• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ilias

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 15/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 34 28
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • ilias 18 mai 22:24

    Contrairement à ce que comprend l’auteur par Social-Libéralisme, celui-ci tout en se prononçant pour le libéralisme politique compris comme étant le meilleur moyen permettant l’expression libre et volontaire des choix politiques du corps électoral, n’est pas pour autant 

    pour le libéralisme économique à la SAY : laisser faire, laisser passer, qui en fait n’est applicable complètement dans aucun pays au monde.

    Le Social-Libéralisme est avant tout une sagesse politique pragmatique qui croît en les ressources propres de la société de personnes libres, tout en s’adossant sur un Etat fort devant prendre en charge la solidarité et la redistribution d’une partie des richesses produites à l’avantage des petites gens.

    En plus de ses fonctions régaliennes à maintenir coûte qu coûte : frappe de monnaie, sécurité, défense nationale et affaires étrangéres, redistribution des richesses via la fiscalité et des subventions ciblées, développement de niches de créativité et l’intelligence collectives ;

    L’Etat est aussi régulateur dans la finance privée ou mixte, la protection sociale, la santé, l’éducation, l’habitat, la protection de l’environnement, les transports publics, le développement territorial équilibré, le niveau général des prix des produits, etc.

    La régulation doit être intelligente dans sa conception et efficace dans ses points d’application, pour ne pas brider les initiatives publiques et privées et celles hybrides de partenariat public/privé


  • ilias 17 mai 13:59

    ilias 17 mai 13:48
    Errata §6
    Lire :
    Quant à l’amour, il est consubstantiel...

    669

  • ilias 17 mai 13:54

    @ilias 17 mai 13:48
    errata §5
    Au lieu de philosophie, lire sagesse :
    .....,si on convient que la sagesse est le filtre du discernement,....

    642

  • ilias 17 mai 13:48

    Dire que« l’excès de sagesse devient fou », est logiquement faux d’un point de vue sémantique.
    La sagesse est génériquement maîtrise de soi par une connaissance de soi conformément à l’authenticité de son être.
    Par contre, j’en conviens qu’une certaine sagesse assise sur une certaine mystique à voie unique balisée pour toujours, peut amener son acteur à des postures extravagantes.
    La véritable sagesse n’attend pas la poésie pour la guider vers plus de discernement pour ne pas dire la non-folie.
    C’est bien l’inverse, si on convient que la philosophie est le filtre du discernement, la poésie véritable est génériquement le filtre de l’ombre ou de l’obscurité.
    Quant à l’amour (pas le désir), elle est consubstantielle à toute sagesse véritable.
    La sagesse sait s’arreter sur l’indicible et le montrer par l’acte de tous les jours, la poésie nous trompe en voulant par des mots tenter l’impossible et translater par la langue des mots, cet indicible en un faux dicible.
    La poésie ou mieux encore la beauté de la sagesse est le processus de son porteur à se déployer dans le déroulement de sa vie et le commerce sociétal de tous les jours conformément à l’authenticité de son être.
    Et c’est çà la véritable poésie surtout si elle trouve opportunément le milieu d’exercice sur autrui de sa contagion, par l’exemple internalisé.

    611

  • ilias 16 mai 14:21
    covadonga*722

    Vos propos
    « le procès en sorcellerie « sioniste » vous identifie comme partie prenante 
    idéologique « pardon communautariste » et disqualifie dans votre bouche les mots déontologie et méthodologie historique ».
    « ...800 ans sous la babouche ottomane3

    Réponse :
    Le formatage des esprits, comme le vôtre, par une propagande continue à maillage ininterrompu dans tous les secteurs de l’influence sociale et cognitive d’un occident en crise de conscience, malheureusement hypocrite, depuis l’holocauste commis par qui vous savez.
    Hypocrite, parce qu’il fallait pour réparer justement cet ignoble acte de le faire sur le dos des bourreaux, et dégager un espace en plein allemagne pour être affecté à la nouvelle entité nationale Israel.
    La Palestine n’a rien à voir de près ou de loin avec l’holocauste. La palestine où vivaient en parfaite communion un peuple millénaire avec toutes ses composantes ethniques :, arabes, hébreux et même des européens arrivés par la suite, et religieuses : musulmans, juifs et chrétiens.
    Je signe et persiste en toute bonne conscience, à croire et à dire : l’antisionisme n’est pas l’antijudaisme ou l’antisémitisme, c’est justement et concrètement de l’ anticolonialisme et de l‘antiracisme.Et je considère qu’il est du devoir de l’humanité (non-hypocrite) de combattre ce dangereux fléau pour la stabilité de la région du proche et moyen-orient que du monde. 
    Tant l’Etat d’israel a été créé en 1947 par l’onu sur initiative des pays colonialistes la dominant et l’urss de staline, tous foncièrement antisémites et voulant se débarasser de leurs juifs ; que la résolution de 1975 de l’ONU avait apparenté le sionisme à du racisme et a été par la suite annulée sur lobbying américain par la corruptibilité et le chantage de certains pays membres votants de l’assemblée générale.
    Le seul pays a avoir entretenu des liens privilégiées d’entraide et de coopération , y compris en matière nucléaire, avec l’Apartheid est israel. 
    Israel est un pays raciste, colonialiste, et tout comme l’Arabie saoudite et l’iran, mais en plus soft et subtilité de déploiement, un pays non pas directement mais médiatement théocratique.

    Pour votre édification en homme libre et non soumis au lobbying crypto-sioniste 

     
    Précision : le protectorat de l’empire ottoman sur le monde arabo-musulman a duré près de 4 siècles, et non pas comme vous dites plus du double de ce nombre, soit 8 siècles.


LES THEMES DE L'AUTEUR

Citoyenneté Education Enseignement






Palmarès