• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Hugo Cornelius Toorop

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Hugo Cornelius Toorop 5 juin 2007 13:54

    Je suis attristé par le niveau proche du zéro absolu des commentaires postés au sujet d’un écrivain de la trempe de Maurice G. Dantec.

    Cela étant, je comprends pourquoi ces zélés commentateurs avouent n’avoir pas dépassé les 100 premières pages de certains de ses livres : Ils ne sont tout simplement pas fait pour leur petit cortex atrophié, depuis longtemps formaté par la Matrice...

    Ils ont des yeux mais ils ne voient pas...

    De fait, je leur conseille de se replier sur la lecture de Marc Levy, grand penseur devant l’Eternel sans doute plus à la mesure de leurs capacités, et de ne surtout pas lire en septembre le prochain ouvrage de Maurice G. Dantec qui risque de heurter leur sensibilité.

    Il est tout de même amusant de voir la réaction des petits français adeptes du « je sais tout mieux que tout le monde » et de l’exception culturelle à la française qui n’ont pas su voir qu’ils avaient en la personne de Maurice G. Dantec un écrivain hors norme...

    Car paradoxalement ce sont les américains - que les français méprisent, entre autre, pour leur manque de culture et de finesse - qui, une fois n’est pas coutume, auront compris avant tout le monde et avec cet opportun sens de la clairvoyance qui les caractérise, l’essence même du phénomène créatif et narratif, passé, présent, et surtout à venir de l’écrivain. En effet, outre atlantique, Maurice G. Dantec est déjà considéré comme l’égal des plus grands (déjà comparé par son éditeur américain à Philip K. Dick, excusez du peu.)

    Et paradoxalement, ce sont eux qui vont lui offrir le légitime statut de plus grand écrivain de langue française de ce début de 21ème siècle en le diffusant massivement dès 2008 sur tout le territoire nord américain, ce qui est extrêmement rare pour un écrivain français. Ce sont eux qui vont donner au génie la place que la France lui a refusé, au point que la souffrance de la voir si haineuse à son égard le fit s’exiler sur le seul territoire encore à sa mesure.

    Dantec, premier dans son genre. Unique. Seul... Et aussi, probablement, ultime. Dernier représentant d’une espèce en voie d’extinction. Car ce monde qui fut le notre ne sera sans doute plus en mesure à l’avenir d’extraire un gramme de diamant brut de ce type du flot de charbon qu’il charrie en continue (il suffit de lire vos commentaires pour s’en convaincre...)

    Non, il n’est probablement pas né, ni même conçu, et encore moins pensé, le prochain écrivain qui se hissera vers ces cimes où l’air est aussi rare que pur. Où l’ivresse de l’altitude, qui fait chanceler l’âme, en ferait presque oublier qu’un opaque voile est en train de recouvrir à une vitesse exponentielle le peu de lumière qui nous restait à voir.

    Mais comme le savait Saint Jean :

    "La lumière luit dans les ténèbres, Et les ténèbres ne l’ont pas saisi."

    Hugo Cornelius Toorop

    Membre Fondateur des Babylon Babies, communauté des lecteurs de Maurice G. Dantec

    Bientôt sur tous les écrans : www.babylonbabies.org







Palmarès