• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alban Dousset

Alban Dousset

Un disciple de Spinoza.
Une sentinelle du peuple.
Un virus de la démocratie.
Un avocat du diable.
Un chercheur en Vérité.
Un agent subversif.
Un amoureux de la contradiction.

Tableau de bord

  • Premier article le 10/04/2014
  • Modérateur depuis le 10/06/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 25 143 711
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 3 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Alban Dousset Alban Dousset 12 mars 18:21

    @maQiavel
    Oui, il y a toujours une (ou des) personne physique au bout de la chaîne.
    Le problème, c’est justement qu’il y ait une « chaîne ».
    L’absence de cette « chaîne » permettrait une plus grande transparence patrimoniale (propriété « réelle » des entreprises selon la nationalité des propriétaires et éventuellement d’instaurer des limitations, comme en Chine, sur la nationalité des détenteurs de capitaux) et une plus grande transparence fiscale (entreprises structurellement déficitaires pour faciliter l’évasion fiscale, manipulation des prix de transferts, montages avec sociétés écrans...)
    Bref, cela ne changera pas tout mais ramènera une bonne dose transparence économique.
    Par ailleurs, je ne vois pas de raisons solides justifiant qu’une personne morale puisse détenir (les parts sociales) d’une autres personne morale.


  • Alban Dousset Alban Dousset 12 mars 09:57

    @maQiavel
    Extrait de Wikipédia :
    « Une action est un titre de propriété délivré par une société de capitaux (par exemple une société anonyme ou une société en commandite par actions). Elle confère à son détenteur la propriété d’une partie du capital, avec les droits qui y sont associés : intervenir dans la gestion de l’entreprise et en retirer un revenu appelé dividende. »

    Je veux bien admettre que j’ai fait un raccourci néanmoins je maintiens qu’une action offre à son détenteur « la propriété d’une partie de capital ».
    Mais il s’agit d’une nuance dans mes propos, si tu le souhaites je peux reformuler ce point ainsi : « L’interdiction pour une personne morale (autre que l’État) de détenir les parts sociales d’une autre personne morale ».


  • Alban Dousset Alban Dousset 11 mars 17:53

    En ce qui me concerne, l’action d’une entreprise est une fraction d’un droit de propriété relatif à cette entreprise.
    Ainsi, être propriétaire « d’une action d’une entreprise » et la même chose que d’être propriétaire « d’une fraction de l’entreprise ».
    Personnellement, je ne vois pas de « bonnes raisons » pour permettre à une personne morale de détenir une « part sociale », c’est à dire une fraction de la propriété d’une autre personne morale.


  • Alban Dousset Alban Dousset 11 mars 16:55

    @maQiavel
    Non, ce n’est pas vraiment le cas.
    Par exemple, lorsque l’on parle d’une société « mère » et d’une « filiale », c’est qu’il y a un rapport de propriété entre ces deux entreprises, des personnes morales donc.
    Dès lors qu’un « actionnaire » est une personne morale (ce qui est presque toujours le cas), nous sommes dans ce cas de figure (ce qui permet l’existence de « holding » et autres sociétés-écrans).


  • Alban Dousset Alban Dousset 11 mars 14:29

    La monnaie est devenue un moyen de domination mais elle n’est pas que cela, loin de là.
    La monnaie est d’abord un outil permettant de réguler un grand nombre de nos interactions sociales. Elle est indispensable à un société (et non à une communauté), ce qui en fait un outil de domination idéal.

    De mon point de vue, la monnaie fondante est irréaliste sur le plan économique et pénalise tous les acteurs économiques, pas seulement ceux qui sont coupables « boulimie capitaliste ».







Palmarès



Agoravox.tv