• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ibrahima FALL

Je suis Sénégalais, j’ai 30 ans, je vis à Dakar et je ne suis jamais venu en France. J’ai fait une formation en lettres modernes ensuite je suis allé cotoyer le droit ( formation en Administration publique). Actuellement, je prépare un Diplôme en management des organisations ( en cours du soir). Je suis intéressé par toutes les questions qui agitent le monde contemporain : mondialisation, lutte contre la pauvreté, développement durable, dialogue des peuples et cultures, droits de l’Homme etc. Je suis un altermondialiste convaincu même si, ici au Sénégal, je ne trouve pas de cadre élaboré pouvant faire éclore le discours altermondialiste. Je suis friand de finances publiques, gestion publique etc. Je suis marié et père de 2 enfants. Si vous voulez en savoir plus sur moi ou si vous voulez entretenir un brin de causette, contactez moi ici
sur ICQ : 215105766
sur msn : gaston-lagaffe@hotmail.com

Tableau de bord

  • Premier article le 08/02/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 16 161
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Ibrahima FALL 17 février 2006 14:19

    mon précédent message ne vous était pas destiné en particulier mais à tous ceux qui, animés d’un esprit de provocation et une vision réductrice des choses, ont voulu polluer ce débat.



  • Ibrahima FALL 17 février 2006 12:54

    Je n’ai pas posté cet article pour que l’on s’aventure dans des débats métaphysiques entre athées et croyants. Le plus important est que nous puissions échanger des idées qui nous fassent avancer au lieu de marquer le pas comme c’est le cas actuellement. Il apparaît nettement, à travers les nombreux posts que le problème de l’islam c’est d’être la seule religion à avoir réussi le pari de se voir pratiquer comme il ya 1000 ans ( sans réforme ni ajout). Et cela dérange dans une société où l’athéisme et la néglicence des pratiques religieuses atteignent des dimensions critiques. Discuter de l’existence de DIEU est pour moi une perte de temps. Qui a tort ?Qui a raison ? On le saura aprés la mort qui, elle est irrévocable.

    Si vous voulez discuter métaphysique, publiez un article sur le sujet au lieu de polluer cet article par de vains débats. Il est trés facile de se cacher derrière des pseudos qui n’apprennent rien sur votre personnalité. Ayez le courage de sortir du bois !



  • 13 février 2006 16:03

    Exprimez vous à découvert. Certains dites-vous ? Qui ?



  • Ibrahima FALL 13 février 2006 14:25

    Il me semble que les gens sont allés trop vite en besogne. le tollé soulevé dans les pays musulmans par les caricatures n’est pas forcément une remise en cause de la liberté d’expression chère aux pays occidentaux ( et à d’autres pays du tiers-monde). Les gens vous disent à peu prés ceci : nous sommes d’accord que vous avez le droit de caricaturer qui vous voulez mais si vous respectiez (il n’y a aucune honte à cela)nos croyances ce serait encore mieux. Voilà le message. Quiconque ne l’a pas saisi n’a rien compris du tout. Je continue à penser qu’on ne peut sciemment prendre la décision de tourner en dérision un personnage dont on sait qu’il est aimé par des millions d’individus de par le monde sans avoir une idée dérrière la tête. La genèse de cette histoire l’explique trés bien. Tout est parti d’un concours de dessins pour l’illustration d’un livre pour enfant sur la vie de Mohamed (PSL)organisé par un éditeur. Au terme de ce concours, aucune candidature n’avait été reçue car tout le monde savait que le sujet était sensible. C’est à la suite de cela que le quotidien danois a décidé de faire ces caricatures. La volonté de défier et de provoquer est dès lors manifeste. Il ne faudrait pas verser dans le jugement de valeur et dans les préjugés. Aucun musulman honnête ne peut remettre en question la liberté d’expression qui a rendu, il faut le reconnaître, d’immenses services à l’islam. Cela est d’autant plus vrai qu’il est dit dans le Coran : « A eux leur croyance, à moi la mienne ». Le musulman qui vit au sein de populations non musulmanes doit se conformer aux règles établies par ces dernières. Et c’est ce que s’evertuent à faire chaque jour les musulmans. Certains y réussissent, d’autres échouent. Faut-il pour autant généraliser et crier au rappel des troupes pour un nationalisme aux relents de racisme ?

    La liberté d’epression est un principe de base qui est immuable mais les musulmans demandent le respect, un tout petit peu de respect...Est ce si difficile de respecter autrui ?



  • 10 février 2006 14:06

    Chirac au moins n’a pas subi de lavage de cerveau « Bushien ». je n’en dirais pas autant de la majorité de ceux qui interviennent sur ce site web. Ceux qui s’acharnent ici sur les caricatures sont ceux que le voisinage des arabes et africains noirs dérange.







Palmarès