• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Immyr

Immyr

Médecin généraliste de campagne

 Tendance anarchiste sociale
 Athée
 Un peu de science, un peu de philosophie (je m’intéresse énormèment à l’éthique), lecture, cinéma, musique et culture... Sinon cuisine, pipe et café ;-)

Tableau de bord

  • Premier article le 21/05/2009
  • Modérateur depuis le 21/04/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 7 226 218
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 60 42 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique










Derniers commentaires


  • Immyr Immyr 31 mars 2011 18:01

    @ mon cher Ulysse,
     
     je ne cherche point à les convaincre. Les gens sont assez grands pour prendre leur décision tout seul. Je conseille même à mes patients d’aller chercher des infos sur le web afin de prendre leur décision de façon libre et indépendante mais en ayant les diverses points de vue. A la fin la très grande majorité opte pour la vaccination (même pour l’hépatite B). Le dialogue reste toujours constructif ;) Amicalement.


  • Immyr Immyr 31 mars 2011 17:14

    Le vaccin REVAXIS (diphtérie tétanos polyomyélite) a remplacé le DTP (autre nom même vaccin avec des doses légèrement différentes d’antigènes) et plus onéreux => bigpharma est là pour gagner du fric.
     
     Puis en fin 2006- début 2007 : notion d’augmentation de mortalité à cause de la coqueluche => nécessité de vacciner les adultes contre la coqueluche afin de protéger les nourrissons => sortie de REPEVAX (diphtérie tétanos polyomyélite coqueluche)

     Le R5 a été remplacé par le Twingo en quelque sorte. Ca roule pareil, gueule un peu différent et prix plus cher ;)


  • Immyr Immyr 31 mars 2011 16:21

    Quelques petits compléments d’information sur le mythe que l’immunité naturelle est définitive.
    Je ne parlerai que de l’immunité humorale (par anticorps) par rapport à l’immunité à médiation cellulaire comme dans le BCG.

     Quand vous êtes vaccinés ou que vous êtes en contact avec une pathologie infectieuse, votre système immunitaire va, dans la majorité des cas, « bouffer » les bactéries (ou virus), en présenter certains antigènes de surface aux lymphocytes qui vont fabriquer des anticorps. En gros, comme dans une guerre, les services de renseignements vont chercher des informations sur l’ennemi et pointer où les canons doivent tirer puis l’artillerie se met en marche. Si le même ennemi revient, il y a les archives (les lymphocytes mémoires qui ont une certaine durée de vie, une moyenne autour de dix ans on va dire pour simplifier) qui peut alerter l’artillerie plus rapidement.

     Quand vous attrapez la varicelle dans l’enfance, votre immunité n’est éternelle QUE parce que la varicelle est endémique et que tous les ans ou presque, vous allez être en contact avec la varicelle dans la vie quotidienne et les archives sont renforcés. Il y a création de nouvelles lymphocytes mémoires tous les ans.

     Dans les cas de maladies qui REVIENNENT, ce n’est que parce que la vaccination a été bien faite pendant des années. Pas de maladie infectieuse endémique donc pas de recrutement de nouvelles lymphocytes mémoires et ainsi de suite.

     C’est un choix de société. Soit on dit que les maladies infectieuses ne sont pas graves. Rougeole, rubéole, oreillons, diphtérie, polyomyélite etc... et donc arrêtons de vacciner les gens. Les gens vaccinés seront de toute façon bien protégés étant donné que l’endémie va faire qu’ils n’auront même pas besoin de rappels de vaccinations, celui-ci se faisant de manière « naturelle » par contact direct. Et les gens non vaccinés souffiriront de toute façon des conséquences de la pathologie infectieuse qui peuvent être bénignes ou lourdes.

     Voilà les choix.

     Donc immunité « naturelle » et « artificielle due aux vaccins » c’est à peu près la même chose hormis les inconvénients pouvant être causés par les catalyseurs présents dans les vaccins. Etant moi-même médecin et père de 2 enfants, je peux vous assurer que leurs vaccinations sont à jour (marque de ma confiance en cette méthode). J’ai eu moi-même la coqueluche dans l’enfance mais étant donné que je n’étais point sur d’avoir rencontré des cas lors des 10 dernières années et n’étant pas au courant de l’état de forme de mes lymphocytes mémoire envers cette pathologie, je me suis revacciné pour la coqueluche il y a quelques années de celà.


  • Immyr Immyr 10 novembre 2010 11:06

    Le problème à chaque fois est la séparation des paroles et de la personne qui les prononce.

    Peut-on séparer la personnalité et la vie de la personne, de ses paroles et de son « oeuvre » ? Personnellement je ne le pense pas.

     Pagny a déjà fuit la France pour des raisons d’imposition (à rapprocher des plus de 66% de Danois satisfaits de payer un des impôts les plus élevés du monde et trouvant celà juste et même plus de 10% en plus qui pensent qui ne payent pas assez...). Donc la notion de culture de solidarité et de partage des richesses (ou alors on sépare aussi culture dans le sens artistique du terme et culture en tant que partage des valeurs) est assez étranger à cet individu.

     La culture ne s’inculque pas seulement à l’école. On peut avoir diverses opinions et un multiculturalisme ethnique voire linguistique à l’école, mais c’est le rôle Primordial des parents que de guider leurs gosses dans leurs choix. Mon fils est dans une école publique de province. On discute le soir à table des évenements de la journée, et mon épouse et moi essayons de la guider dans ses questionnements et ses choix. Il arrive de parler un français par toujours chatié avec ses camarades mais il parle très correctement à la maison, aux proches, aux amis etc... Je présume donc que M Pagny a failli aussi sur le plan personnel de transmettre ses valeurs à son fils.... Ou peut-être bien que si... Il lui a transmis que pour vivre bien, mieux avoir un parent dénué de problèmes financiers, vivant à l’étranger, ne participant pas à la solidarité nationale, ayant peur de ses camarades de classe, car pouvant être contaminé par leur langue et leur culture, que ce n’est que « le groupe du devant » qui compte etc... 

     Quelque part je suis assez heureux que M Pagny vive à Miami. Je n’aurais pas aimé avoir mon fils à cotoyer le sien à l’école.

  • Immyr Immyr 24 juin 2010 11:27

     Merci pour le lien. Article très intéressant. 
     Amicalement.






Palmarès