrouvent isolés dans leur volonté de guerre totale à la Russie parce que les Allemands auront décidé d’user de tout leur poids économique afin de faire pression sur le régime de Kiev pour que ce dernier consente à l’agenda de paix proposé et ce indépendamment de la volonté américaine
    je pense que l’Allemagne est un partenaire suffisamment important pour l’Ukraine et donc le régime de Kiev en dépit des pressions américaines, sera obligé de tendre l’oreille à Merkel
    si Poutine et Merkel qui sont 2 personnes intelligentes et 2 chefs d’état responsables, parviennent à un accord solide sur le dossier ukrainien, ils peuvent être de taille à placer Washington devant le fait accompli et mettre fin de facto à l’escalade militaire actuellement en cours
    c’est le seul espoir : une Allemagne forte prenant ses distances vis à vis des USA et parvenant à imposer sa volonté de paix à la junte du Maidan (car bien sûr que Moscou serait d’accord)

  • Hieronymus (---.---.112.196) 8 février 2015 15:31
    Hieronymus

    non il ne le disait pas, et pour cause...
    il peut y avoir des alliances temporelles contre un ennemi temporel
    mais fondamentalement l’ennemi c’est l’Anglois et ce depuis le XIII siècle
    .
    De Gaulle a eu les pires brouilles avec Churchill
    une fois aux affaires, il s’est toujours méfié de l’Angleterre (dont il ne voulait absolument pas dans l’union européenne) et de la puissance américaine, bon je vais pas faire la liste des « affronts » qu’il leur a infligés mais ça a fini par lui couter son poste en Mai 68

  • Hieronymus (---.---.112.196) 7 février 2015 13:00
    Hieronymus

    Le Young Leader que vous êtes

    là est le noeud du problème, cette officine formée et approuvée en son temps par l’atlantiste Giscard est une véritable 5ème colonne US au sein du pouvoir politque français !

    tous les ex-Young leaders devraient être exclus à vie de la politique française, interdits d’élection, de mandat, de responsabilité ; pire, cet épisode de leur existence devrait être la marque de la traîtrise de leurs petites personnes, qui à fin de carrièrisme, n’ont pas hésité à se faire l’instrument de nos pires ennemis...

    depuis des siècles, l’adversaire principal de la puissance française a toujours été l’Angleterre, puis s’est transposé aux Etats Unis, c’est en fait devenu un tandem anglo-américain, le but de cette organisation « Young leader » n’a jamais été autre chose que de vassaliser un peu plus la France, sur le coup c’est bien joué, la honte c’est que personne n’en parle, or il s’agit de haute trahison !

     smiley