• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Icopas

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 129 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Icopas 17 octobre 2011 20:04

    Comment peut-on être si pétri de certitudes de ne point se renseigner ?

    « A bien y regarder, en ce « mouvement », Indignés, point d’ouvriers, de prolos, de chômeurs (ou alors deux ou trois), d’exclus, de virés, de délocalisés, de pauvres, et même de classes populaires. »

    Plusieurs pays ont vu des masses considérables de personnes se déplacer avec clairement des gens pauvres, des travailleurs.

    Chili, d’énormes manifs en Espagne et au Portugal qui ne peuvent s’expliquer par des catégories bobo largement amaigries ces dernières dizaines d’années.

    Les syndicats ouvriers américains soutenant le mouvement, des cortèges qui sont partis du Bronx, des villes où c’est clairement à certains endroits les travailleurs qui sont sortis.

    Il suffit de regarder les vidéos ci dessous pour voir l’énorme mobilisation qu’il y a eu en Espagne :

    http://www.youtube.com/watch?v=mUJ7s59aLSo&feature=player_embedded

    (c’est l’hymne à la joie qui chagrine ?)

    http://www.youtube.com/watch?v=SjUIEAZr4Yo&feature=player_embedded

    il y a tant de bobos en Espagne que les cortèges venus des quartiers aient du emprunter plusieurs rues pour avancer ?

    Ces cortèges géants en Espagne se sont vus dans des tas de villes.

    De qui se fout cet auteur qui ne se renseigne pas avant de balancer des certitudes pleines d’aplomb ?

    Lisbonne, Porto ? que des bobos ?

    Allons donc :

    http://www.youtube.com/watch?v=Pgq7w99jqL4&feature=player_embedded
    http://www.youtube.com/watch?v=Xt9EoUd-p5w&feature=player_embedded

    les bobos se multiplient ...

    Alors oui, au débit de ces mouvements il y eut quelques bobos, surtout en France où on a les habituels bercés près du mur sectaires qui ont pour l’instant bloqué ce mouvement de fond.

    Mais il y a des pays où cela déborde largement.

    Même nos amis néo-zélandais sont loin d’être ridicules ’(en comparaison à la population)..

    Sans parler des Italiens où cela fut très gros, ou la Grèce...ou le Chili.

    Rien à voir avec le démarrage de 68 avec quelques centaines de gauchistes bobos (ce qui n’empêcha pas que le mouvement finit par rassembler 10 millions de grévistes et propulsa le SMIC de 40%).

    Là on a d’emblée des échelles bien supérieures et très étendues dans le monde . Avec de grandes disparités suivant les pays, mais des disparités profondément marquées de fait par l’ancienneté du mouvement.

    Personne ne peut dire" la suite mais il existe incontestablement une situation nouvelle et mondiale anti-capitaliste (C’est Besancenot, le travailleur, qui devrait sortir de son ermitage) ;

    Le mouvement aux USA connait des fortunes très diverses suivant les états et, proportionellement, il y a des villes où ce mouvement est plus populaire qu’à New York dans sa composition sociale, mais n’empêche, et c’est exceptionnel pour ce pays, une majorité d’américains l’approuve.

    Le problème est l’enfant malade de ce mouvement, la France.



  • Icopas 17 septembre 2011 09:30

    Salut @ Aristarchos

    tu tombes dans les conneries nationalistes et l’imaginaire du con qui sont jetés en pâture aux peuples d’Europe pour qu’ils se jettent à la gorge les uns les autres.

    Rien que les âneries que tu récites par ignorance sur le passé sur la France puent la récitation césarienne, reprise longuement aussi bien en France que dans d’autres régions d’Europe et notamment contre les Grecs de l’antiquité.

    L’histoire des peuples est bien plus compliquée que le présent est quand même un très très lointain contre-coup d’événements passés il y a plusieurs milliers d’années.

    Seuls les imbéciles peuvent estimer que des querelles venues de 2500 ans en arrière donnent de bonnes justifications dans nos querelles aujourd’hui.

    Le fait que la Grèce connaisse des politiciens vendus à sa tête, prêts à vendre leur pays en pièces détachées, est l’adjuvant indispensable vautours de l’extérieur protégés par les Sarkos et Merckel, .

    Le violent qui est à la tête de la Grève masse-t-il des troupes contre les profiteurs ? aux frontières ? Non il déchaine sa violence directe et sociale contre sa population .

    La dispute au nom d’un très lointain passé est vide de sens, elle est prolongement de ce que cherche ceux qui lèvent des impôts privés contre les peuples pour amasser toujours plus de pognon : que tous les peuples se jettent à la gorge les uns les autres plutôt qu’ils attrapent la bourgeoisie internationale par la peau du cou et lui bottent le cul.

    Les hommes et femmes de la propagande de la classe parasitaire dans les grands pays passent d’un bouc émissaire à l’autre sans cesse .
    Il s’agit d’un art sacré de la propagande et les grands médias français sont parmi les plus soumis du monde à la bourgeoisie et ses campagnes de propagande pour désigner des boucs émissaires.

    Ne tombes pas dans ce genre d’ânerie !

    C’est ce qu’ils veulent



  • Icopas 17 septembre 2011 09:02

    "Attention, ces sommes sont garantis pour chaque banque dans laquelle vous avez placé cette somme : donc, si vous avez 1 million d’euros placés dans 10 banques différentes, pas de panique vous pourrez vous en tirer sans perdre trop de plumes, se sont les assurances (je dirais l’état, vous, moi) qui vont raquer."

    Drôle cela... Ou pas...
    Les banques n’ont pas cet argent, ...

    Les précautions, les réserves, les fonds de garantie,... , tout ça, ressortent de l’illusion. Croit-on sincèrement que des spéculateurs forcenés, travaillant au seul bienfait de leurs actionnaires et mandants, auraient laissé un pactole de côté sans jouer avec ?



  • Icopas 16 septembre 2011 19:21

    Le gouvernement allemand est pitoyable et Meckel une menteuse.

    Les grecs sont un des peuples de l’UE qui travaillent le plus pour les payes les plus basses.
    L’inverse de ce que dit la grosse Berta.

    L’envie se lit dans les dirigeants de l’UE dans le désir de s’accaparer des îles au soleil bradées par un gouvernement grec vendu et aux abois. Mettre leur graisse au soleil, c’est le mot d’ordre des femmes et hommes politiques de paille des riches.

    Les Grecs ne payent pas d’impôts ?

    Mais quels Grecs ?

    C’est pour ça que les larbins dirigeants l’UE demandent que les seuls qui payent des impôts, les salariés, les retraités, les fonctionnaires, soient égorgés ?

    Et pas les bourgeois grecs qui ne payent pas d’impôts et sont réfugiés, ex-filrés fiscalement , pendant qu’ils déroulent un chapelet quand ils reviennent au pays ?

    Comme d’hab, la prime est à la classe parasitaire et ses banques connexes. En France, en Allemagne, en Espagne, aux USA, dans le monde...

    La vérité est évidemment dans le soutien appuyé et permanent des dirigeants de l’UE en faveur d’une bourgeoisie parasitaire qui sert à la gorge les peuples, prête à braquer tout ce qui peut l’être pour continuer de goinfrer. 

    Merkel ne fait pas exception et participe à une situation terrible plongeant dans le malheur des peuples entiers.

    La logique des boucs émissaires joue à plein et ça c’est une histoire plus ancienne que cette brute de Merkel ou que même la Grèce.

    C’est la faute des arabes
    C’est la faute des musulmans
    C’est la faute des subprimes
    C’est la faute des Américains
    des Irlandais, des Portugais,
    enfin c’est la faute des Grecs...

    demain ?

    Tout plutôt que la population allemande, la population française, la population anglaise saisisse à la gorge Mamie Zinzin, Tatie porte-monnaie, et ses petits frères et petites sœurs qui saignent les peuples .

    Pitoyable Angela



  • Icopas 25 avril 2011 21:34

    Il n’y a pas que les tsunamis.
    Les ruptures de barrage et crues torrentielles historiques peuvent être des événements interrogeants sur les centrales nucléaires.

    Celles qui se trouvent dans le couloir Rhodanien sont particulierement concernées par ce type de risque.

    Des ruptures de barrage c’est possible, et c’est très bon pour scalper ce qui dépasse et arroser large, on peut penser qu’une centrale sur la trajectoire serait en très mauvais état

    Rupture du barrage de Malpasset en 1959 : Une vague de quarante mètres de haut (soit cinquante millions de mètres cubes d’eau) déferle sur la vallée à à soixante-dix kilomètres à l’heure, dévastant campagnes et fermes. Elle atteindra la ville de Fréjus 20 minutes plus tard, avant de se jeter dans la mer. Des blocs de pierre pesant jusqu’à six cents tonnes dévalent la colline et détruisent le quartier de Malpasset.

    On compte quatre cent vingt-trois morts et disparus.

    Combien de barrages autour du couloir rhodanien ? Des cartes existent et les calculs des ondes de submersion ont été faits (fiables ? pas fiables ?)

    Je m’interroge sans avoir de réponses là dessus.

    Autour du couloir rhodanien , quels sont les barrages pouvant être menaçants en cas de grosse secousse alpine ? les tremblements de terre historiques de la zone ?

    est-ce si rare ?

    Des crues torrentielles  ?

    Prodigues le temps et tout arrive... Ok d’accord...

    Mais est-ce pour cela que pendant 1000 ans il faudrait condamner Marseille et éviter cette vallée pour passer par la côte Atlantique ?

    Est-on si sur qu’il n’y a que les Japonais qui ont des problèmes d’espace pour leurs populations ?

    En sommes-nous si prodigues ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès