• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

iffic

iffic

Simple citoyen.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • iffic iffic 2 septembre 2007 21:14

    Personnellement, je trouve cet article pas très bon car peu actualisé et mal renseigné (comme cela l’a été démontré ci-dessus).

    La polémique sur le couplage éolien+thermique et solaire+thermique me semble assez peu riche en argument et en fait. Je pense que les seules personnes habilités à dire comment cela se passe dans les faits, ce sont les personnes qui gère le réseau, à savoir RTE. Tous les arguments avancés dans vos commentaires sont purement spéculatifs et extrapolent facilement des fonctionnements de régulation de l’électricité un peu simpliste.

    J’au pu assister à une conférence de Monsieur Jean Luc Fraisse, grand responsable de la gestion du réseau électrique chez RTE. Et il a pu dire des choses très intéressantes :

    - Les réseaux électriques des différents pays d’Europe sont tous interconnectés donc la régulation du réseau peut se faire à l’échelle européenne ce qui change pas mal la donne.

    - En France, nous avons la chance d’avoir des régimes de vents très variables (dépressions atlantiques, mistal, tramontane...) qui fait qu’il est impossible que le parc éolien français ne founisse pas du tout d’énergie à un moment donné. Pour l’éolien, le plus gros problème pour RTE n’est donc pas, contrairement à ce que l’on croit, les périodes sans vent mais les périodes de tempêtes durant lesquelles les éoliennes passent brusquement de leur puissance macimale à une puissance nulle lorsque le vent atteint la vitesse maximale de fonctionnement de l’éolienne.

    - Le problème de la compensation de l’intermittence des énergies comme le solaire pv et l’éolien nse poseront en France lorsque la part de ces énergies renouvelables dans la production française atteindra environ entre 20 et 30% (pour info nous sommes aujourd’hui à moins de 2% je pense). Jusqu’à cette date, le parc hydroléctrique français est suffisament équipé en sysème de pompage turbinage pour absorber compenser cette intermittence.

    - M. Fraisse était très confiant dans la capacité de RTE à affronter ce nouveau défi qu’est l’utilisation d’énergie intermittente. Des progrès énormes ont été réalisé jusqu’ici par RTE dans sa gestion du réseau et de nouvelles innovations peuvent probablement voir le jour.

    A ces propos, j’ajouterai mes réflexions personnelles :

    - Face au problème des pointes de consommations, n’est il pas plus intelligent d’essayer de limiter ces pointes de courant par des mesures d’économies volontaristes (diminution du chauffage électrique, plan national d’isolation du bâtiment, économie sur l’éclairage à grande échelle pour les particuliers et l’éclairage public...) plutôt que de dire qu’il ne faut pas développer le photovoltaïque car il ne produit pas pendant les pointes de consommation ?

    - la méthanisation des déchets est une source d’énergie pas développée du tout en France qui pourrait, s’il était utilisé de manière intelligente (fonctionnement en pointe par exemple) permettre de compenser l’intermittence du solaire et de l’éolien.

    - d’ici, 10 à 15 ans (en étant pessimiste), le développement du stockage d’énergie par hydrogène est une donnée qui va complètement changer la donne concernant la gestion de l’intermittence des soucres d’énergie renouvelable.

    Bref, j’arrête là mon commentaire. Je trouve assez stupides les gens qui insinue le doute sur l’intérêt des énergies renouvelables. Il paraît évident que c’est notre avenir en association avec un mode de vie sobre, peu consommateur en énergie. L’homme est capable de domestiquer l’atome, comment ne serait t il pas capable de gérer l’intermitence de certaines sources d’énergie par la complémentarité des sources (solaire, éolien, bois, biogaz, géomthermie...) et la consommation intelligente de l’energie (privilégier la chaleur provenant de soleil et du bois plutôt que l’électricité, consommer moins plûtot que produire plus...). Le coût du nucélaire est très probablement complètement faussé car on ne prend pas en compte un nombre considérable de coûts externes :
    - recherche publicpayé par nos impôts
    - coût d’uun réseau électrique centralisé qui nécessite des lignes hautes tensions très coûteuse
    - coût de la ressource qui est volé du sous sol dans des pays africains
    - démentelement des centrales qui a été jusqu’à peu largement sous évalué
    - Et surtout : gestion des déchets pendant des milliers d’années payé par nos enfants !

    Bref, je ne comprends pas comment continuer à s’acharner pour dire qu’il ne faut pas développer les énergies renouvelables et continuer avec le tout nucléaire ? Je mets cela sur le compte de l’ignorance, tout simplement.


  • iffic iffic 1er juillet 2007 20:35

    Je suis moi aussi interpellé par tout ce bruit médiatique fait autour de ce possible attentat, déjoué de manière relativement floue (si vous avez des infos précises sur ce sujet, je suis preneur). Je trouve les commentaires de cet article très intéressants. Faire la part entre info et intox autour des attentats terroristes est une vraie question, qui se pose d’autant plus si l’on s’est documenté par le biais d’internet sur les attentas du 11 septembre (comme le site reopen9/11). En effet, personnellement, en ayant pu lire quelques articles et regarder quelques vidéos sur les sites internet qui remettent en cause la version officielle des attentats du 11 septembre 2001, je suis convaincu que la vérité a été grandement caché par le gouvernement américain et que les mass-médias n’ont pas réellement mis en oeuvre leur pouvoir d’investigation pour mettre à jour la vérité.

    Mais suis-je adepte de la théorie du complot pour autant ? Non, je pense que le 11 septembre 2001 il y a eu complot, mais il est possible que pour les évenements des derniers jours, il n’y a aucun complot.

    Mais ce qu’il faudrait pour pouvoir se faire sa propre opinion et découvrir la vérité, ce serait d’avoir des informations venant de plusieurs sources (et non pas uniquement de la police britannique ou du gouvernement).

    Mais comment obtenir des infos d’une autre source sur des évenements aussi peu vérifiables ? Comment savoir s’il y avait vraiment des bouteilles de gaz dans le coffre ? Comment savoir si elles étaient réellement posé par un terroriste ? Je crois, qu’il n’y pas de moyens de le vérifier, tout simplement. Donc laissons le doute subsister.







Palmarès