• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hocine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hocine 23 juin 2007 23:48

    Je ne suis pas d’accord avec cette analyse car oo part d’un faux postulat en ce qui concerne les TJ par exemple : ils ne recherchent pas la manne de l’etat.

    Faire croire le contraire c’est leur preter pour motivation la seule recherche de l’argent ce qui est contraire à la morale qu’ils prêchent.

    D’autre part ils ont les moyens de construire des lieux de culte mais souvent ont pour obstacle non pas les finances (constituées de dons volontaires)mais souvent des maires influencées par l’UNADFI catho-maçonne pour invocquer le droit de préemption quand ils ont un projet. A ce propos les tribuneaux se basant sur l’avis du Conseil d’Etat condamnent souvent ces maires pour exercice arbitraire de leur droit basé sur aucun élément fiable.

    Aussi je trouve que même depuis 1906 on ne peut pas parler vraiment de laïcité quand on sait que l’Etat français avec l’argent du contribuable donne chaque année des milliards d’euros de subventions aux Eglises (restauration des lieux de cultes, prêtres, etc...)

    Sur ce point cela n’emeut personne ? ? ?

    De plus l’Etat accorde d’ores et déjà des « aides » aux organisations islamiques (écoles d’apprentissage de la langue ...)

    Voilà pour être complet sur ce sujet je pense que cela méritait d’être clarifié. Pour le reste ce n’est que de la polémique inquisitrice.



  • Hocine 23 juin 2007 23:45

    Je ne suis pas d’accord avec cette analyse car oo part d’un faux postulat en ce qui concerne les TJ par exemple : ils ne recherchent pas la manne de l’etat.

    Faire croire le contraire c’est leur preter pour motivation la seule recherche de l’argent ce qui est contraire à la morale qu’ils prêchent.

    D’autre part ils ont les moyens de construire des lieux de culte mais souvent ont pour obstacle non pas les finances (constituées de dons volontaires)mais souvent des maires influencées par l’UNADFI catho-maçonne pour invocquer le droit de préemption quand ils ont un projet. A ce propos les tribuneaux se basant sur l’avis du Conseil d’Etat condamnent souvent ces maires pour exercice arbitraire de leur droit basé sur aucun élément fiable.

    Aussi je trouve que même depuis 1906 on ne peut pas parler vraiment de laïcité quand on sait que l’Etat français avec l’argent du contribuable donne chaque année des milliards d’euros de subventions aux Eglises (restauration des lieux de cultes, prêtres, etc...)

    Sur ce point cela n’emeut personne ???

    De plus l’Etat accorde d’ores et déjà des « aides » aux organisations islamiques (écoles d’apprentissage de la langue ...)

    Voilà pour être complet sur ce sujet je pense que cela méritait d’être clarifié. Pour le reste ce n’est que de la polémique inquisitrice.



  • Hocine 2 mai 2007 19:33

    Merci pour ces renseignements utiles à rappeler quand certains sont tentés de s’en prendre à un bouc émissaire. C’était me semble t’il le cas avec cet article qui pourrait laisser croire qu’il y a une alliance entre Sarkozy et les témoins de Jéhovah. J’espères que maintenant les choses sont claires !



  • Hocine 2 mai 2007 14:34

    Puisqu’on parle de l’acteur américain qu’à reçu , A CE TITRE Nicolas sarkozy il ne faut pas tout mélanger. Je ne cherche pas à défendre les scientologues, loin de là. Il faut savoir pour bien clarifier le sujet que la scientologie n’a rien à voir avec la religion. Comme la franc maçonnerie qui a lutté contre les « sectes » n’a rien à voir avec les Témoin de Jéhovah ! La preuve c’est que le président de la MILS était franc-maçon...

    La scientologie est une association ésotérique qui propose des solutions , certes discutables,pour faire un travail sur la personnalité à partir des méthodes de Ron Hubbart...

    La définition de la religion : « croyances, doctrines et pratiques qui constituent le rapport de l’homme avec une divinité ou le sacré » Quel esd donc le lien avec la scientologie ? Les travaux de Ron Hubbart ne reposent sur aucun lien avec une divinité !!! Conclusion le terme « secte » à leur égard me paraît de mon point de vue hors propos.

    En effet il est bien admis que le terme « secte » était utilisait envers les groupes « hérétiques » qui se séparent des autres et suivent leurs propres doctrines personnelles.

    Que je sache les scientologues ne se sont pas détachés d’une Eglise pour en former une autre.

    En ce qui concerne les protestants à une époque on en parlait comme étant des hérétiques ou des sectes. Pour ce qui est des Témoins de Jéhovah Charles Russell vers 1870 a fait partie d’une classe d’étude biblique après avoir recherché à travers l’islam , les adventistes et autres groupes religieux le sens du sacré.

    Sa ligne de conduite depuis le début était claire : suivre les enseignements du christ et non celle des Eglises officiels qui au regard de leurs pratiques avaient déviées des Evangiles.

    Certain considèreront que cela a donné naissance à une « secte » : c’est leur choix. D’autres comme moi considèrent que la secte est plutôt celle qui dévie de la doctrine claire du Christ. Là est tout le débat. Un grand débat public avait déjà en 1903 entre Charles Russell et E. Eaton porte parole d’un alliance officieuse de pasteurs protestants. A cette occasion on a souvent dit que russell avait arrosé « le feu de l’enfer » en démontrant que ce n’est pas un enseignement de la Bible. Plus tard il a fallu attendre l’an 2000 pour que le Pape Jean Paul II déclare que l’enfer de feu n’est pas un lieu mais « une condition » dont se trouve celui qui s’écarte de Dieu !

    En conclusion sur le distingo à faire entre une secte et une religion le choix ne doit pas être laissé à des politiques et s’il se fait il ne doit pas être agité comme un argument de campagne.



  • Hocine 2 mai 2007 14:29

    Puisqu’on parle de l’acteur américain qu’à reçu , A CE TITRE Nicolas sarkozy il ne faut pas tout mélanger. Je ne cherche pas à défendre les scientologues, loin de là. Il faut savoir pour bien clarifier le sujet que la scientologie n’a rien à voir avec la religion. Comme la franc maçonnerie qui a lutté contre les « sectes » n’a rien à voir avec les Témoin de Jéhovah ! La preuve le président de la MILS était franc-maçon...

    la scientologie est une association ésotérique qui propose des solutions , certes discutables,pour faire un travail sur la personnalité à partir des méthodes de Ron Hubbart...

    La définition de la religion : « croyances, doctrines et pratiques qui constituent le rapport de l’homme avec une divinité ou le sacré » Quel lien avec la scientologie ? Ces travaux dont j’ai fait mention ne reposent sur aucun lien avec une divinité !!! Conclusion le terme « secte » à leur égard me paraît de mon point de vue hors propos.

    En effet il est bien admis que ce terme était utilisait envers les groupes « hérétiques » qui se séparent des autres et suivent leurs propres doctrines personnelles.

    Que je sache les scientologues ne se sont pas détachés d’une Eglise pour en former une autre.

    En ce qui concerne les protestants à une époque d’hérétique ou de secte. Pour ce qui est des Témoins de Jéhovah Charles Russell vers 1870 a fait partie d’une classe d’étude biblique après avoir recherché à travers l’islam , les adventistes et autres groupes religieux le sens du sacré.

    Sa ligne de conduite depuis le début était claire : suivre les enseignements du christ et non celle des Eglises officiels qui a au regard de leurs pratiques avaient déviées des Evangiles.

    Certain considèreront que cela a donné naissance à une « secte » : c’est leur choix. D’autres comme moi considèrent que la secte est plutôt celle qui dévie de la doctrine claire du Christ. Là est tout le débat. Un grand débat public avait déjà en 1903 entre Charles Russell et E. Eaton porte parole d’un alliance officieuse de pasteurs protestants. A cette occasion on a souvent dit que russell avait arrosé « le feu de l’enfer » en démontrant que ce n’est pas un enseignement de la Bible. Plus tard il a fallu attendre l’an 2000 pour que le Pape Jean Paul II déclare que l’enfer de feu n’est pas un lieu mais « une condition » dont se trouve celui qui s’écarte de Dieu !

    En conclusion sur le distingo à faire entre une secte et une religion le choix ne doit pas être laissé à des politiques et s’il se fait il ne doit pas être agité comme un argument de campagne.







Palmarès